Bientôt une série sur la transsexualité en France

Publié le 12 Septembre 2015

Avec Transparent, Sense8, Hit & Miss ou encore Orange is the new black, la transsexualité n'est enfin plus un sujet tabou dans les sitcoms.
Que ce soit façon père de famille faisant son coming-out transsexuel ou tueuse à gages transsexuelle qui n'a pas encore subi d'opération, le nouveau progressisme dans les séries marque un tournant dans l'histoire culturelle des shows télévisés et de leur représentation des minorités sexuelles.
Mais si Amazon, Netflix et Sky traitent aujourd'hui ouvertement de la transsexualité, la France n'avait semble-t-il pas encore osé aborder le sujet. C'est aujourd'hui chose faite, avec le nouveau projet de la scénariste et réalisatrice française Virginie Sauveur : La Théorie du genre, une série sur la transsexualité.

Pendant longtemps, des années 70 à la fin des années 90, la figure du personnage transgenre est majoritairement apparu sous les traits du travesti caricatural, ou d’un prostitué souvent hystérique, toujours original et excentrique, explique la chercheuse Karine Espineira, qui travaille sur la construction de l'identité trans à la télévision.
Mais depuis, la gamme émotionnelle de ces personnages a évolué, la conception du genre est devenu moins binaire et les mentalités du téléspectateur et des producteurs se sont enfin ouvertes laissant place à des personnages transgenres peu à peu moins anecdotiques (Nip/Tuck, The L Word, Dirty Sexy Money, Ugly Betty) jusqu'à devenir superstars : Transparent est un succès, Gleemet en scène un personnage en transition sexuelle, Amour Gloire et Beauté traite aussi du sujet, Lana et Andy Wachowski mettent en scène une blogueuse transsexuelle dans leur série Sense8 sans oublier Chloë Sevigny qui joue les tueuses à gage avec un sexe d'homme dans la série anglaise inédite en France Hit & Miss.

Et en France ?
La scénariste et réalisatrice Virginie Sauveur vient d'achever l'écriture d'une série intitulée La Théorie du genre, l'odyssée de Jules qui aborde précisément ce thème : "C'est une série sur la transsexualité, sur une jeune femme transsexuelle qui revient chez elle après douze ans d'absence, transformée en homme. Et elle se rend compte qu'elle est enceinte. Cela fait des années que je travaille dessus, cette série, c'est mon bébé" détaille-t-elle dans les colonnes de Télé Loisirs.
"Il y a Transparent, Orange is the New Black aux Etats-Unis. Il est temps de s'y mettre", martèle la cinéaste. "C'est résolument moderne et ça permet de mettre en lumière une communauté incomprise et inconnue, mais aussi de parler de la différence et de la tolérance", poursuit-elle avant de conclure : "Les jeunes aujourd'hui ne regardent plus la télé, alors il faut ouvrir celle-ci à un peu de subversif et de modernité, pour se réveiller avant qu'il ne soit trop tard".

source première

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #transexualité

Commenter cet article

Irkyno 13/09/2015 13:06

Et c'est là qu'on s'aperçoit que la télévision à travers nombre de nouvelles séries est plus réactive et enthousiaste à montrer l'évolution des mœurs de nos sociétés grâce à la présence de plus en plus fréquente de personnages LGBT (même s'il y a encore beaucoup à faire). Le cinéma quant à lui reste encore bien trop frileux.
Ci-joint un lien vers un article (en anglais) très instructif sur le sujet.
http://www.out.com/popnography/2015/8/06/only-19-out-nearly-5000-characters-top-hollywood-films-were-gay-2014