Oscars 2015

Publié le 23 Février 2015

Oscars 2015

Dès l'ouverture de la soirée le présentateur Neil Patrick Harris avait donné le ton politique en lançant: "ce soir nous honorons les films plus blancs... pardon les plus brillants d'Hollywood", référence à la critique de la sélection de cette année, accusée d'être trop blanche et trop masculine.

Patricia Arquette, qui a reçu l'Oscar du meilleur second rôle pour son interprétation de mère-courage dans "Boyhood", n'a pas été en reste. Elle a salué "toutes les femmes qui ont porté un enfant", et appelé à "l'égalité de droits et salaires" pour les américaines.

L'actrice a aussi a exhorté les homosexuels à se battre pour les droits des femmes "comme les femmes ont lutté pour les droits des LGBT", a-t-elle estimé.

Neil Patrick Harris a mené avec efficacité la soirée, faisant rire tout le Dolby Theatre quand il a déboulé sur scène en slip blanc, parodiant "Birdman" et "Wiplash" (photo).

Graham Moore, le scénariste du film "Imitation Game" récompensé comme Meilleure adaptation, s’est également distingué par une belle intervention pro-gay : "Alan Turing n’a jamais eu l’occasion de se présenter sur une telle scène, et de pouvoir admirer ces visage si beaux qu’ils en sont déroutants, moi oui. C’est la chose la plus injuste que j’aie vue. Quand j’avais 16 ans, j’ai tenté de me suicider parce que je me sentais bizarre et différent, et que ma place n’était pas ici. Et maintenant je me tiens devant vous. J’aimerais dédier ce moment à cette gamine qui regarde et qui se sent bizarre et différente et qui ne se sent pas à sa place : oui, tu es parfaitement à ta place. Reste différente et bizarre. Et si tu te retrouves un jour à cette place, passe le même message".

(Avec AFP)

source e-llico

Rédigé par Michael

Publié dans #oscars 2015

Commenter cet article