Baisers cachés, le replay

Publié le 18 Mai 2017

L'histoire :

Nathan, 16 ans, vit seul avec son père Stéphane. Nouveau venu au lycée, il est invité à une soirée. Il tombe alors sous le charme de Louis, un garçon de de sa classe. Celui-ci, en couple avec Laura, n'assume pas son attirance pour Nathan. Ils se retrouvent néanmoins à l'abri des regards et s'embrassent. Laura les surprend et les photographie. La photo est vite publiée sur Internet. L'effet boule de neige est immédiat. Stéphane découvre l'homosexualité de son fils Nathan. Il refuse dans un premier temps de lui parler. Si Nathan ne cherche pas à cacher ses sentiments, Louis pour sa part, nie son homosexualité. Il va même jusqu'à participer aux brimades et aux violences infligées à son ami...

Rencontre avec Patrick Timsit

 

"À l'époque de 'Pédale Douce', le débat c'était 'annoncer être homo', confie-t-il au HuffPost. J'ai eu des retours bouleversants sur des coming out qui ont été faits suite au film. Mais déjà dans cette comédie, on voyait la solitude, l'isolement", énumère Patrick Timsit.

 

"C'est comme un enfant qui part à la guerre"

Ces thèmes on les retrouve dans le téléfilm diffusé en cette journée mondiale contre l'homophobie. "Après une projection, une femme est venue me voir. Elle m'a expliqué avoir pleuré quand elle a appris que son fils était homosexuel. Pas pour son orientation sexuelle, mais pour ce qu'il allait endurer... C'est comme un enfant qui part à la guerre", soupire le comédien, lui même papa.

"Je joue un papa policier, ouvert d'esprit, qui peut dire dans les dîners qu'il accepterait sans problème l'homosexualité de son fils, raconte Patrick Timsit. Mais il l'apprend de façon brutale, sur les réseaux sociaux. Il se demande alors ce qu'il a raté pour l'apprendre comme ça..."

 

"Parler à ceux qui rejettent leurs enfants"

"S'il y a deux choses qui m'ont poussé à faire ce film, c'est d'abord l'envie de parler de l'homosexualité chez les adolescents, évidemment. Mais j'ai aussi voulu parler du rejet familial. Il faut qu'on parle à ceux qui rejettent leurs enfants par peur. Il faut que les parents réalisent la détresse qu'ils créent. C'est toute la cellule familiale qui est concernée par ce film. Ça serait formidable de le voir en famille", souhaite l'humoriste.

Et avant même la diffusion sur petit écran ce mercredi, Patrick Timsit se réjouit que le téléfilm fasse son bout de chemin à l'étranger. Même si c'est illégalement!

"Le film a été projeté en Suisse et piraté. Depuis il a été traduit en russe et en allemand. Il y a une page Facebook. Il circule. Et ça, c'est un piratage positif", se félicite celui qui a reçu le soutien des associations SOS Homophobie et Le Refuge.

Source 

Le HuffPost

Baisers cachés, le replay

Personnellement j'ai beaucoup aimé ce téléfilm. France 2 nous a offert une vraie comédie dramatique avec deux acteurs très touchant de sincérité. Même si le scénario n'est pas très original, il a le mérite de décrire de façon très sobre le drame que rencontrent beaucoup de jeunes ados gays face à leur famille et face à leurs camarades d'école. Le téléfilm aborde peu le problème du harcèlement sur internet et je trouve que les professeurs ont le beau rôle. Je ne  suis pas convaincu que ce soit une réalité, à mon époque, les profs se contentaient de faire leur cours et se moquaient bien de nous voir en souffrance. En tout cas bravo pour cette diffusion mais il ne faudrait pas se contenter d’une visibilité un jour par an à l’occasion des journées mondiales.

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #homophobie, #Coming out

Repost 0
Commenter cet article