Sortie ciné "Pasolini"

Publié le 5 Janvier 2015

Sortie ciné "Pasolini"

Présenté lors du 71ème festival de Venise cet automne, le long-métrage exhale des relents de soufre, sans doute en raison de l'association de trois maîtres dans l'art de la transgression: Pasolini, Ferrara et Willem Dafoe, qui campe un Pasolini très ressemblant.

Le film recèle son lot d'inconvenances, montrant un Pasolini tel qu'en lui-même, lucide sur la décadence de son temps.

Homosexuel et marxiste, il a eu plusieurs fois maille à partir avec la justice, notamment pour détournement de mineurs avant d'être acquitté, puis pour obscénité pour son livre "Une Vie violente", affaire qui se terminera par un non-lieu.

"Pasolini", qui raconte les heures menant le cinéaste à sa mort dans la nuit du 1er au 2 novembre 1975, abandonne régulièrement le mode biographique pour des digressions sur le tournage de "Salo ou les 120 jours de Sodome".

Ce film posthume (sorti en 1976), adapté de l'oeuvre du marquis de Sade, raconte les orgies grotesques de quatre dignitaires de la République sociale italienne instaurée par Mussolini dans le nord de l'Italie en 1943.

Avant sa mort, Pasolini expliquait que le sexe n'était rien d'autre qu'une allégorie, la métaphore de la marchandisation des corps effectuée par le pouvoir.

"Je pense que Pasolini aurait pu faire le même film aujourd'hui (...). Rien n'a changé", déclarait à Venise Abel Ferrara, 63 ans, rendant hommage au cinéaste italien, qualifié en son temps de "visionnaire".

Willem Dafoe, habitué des rôles qui dérangent ("Antichrist", "Nymphomaniac"), s'est efforcé "d'habiter les pensées, les actes de Pasolini" pour ce rôle.

L'acteur est très crédible dans la peau d'un Pasolini moins pessimiste qu'on pourrait l'imaginer.

source e-llico

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Commenter cet article