Mika lutte contre le harcèlement

Publié le 8 Février 2016

Mika lutte contre le harcèlement

Le chanteur britannico-libanais vient d'offrir un clip pour la version remixée de l'un de ses morceaux issus de No Place in Heaven, son dernier album. Il y aborde le thème des violences et des humiliations à l'école pour mieux les dénoncer.

Mika entend utiliser sa musique pour mieux dénoncer. Dans son dernier clip, qui illustre le remix officiel de Hurts et diffusé le 5 février, le chanteur franco-libanais a choisi d'affronter le sujet du harcèlement scolaire.

Devant un mur d'insultes en anglais et en italien, Mika alerte ses auditeurs. Immiscé dans un établissement scolaire, il joue aux anges gardiens pour tenter de sauver plusieurs élèves de l'humiliation et des violences verbales ou physiques. Mika prend le pas d'Indochine mais son clip n'est pas signé Xavier Dolan.

Nouvel appel à la tolérance

Pas de polémique en vue a priori comme pour College Boy de la bande de Nicola Sirkis. Il n'empêche que le sujet du harcèlement tient à cœur à Mika. En août dernier, il s'était d'ailleurs exprimé dans une lettre ouverte, publiée dans le journal italien Il Corriere della Serra, où il revenait sur les actes d'homophobie auxquels il a eu affaire de nombreuses fois depuis son enfance. Dans celle-ci, il se souvenait des soirs où il rentrait chez lui «avec un bleu sur le visage».

Hurts représente donc un nouvel appel à la tolérance et à la non-discrimination de la part du chanteur. Ce morceau est paru sur son dernier album, No Place in Heaven, publié en juin 2015. Il y évoque l'homosexualité dans d'autres chansons telles que Good Guys ou Last Party, dédiée à Freddy Mercury. Le remix officiel de Hurts fait partie de la réédition de cet album qui rencontre un succès particulièrement en France et en Italie, où Mika est très populaire.

Source le figaro

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique

Commenter cet article