à venir "Lazy Eye"

Publié le 11 Novembre 2016

Une scène d'amour gay n'est pas toujours facile. Surtout quand elle est filmée.

Lucas Near-Verbrugghe et Aaron Costa Ganis, les acteurs du film Lazy Eye, nous parlent à la fois des exigences techniques et émotionnelles pour que le tournage d' une scène de sexe entre deux hommes soit appréciée du public dans cette vidéo exclusive.

"Ce n'est pas un porno. Il y a certaines choses où nous devons faire preuve de créativité sur la façon dont nous le montrons. C'est comme une sorte de danse," dit Near-Verbrugghe, qui joue Dean. 

"Si on n'arrive pas à rendre l'acte intime, le reste du film n'en vaut pas la peine», a ajouté Costa Ganis (Alex).

Réalisé par Tim Kirkman ( Dear Jesse ), Lazy Eye suit Dean, un graphiste de 30 ans de Los Angeles. Il va se reconnecter avec son ancien amour Alex. Le couple va vive un voyage physique et émotionnel sur un week-end  à Joshua Tree.

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma

Commenter cet article

gérald 11/11/2016 20:47

Il y a de très belles scènes érotiques de sexe homosexuel masculin dans les films suivants : querelle, cruising, freier fall...
Il y a aussi des scènes explicites de sexe homosexuel masculin dans des films récents.

Les scènes de sexe hétérosexuel avec une femme qui garde son soutien gorge m'a toujours fait rire.

Il y a un tas de scènes de sexe dans les films hétéros donc il faut la même chose dans les film

Michael 15/11/2016 18:26

Finalement je trouve les scènes de sexes hétéro ont un côté plus bestiale et glauque avec des femmes qui parfois crient comme c'est pas possible et qui s'agitent dans tous les sens (bon honnêtement j'en ai pas vu beaucoup car généralement c'est le moment où je zap ) Je trouve du coup les scènes homo plus inventives et plus sublimées car il faut montrer sans vraiment montrer. Il y a un côté plus sensuel comme il le dit dans le reportage c'est comme une danse. J'ai adoré "le langage perdue des grues" (un titre improbable pour un film) mais il y en a pleins d'autres...

Irkyno 15/11/2016 14:59

+ 1 pour le coup du soutien gorge !

... au bout d'un moment, faut arrêter de se poser des questions métaphysiques sur ce que vont penser les gens, car de toute façon c'est impossible de contenter tout le monde. A partir du moment où le réalisateur a décidé s'il veut se la jouer sensuelle, érotique, plus crue voire porno ou un joyeux mélange de tout ça, c'est " Silence sur le plateau ! On tourne ! "