2 séries Anglaise à suivre

Publié le 14 Juin 2016

2 séries Anglaise à suivre
London spy
De quoi ça parle ?

Danny, un jeune homme romantique et mal dans sa peau, tombe amoureux de l'énigmatique et asocial Alex. Lorsque ce dernier disparaît, Danny s'emploie à le retrouver. Les découvertes qu'il va faire sur la vie secrète de son amant, qui était en réalité un agent secret travaillant pour le compte du MI6, vont peu à peu le plonger au cœur d'une gigantesque machination qui le dépasse.

Pourquoi il ne faut pas la rater...
  • Oui, comme l'indique son titre, London Spy est une série britannique de plus se déroulant dans l'univers de l'espionnage, après [MI-5] et la plus récente The Game. Mais s'arrêter à ce titre peu inspiré serait une grosse erreur. Car London Spy c'est avant tout l'histoire de Danny qui, à travers sa quête de vérité, va en découvrir plus sur lui-même. Et c'est aussi le récit d'une histoire d'amour sensuelle et furtive, brisée en plein vol, entre deux hommes aux vies diamétralement opposées. Bref, 007 est bien loin, et c'est tant mieux.
  • À l'écriture de l'intégralité des 5 épisodes, on retrouve Tom Rob Smith, dont le savoir-faire en terme de thrillers n'est plus vraiment à prouver puisqu'il est l'auteur de romans tels que Enfant 44 (adapté sur grand écran en 2015) et The Farm. Quant à l'esthétique glaciale de l'histoire, elle est assurée, à la réalisation par Jakob Verbruggen, qui a déjà officié sur la très réussie The Fall.
  • Évidemment, le gros point fort de London Spy réside en Ben Whishaw, qui porte la série, dans le rôle tout en intensité de Danny. À ses côtés, on retrouve une palette de seconds-rôles mystérieux, notamment campés par Jim Broadbent, Mark Gatiss (Sherlock), et une Charlotte Rampling toute en émotion.
2 séries Anglaise à suivre

Crashing

De quoi ça parle ?

Alors que la crise du logement fait rage en Angleterre, six jeunes, la vingtaine, élisent domicile dans un hôpital désaffecté. Les amis, les amours, les emmerdes, bref la vie d’une communauté d’"adulescents" un brin paumés.

Pourquoi il ne faut pas la rater...
  • Les comédies anglaises sur des bandes de potes sont souvent savoureuses, on pense notamment à Fresh Meat. Crashing, dans la même veine trashy, osée et déjantée, assure la relève sans forcément faire dans l'originalité. Ele se distingue grâce à ses six personnages tous aussi attachants qu'agaçants les uns que les autres, dont les délires infusent à chaque épisode une bonne dose de rires, mais pas que.
  • La créatrice et productrice de la série Phoebe Mary Waller-Bridge en est aussi l'une des actrices principales. Elle a fait appel à son collègue de Broadchurch Jonathan Bailey pour jouer l'insupportable et craquant à la fois Sam, dont la sexualité est un mystère qui se dévoile au fur et à mesure à travers l'une des intrigues fil rouge les plus amusantes et touchantes.
  • Un autre personnage retient tout particulièrement notre attention car il est français, il s'agit de Melody, jouée par Julie Dray. La talentueuse jeune femme qui a clairement un don pour la comédie a multiplié les apparitions dans des séries françaises mais c'est l'Angleterre qui lui offre son premier premier rôle.
  • Derrière ses délires, Crashing cache un sous-texte intéressant mais sous-exploité sur une génération paumée et indécise mais solidaire qui subit la crise de plein fouet.

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Commenter cet article

Marie 15/06/2016 18:29

J'ai regardé Crashing et ça m'a beaucoup plu ! Bon, 6 épisodes ça reste trop peu mais c'est toujours le problème quand c'est bon ;) J'ai London Spy mais je n'ai pas encore pris le temps de regarder. J'ai entendu de supers bons échos sur la série et ton article m'incite encore plus à bien vite la visionner !

Guillome 15/06/2016 13:54

grâce à toi, nous avons vu le premier épisode de "london spy"....ça nous plait drôlement !!! merci !

Michael 15/06/2016 20:49

Tant mieux si la série vous plait ! En fait il faudrait plus de 24h dans une journée pour avoir le temps de visionner toutes les séries super sympa.