Sorties ciné "My two daddies"et "Le scandale PARADJANOV "

Publié le 7 Janvier 2015

Dans les années 1970, Rudy, une drag queen interprétée par Alan Cumming (excellent acteur et performer que l’on peut apprécier dans la série The Good Wife) rencontre Paul, un avocat. Rudy prend aussi sous son aile un jeune trisomique, Marco, le fils de sa voisine qui vient d’être arrêtée et part en prison. Une adoption qui prendra bientôt la forme d’un combat : combat contre les préjugés, la justice, l’homophobie, en un mot la « norme » qui ne veut pas d’un couple de parents différents pour prendre soin d’un enfant malade.

Le film est riche, puissant et bouleversant et parle d’amour, d’acceptation, et d’indépendance. Le duo d’acteurs principal est remarquable avec un gros coup de cœur pour Alan Cumming, impressionnant dans toutes ses scènes. Difficile de rester insensible à ce drame qui ne joue jamais sur les clichés ou le mélo pour émouvoir.

Un film de Travis Fine avec Alan Cumming, Garret Dillahunt et Issac Leyla. Drame. 1 h 38.

source tétu

LE SCANDALE PARADJANOV OU LA VIE TUMULTUEUSE D’UN ARTISTE SOVIÉTIQUE


Sergueï Paradjanov, ce nom ne dit sans doute pas grand chose aux plus jeunes. Mais il a été, entre les années 1960 et 1990, un cinéaste majeur et a symbolisé le combat des artistes contre le pouvoir soviétique en URSS. Ce poète et plasticien d’avant-garde a réalisé deux chefs d’œuvre, Les Chevaux de feu et Sayat Nova, qui ont marqué durablement le Septième Art. Marié, il aimait aussi les garçons. Sa liberté d’esprit lui a valu cinq années d’emprisonnement dans les geôles soviétiques.

Serge Avédikian, qui l’a bien connu, a choisi de montrer les 30 dernières années de sa vie, du tournage des ses principaux films à ses déboires avec la censure. Il montre dans ce film, qui emprunte à Paradjanov une grande liberté visuelle et de ton, comment Paradjanov a pu garder, même après des années d’incarcération, sa force vitale et créatrice. Le fait que le réalisateur a choisi d’interpréter le personnage de Paradjanov ajoute une touche d’authenticité à cette très belle évocation d’un artiste hors normes. Le Scandale Paradjanov a notamment obtenu le Grand Prix au Festival du film d’histoire de Pessac.

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #my two daddies

Commenter cet article