Mort d'Hector Babenco, réalisateur du baiser de la femme araignée

Publié le 17 Juillet 2016

Mort d'Hector Babenco, réalisateur du baiser de la femme araignée

Le réalisateur brésilien Hector Babenco est décédé ce mercredi 13 juillet à l'âge de 70 ans. Il avait notamment été remarqué avec Le Baiser de la femme-araignée, qui valut à William Hurt des récompenses à Cannes et aux Oscars.

Figure du cinéma brésilien, passé par le Festival de Cannes avec Le Baiser de la femme-araignée et Carandiru, Hector Babenco a succombé à un arrêt cardiaque ce mercredi 13 juillet à Sao Paulo. Il avait 70 ans.

Nommé au Golden Globe

Après avoir débuté comme assistant réalisateur, Hector Babenco passe à la réalisation en 1973 avec le documentaire O Fabuloso Fittipaldi consacré au coureur automobile Emerson Fittipaldi. Deux ans plus tard, le cinéaste d'origine argentine mais naturalisé brésilien se fait remarquer avec O Rei da Noite, portrait d'un homme en marge de la société.

Une description sans complaisance de la vie contemporaine qu'Hector Babenco retrouve dans l'une de ses oeuvres les plus marquantes, Pixote, la loi du plus faible (1981), consacré à la vie des enfants des rues de Sao Paulo et récompensé par de nombreux prix dont une nomination au Golden Globe du meilleur film étranger.

C'est le ticket pour Hollywood, où le cinéaste tourne Le Baiser de la femme-araignée qui permet à William Hurt d'empocher le Prix d'interprétation masculine du Festival de Cannes 1985 et l'Oscar du meilleur acteur en 1986

Source alocine

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Commenter cet article

Irkyno 18/07/2016 16:54

Je garde un souvenir fascinant de ce film, grâce à la composition de William Hurt, mais surtout celle de Raul Julia (mort entretemps du sida, je crois). Je ne l'ai pas revu depuis de bien nombreuses années. Il me faut réparer ça.Ça tombe, bien, j'ai le BR qui m'attend bien sagement dans ma vidéothèque.