Festival chéris-chéries 2014

Publié le 2 Novembre 2014

Festival chéris-chéries 2014

Le 20e festival Chéries Chéris s’ouvrira le 25 novembre avec Praia do futuro, film germano-brésilien de Karim Ainouz. Le film de clôture, le 2 décembre, sera Pasolini, d’Abel Ferrara, avec Willem Defoe dans le rôle-titre.

Pour fêter ces 20 ans, le festival aura pour marraine Arielle Dombasle, à l’honneur sur l’affiche avec Dita Von Teese. Une programmation «20 ans, 20 films» permettra de (re) découvrir les films qui ont fauit les belles heures de Chéries Chéris, de Mysterious Skin de Gregg Araki à Hustler White de Bruce LaBruce, de High Art de Lisa Cholodenko à Wild Side de Sébastien Lifshitz, et bien d’autres.

En compétition, onze longs métrages de fiction et neuf longs métrages documentaires, sans oublier les courts-métrages. Le jury fiction est composé d’Ava Cahen, rédactrice en chef de Clap Magazine et chroniqueuse au Cercle(Canal +), Sony Chan, humoriste et chroniqueuse (France 2, France Inter), l’écrivain/réalisateur/journaliste Arthur Dreyfus et l’acteur/réalisateur Gaël Morel. Les films en lice:
52 Tuesdays de Sophie Hyde (Australie)
Appropriate Behaviour de Desiree Akhavan (USA)
L’Art de la fugue de Brice Cauvin (France)
Je suis à toi de David Lambert (Belgique)
Nordland de Ingo J. Biermann (Norvège-Allemagne-Suisse)
Nuits d’été de Mario Fanfani (Italie)
Quick Change de Eduardo Roy (Philippines)
The Smell of Us de Larry Clark (France-USA)
Stand de Jonathan Taïeb (France-Russie)
Ye de Hao Zhou (Chine)
Yo soy la felicidad de este mundo de Julian Hernandez (Mexique)

Une carte blanche à Arielle Dombasle – «sur les traces de Jean Cocteau» – est prévue, de même qu’un hommage à Derek Jarman et une rétrospective des films de Gaël Morel à l’occasion des 20 ans des Roseaux sauvages d’André Téchiné.

Le festival Chéries Chéris se tiendra du 25 novembre au 2 décembre aux MK2 Bibliothèque et MK2 Beaubourg, à Paris.

Photo de l’affiche ALI MAHDAVI

par Judith Silberfeld pour yagg

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay, #chéris-chéries

Commenter cet article