Les autorités du Qatar interdisent Danish Girl

Publié le 12 Janvier 2016

Les autorités du Qatar interdisent Danish Girl

Après quelques jours d’affiche, le film de Tom Hooper consacré à la transsexualité vient de se faire déprogrammer des cinémas qataris, jugé "dépravé" par les internautes

"Nous tenons à vous informer que nous avons contacté l’administration concernée et la projection de Danish Girl est désormais interdite dans les salles de cinéma" a annoncé lundi le ministère de la Culture qatari via Twitter."Nous vous remercions pour votre vigilance sans faille".

Au Qatar, le long-métrage de Tom Hooper, qui traite de l’une des premières femmes de l’histoire à avoir subi un changement de sexe dans les années 1920, faisait débat depuis sa sortie au début du mois. "J’ai vu la bande-annonce du film, il ne devrait pas être montré chez nous. Il contient, en revanche, suffisamment de dépravation morale pour être montré partout dans le monde" peut-on lire sur Twitter (via le site d’information Doha News), ou encore : "Non à tous les films qui vont à l’encontre de notre religion, de notre morale et de nos traditions. Nous espérons que les responsables de cette projection rendront des comptes".

Ce n’est pas la première fois que la censure qatarie sévit sur des films étrangers. Deux grosses productions au thème biblique ont récemment subi le même sort que Danish Girl, à savoir Noé, de Darren Aronofsky ainsi que le péplum de Ridley Scott, Exodus. Avant d’être montré dans les cinémas du Qatar, Le Loup de Wall Street s’est vu amputé de toutes ses scènes de sexe et dans lesquelles les personnages prennent de la drogue ou prononcent des injures, soit au total 50 minutes du film. Une enquête réalisée par la Northwestern University du Qatar en 2014 affirme que la population locale soutiendrait largement le gouvernement dans sa censure des films.

Danish Girl, avec Eddie Redmayne et Alicia Vikander, sortira le 20 janvier prochain sur les écrans français. Bande-annonce :

Source première

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #transexualité

Commenter cet article

Irkyno 13/01/2016 12:13

Tant pis pour eux si certains préfèrent rester dans leur obscurantisme moyenâgeux. Rectification : c'est regrettable de maintenir un peuple dans ce même obscurantisme, car aux chiffres, il est bien connu qu'on leur fait dire ce que l'on veut... En attendant, j'aimerais beaucoup savoir combien de ces petits Quataris regardent ce genre de films et tous les autres "en douce sur internet"...