Bowie sur Arte ce soir

Publié le 13 Janvier 2016

Bowie sur Arte ce soir

A l'instar de nombreuses chaînes comme France 2, Canal+, ou MTV qui n'ont pas manqué de réagir à la disparition de David Bowie, Arte bouleverse ce soir ses programmes pour rendre hommage à l'immense artiste, qui nous a quitté.

Depuis trois jours, le monde entier célèbre la star qui aura fasciné plusieurs générations et inspiré les plus grands artiste contemporains.

Multi-casquettes, à la fois chanteur, musicien, compositeur, acteur, icône, et bien plus, David Bowie est à l'honneur ce soir sur la chaîne franco-allemande à travers deux oeuvres fortes, brillantes et cultes.

Ainsi, dès 20h50, c'est dans Furyo, le chef-d'oeuvre de Nagisa Oshima, que David Bowie crévera l'écran dans ce qui reste sans aucun doute son meilleur rôle au cinéma.

En effet, Furyo, sorti en 1982, reste et restera le grand choc de la filmo de Bowie. Le réalisateur de L'Empire des Sens y ausculte avec singularité la tentation homosexuelle et le désir refoulé dans une communauté exclusivement masculine, en l'occurrence un camp japonais de prisonniers lors de la Seconde Guerre mondiale. Et le cinéaste en état de grâce filme alors le face à face entre deux des rockstars les plus surpuissantes de l'époque : le Japonais Ryuichi Sakamoto (également compositeur de la mythique B.O.) et le Britannique David Bowie, plus ambigu et affolant que jamais.
Son plus grand rôle. Son plus grand film à découvrir ou à revoir donc dès ce soir.

Un extrait de Furyo :

Cet immense film sera suivi à 23h55 par le formidable documentaire Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, captation de l'ultime concert que la star a donné dans la peau de Ziggy, pour des adieux bouleversants enregistrés au Hammersmith Odeon de Londres le 3 juillet 1973, et qui donne l'occasion de voir la superstar dans l'un de ses rôles scéniques les plus célèbres, reprenant notamment Ziggy Stardust, Changes, Space Oddity,Oh ! You pretty things, ou encore Rock n' Roll Suicide.

Source première

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Commenter cet article