Jennifer Lopez rend un vibrant hommage à sa tante lesbienne

Publié le 3 Juillet 2017

L'amour n'a pas de sexe.

Jennifer Lopez a pris part à la grande campagne de sensibilisation LGBT, initiée par la série américaine The Fosters, qui met en scène dans leur vie quotidienne un couple de lesbiennes et leurs trois enfants. Le show, qui reste pour l'instant encore inédit en France, a voulu sensibiliser le public et a invité les spectateurs à partager leurs histoires, ensuite racontées par les acteurs stars de la série.

La chanteuse, qui est l'une des productrices de la sitcom, y est aussi allée de sa petite anecdote, expliquant pourquoi ce show lui tenait autant à coeur. "J'ai grandi dans le Bronx, et à l'époque, j'ai toujours pensé que ma tante Myrza était la plus cool de toutes. Elle vivait à New York et voulait être actrice. J'adorais aller lui rendre visite en ville et passer du temps avec elle, elle me racontait ses rêves et me faisait part de ses espoirs. Je voulais être comme elle", a-t-elle commencé lors d'un entretien pour le site People.

"Je ne me rendais pas compte des difficultés qu'elle rencontrait parce qu'elle était gay. À l'époque, il n'était pas question de tolérance ni d'acceptation. Ce n'est pas le genre de sujets que l'on abordait autour d'une table pendant les dîners de famille. La vie était bien différente et ça me brise le coeur d'y repenser aujourd'hui. Les gens qu'elles voyaient à la télé ne la représentaient pas, les films non plus. Elle pensait qu'elle était seule", a-t-elle ajouté.

C'est pourquoi Jenny from the Block a tenu à produire cette série hors norme. "Quand j'en ai entendu parler au départ, j'étais un peu hésitante, parce que je savais que ça serait un sujet controversé. Quand on vit sous le feu des projecteurs, c'est le genre de choses auquel on doit penser. Puis j'ai repensé à Myrza, je me suis dit que c'était ce qu'elle n'avait pas eu dans sa jeunesse. Une série qui reflète la société et qui nous apprend que l'amour est plus fort que tout, qu'importe son orientation sexuelle ou son origine, l'amour c'est l'amour. Il s'avère que j'ai vu juste parce que The Fosters va fêter son 100e épisode et, Myrza n'est peut-être plus avec nous aujourd'hui, mais je sais que de là où elle est, elle me regarde et qu'elle est fière. Comme je l'ai toujours été à son égard", a-t-elle conclu.

Coline Chavaroche pour purepeople

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien

Repost 0
Commenter cet article