Dieux du Stade 2017

Publié le 17 Septembre 2016

Dieux du Stade 2017

L'année s'annonce bien chaude et ce n'est pas qu'à cause du réchauffement climatique...

Jeudi 15 septembre, le nouveau calendrier des Dieux du Stade faisait son apparition dans les magasins. Cette 17e édition offre cette fois sa couverture à Terry Bouhraoua, meilleur marqueur du tournoi olympique de Rio en rugby à 7. Il faut aussi compter sur des visages (et des corps) connus comme ceux de Nikola Karabatic et Sylvain Potard.

Ils sont pas moins de 30 athlètes a avoir accepté l'invitation qui leur a été faite de poser dans le plus simple appareil, sous l'oeil du photographe grec Errikos Andreou. Dans ce calendrier 2017, on retrouve pas moins de 38 photos en noir et blanc, certaines n'illustrant pas forcément un mois de l'année. Cinq disciplines ont été mises à l'honneur : le rugby, le handball, le judo, le biathlon et le MMA (Mix Martial Arts). Une fois encore, ce calendrier vendu au prix de 29 euros, a pour vocation d'apporter son aide à l'association Le cancer du sein, parlons-en !. Tout le monde devrait trouver son compte dans ce calendrier qui a largement mis de côté son aspect plusieurs fois jugé très homo-érotique pour simplement se contenter de sublimer les corps des athlètes sans en faire trop. Ainsi, hommes ou femmes, tout le monde peut se rincer l'oeil !

Sylvain Potard, qui avait fait sensation l'an passé avec une photo où son sexe démesuré avait fait couler beaucoup d'encre, abonde dans ce sens. "Ça ne me gêne pas que les hommes fantasment sur ma photo", confie le combattant de MMA au magazine Public. Cette année il est toutefois photographié de manière plus pudique. "Je l'ai joué soft, inutile de surenchérir", dit-il. De son côté, Terry Bouhraoua qui fait la couverture raconte : "Si on m'avait demandé de montrer mon sexe, ça n'aurait pas été la position dans laquelle j'aurais été le plus à l'aise, c'est sûr (...) mais quand on fait ce calendrier, on sait pourquoi on y va."

Le DVD du making-of sortira à la mi-octobre.

Source purepeople

Dieux du Stade 2017
Dieux du Stade 2017
Dieux du Stade 2017

Rédigé par Michael

Publié dans #Pub

Commenter cet article

alphonse 17/09/2016 18:41

Les 3 premiers étaient à un prix abordable puis le prix a flambé et j'ai arrêté d'acheter ce calendrier.
Lorsque le calendrier est sorti, il a été acheté majoritairement par des hommes homosexuels. Ne voulant pas être assimilés à des homosexuels, les rugbymans ont fait un 3ème calendrier en couleur avec des couples hétérosexuels. Ce 3ème calendrier s'est nettement moins vendu et ils sont revenus à un calendrier en noir et blanc avec des hommes prenant des poses homo-érotiques.
Le but du calendrier était d'accroître les revenus des rugbymans et de leurs clubs en augmentant la visibilité des rugbymans et par conséquent des droits télé dans un pays où le foot écrase tout. Pour se donner bonne conscience, les rugbymans ont décidé d'adosser leur calendrier sur des bonnes oeuvres mais le prix de leur calendrier a flambé et n'est plus abordable pour le commun des mortels