Sorties ciné

Publié le 4 Juin 2015

FORT BUCHANAN

Benjamin Crotty est un artiste plasticien américain qui vit en France. Il a commencé il y a quelques mois le tournage, façon guérilla, d’une série de courts métrages qui ont donné naissance à ce long, autour d’une même histoire : des épouses de militaires attendant dans une base le retour de leurs époux. Et dans ces époux, Andy Gillet, découvert chez Rohmer et vu récemment dans La duchesse de Varsovie.

Avec son rythme, ses partis pris scénaristiques et stylistiques, Fort Buchanan (allusion à la célèbre base de l’armée américaine) fait écouter sa petite musique unique, à la fois fascinante et troublante. On peut y trouver un certain esprit expérimental. Et c’est tant mieux, car le résultat ne se soucie pas d’entrer dans un univers clairement identifié. On part à la découverte… Et c’est toujours plaisant

QUI C’EST LES PLUS FORTS ?

À la fois comédie sociale, du handicap et des questions de société, le tout mixé par Charlotte de Turkheim. Sur le papier, on pouvait se poser des questions ; mais on a eu tort. L’actrice et humoriste, pour son quatrième long métrage, adapte la pièce de théâtreSunderland écrite par Clément Koch. On y suit, près de Saint-Étienne, Samantha (Alice Pol) qui se bat pour élever seule sa petite sœur handicapée et arrondir ses fins de mois. Mais l’usine dans laquelle elle travaille met la clé sous la porte, la laissant sur le carreau ainsi que Céline (Audrey Lamy), sa meilleure amie et colocataire…

Cette comédie, dans la veine de Discount ou de Full Monty, ne parle pas, pour une fois, des questions existentielles de bourgeois quadras ou quinquas nantis (dont un énième avatar,On voulait tout casser, sort aussi aujourd’hui). Elle séduit par sa sincérité, son punch et sa tendresse pour de vrais personnages. Et un parti pris gay-friendly (on en dira pas plus ici mais lisez ici si vous n’avez pas peur des spoilers) en plus qui rend l’ensemble éminemment sympathique. La distribution (la toujours juste Alice Pol en tête) réussie faisant le reste !

PAR PAUL PARANT pour tétu

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Commenter cet article