Yves Saint Laurent, la nouvelle bande-annonce

Publié le 22 Décembre 2013

 Yves Saint Laurent, la nouvelle bande-annonce

Pierre Niney et Guillaume Gallienne prêts à en découdre dans une nouvelle bande-annonce d'Yves Saint Laurent

La bande-annonce par ici

Alors que se tenait jeudi soir une avant-première exceptionnelle du film, une nouvelle bande-annonce de Yves Saint Laurent vient de tomber et dévoile un peu plus les parti pris de son réalisateur Jalil Lespert.
Ce qui frappe dans ces nouvelles images, c’est d’abord l’extrême élégance du film. Simplicité, beauté nette, ligne pure, arabesques qui sont autant musicales que visuelles, la mise en scène confirme le talent discret, mais certain, de Jalil Lespert… Lespert ici a su mettre son art au service du petit prince de la mode. Suivant la chronologie d'un destin hors-norme, il épouse la vie – ou plutôt le style de vie – YSL, un style de vie qui vogue et dérive en compagnie d'une garde rapprochée d'amis qui, souvent, sont ses muses : Loulou de La Falaise (magistralement interprétée par Laura Smet), Victoire Doutreleau (Charlotte Le Bon solaire), Betty Catroux (Marie de Villepin) sont toutes là... On aperçoit des lieux aussi : le Maroc, le paris 60’s sur fond de rock'n'roll et le monde feutré, cruel de la mode.

Mais dès les premiers mots (prononcés par Bergé : "tu aimais la beauté Yves"), on comprend que Yves Saint Laurent est autre chose que l'illustration d'une vie, aussi racées soient-elles. Yves Saint Laurent, c'est plus que ça. Lorsque YSL regarde Bergé au début de la vidéo, on comprend que Lespert s'est accroché à ce regard pour raconter ce couple, ce duo redoutable : Bergé aux finances, Saint Laurent à la création. Un couple fait d'orages terribles et de réconciliations foudroyantes. Bergé, qui a la dent dure, l’amour vache, la réplique assassine mais le coeur grand ouvert. Saint Laurent capricieux, irascible, torturé mais avant tout génial et blessé.

Evidemment le plus sidérant reste l'interprétation magistrale des deux acteurs principaux - Pierre Niney incroyable en Saint Laurent et Guillaume Gallienne génial en Bergé. Il fallait au moins ça pour pouvoir rendre cette vie, ou plutôt cette passion intense. Yves Saint Laurent est finalement moins le biopic d’un génie que l’esquisse d’un amour. Un amour fou, fidèle, monstre. Dément et génial finalement, comme son modèle, son patron, son noyau. Comme YSL.

source première

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #Yves Saint Laurent

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article