Sortie ciné gay

Publié le 26 Mars 2014

Sortie ciné gay

« Gerontophilia »
Présenté comme le premier film « mainstream » de Bruce LaBruce, Gerontophiliasurprend. Car il fait d’une histoire de fétichisme une œuvre qui déroutera ses fans les plus anciens. Le cinéaste canadien, enfin débarrassé de ses obsessions zombiesques (les pénibles L.A Zombie et Otto), s’aventure dans une histoire passionnée entre Lake (Pier-Gabriel Lajoie), 18 ans, angélique assistant médical dans une maison de retraite, qui va découvrir son attrait pour un octogénaire dandy, Mister Peabody (Walter Borden, ultraclasse). LaBruce fait de Lake un jeune révolutionnaire, innocent, qui tombe tout naturellement amoureux du vieil homme. Le débutant, et très doué, Pier-Gabriel Lajoie compose avec une douceur aérienne une figure quasi christique et pleine de compassion. Au cœur d’une histoire tenue, souvent drôle, et tout cas très maîtrisée où Bruce LaBruce laisse de côté une provocation facile. Au profit d’une belle histoire d’amour…avec des pas de côté.

Un film de Bruce LaBruce avec Pier-Gabriel Lajoie, Walter Borden et Katie Boland. Comédie dramatique.1 h 22.

« I am divine»

Attention, doc immanquable ! Il plonge dans la vie de Harris Glen Milstead, plus connu sous le nom de Divine. Ponctué par des images d’archives exceptionnelles et les témoignages de Mink Stole, Ricki Lake, Tab Hunter, Holly Woodlawn sans oublier ceux de John Waters, on comprend mieux la destinée de cet ex enfant mal-aimée dont le surpoids et les manières jugées trop efféminées firent de lui la cible de tous les sarcasmes. Avant qu’à la fin de l’adolescence il s’aventure dans le milieu de la contre-culture et des drag-queens de Baltimore. Et trouve sa voie et sa voix en devenant Divine, la figure immortelle du cinéma underground, de la culture alternative, le héros deHairspray ou Cry Baby. Pour se transformer en une icône éternelle. Jeffrey Schwarz signe un hommage sincère et trépidant à Divine tout en offrant un regard captivant sur les années 70 et 80.

Un film de Jeffrey Schwarz. Documentaire. 1 h 30.

source tétu

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay

Commenter cet article