Augustin Trapenard : "Heureux" avec son compagnon

Publié le 8 Mars 2017

Confidences personnelles de ce fou de livres.

Le Grand Journal de Canal+ déprogrammé, Augustin Trapenard (37 ans) n'est pas au chômage pour autant. Présentateur du Cercle, émission de cinéma, et de 21 cm, programme littéraire tous deux diffusés sur la chaîne cryptée, interviewer sur Inter... le journaliste est un homme très occupé. Entre deux tournages et entretiens, il s'est tout de même confié à Libération qui dresse de lui un bien beau portrait.

Tête bien faite et physique charmeur, Augustin Trapenard, contrairement à ce que l'on pourrait penser, n'a pas toujours été le gendre idéal. L'homme au corps tatoué de citations de Faulkner, Fitzgerald, Kerouac et Joni Mitchell est issu d'une famille plutôt bourgeoise – mère prof, père qui travaillait dans la banque avant de se reconvertir à l'âge de 60 ans dans les chevaux de courses – et a un cursus scolaire idéal : terminale L, prépa, École normale, agrégation.

Mais, son adolescence n'a pourtant pas été simple : "J'ai fait une crise d'ado superviolente, je suis devenu rock and roll dark, avec tous les excès possibles et imaginables." Une grande histoire d'amour a ensuite changé sa vie : "J'ai vécu une très longue histoire de dix ans qui m'a fait beaucoup de bien et de mal. Vous voyez, quand vous dites que j'ai tout... Je ne l'ai jamais vu comme ça parce que j'ai des failles. (...) Je peux pleurer en quelques secondes. J'ai eu l'impression de me planter à plusieurs reprises sur toute la ligne dans ma vie privée et j'ai pu avoir des malheurs qui sont pour moi bien plus importants que la façade qu'on peut montrer au détour d'un article."

Comme tout le monde, Augustin Trapenard a ses démons. Peut-être est-il un peu trop torturé ou trop sensible. En tout cas, comme le précise le quotidien, le trentenaire est aujourd'hui un homme heureux. Et son compagnon actuel, un militant politique de gauche, n'y est pas pour rien. "En ce moment, ça va très bien... Je crois", déclare à ce sujet Augustin Trapenard, toujours discret sur sa vie privée.

Source purepeople

 

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Comment se fait il qu'il ait autant de personnes lgbt qui ont accès aux médias et qui ne disent rien quand il faut combattre publiquement et avec véhémence les lgbtphobies ?
Répondre
R
En résumé, si vous êtes un homme homosexuel riche, la vie est plus facile que si vous un homme homosexuel pauvre.
Répondre
M
Oui c'est bien vrai. Je pense que l adage vivons heureux, vivons caché est toujours d actualité. Les personnalités gay ne mentent plus sur leur orientation sexuelle mais préfèrent rester discrète aux yeux du public. D un coté ça les protège mais ça n aide pas à faire évoluer les mentalités.
R
Michaël
je parle de la facilité de vivre. Il est riche et à moins que je me trompe, il ne s'est pas affiché pour lutter contre les lgbtphobies.
Sur les sites américains lgbt, les personnes lgbt qui sont au sommet de l'échelle sociale s'affichent et aident la communauté lgbt alors qu'en france, ils se comportent comme des honteuses attendant que les pauvres lgbt face la guerre.
M
A bon c'est ce que dit l article ? Pourtant j ai pas lu ça. Au contraire bien qu issu d un milieu aisé il dit aussi avoir souffert et avoir des failles. Pas sur que l argent protège du malheur. C'est sur ça facilite la vie mais on peux être fauché et très cultivé tout est une question de curiosité.