Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

Publié le 29 Août 2017

Dans les année 30 et 40 aux Etats-Unis il y avait le code Hays. Il s'agissait d'une sorte de charte à l'intention des réalisateurs interdisant la nudité, les danses suggestives, les bisous lubriques et bien sûre  la représentation de l'homosexualité à l'écran. Aujourd'hui ce code a disparu pourtant on peut encore voir sur nos écrans une représentation très stéréotype des personnes queers.

En effet, pourquoi on assiste systématiquement au meurtre d'un personnage gay ?, la personne bisexuelle est forcément dépravée ou encore le méchant de service est une grande "folle".

Voici quelques exemples :

Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

Le BBF ou meilleur ami gay 

On le voit souvent à l'écran auprès de jeunes femmes hétérosexuelles pour qui il est le confident, et accessoirement le représentant de la mode flamboyante. Son rôle est vraiment accessoire.

Le mariage de mon meilleur amis, glee, sex and the city, faking it...

Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

Le trans travailleur du sexe

longtemps invisible sur les écrans, les personnages transgenres ont fait une percé dans le monde du cinéma. Hélas on les cantonne souvent à des rôles de prostitués, ou alors on leur réserve des morts assez effrayantes.

Tangerine, Dallas buyers club, boys don't cry...

Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

L'athlète dans le placard 

Il est canon. Il fait parti d'une équipe de foot et il est homophobe. En fait, c'est parce qu'il cache son homosexualité.

Dave de Glee, Drew boyd de Queer as folk...

Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

Le bisexuel meurtrier 

Ce n'est pas un secret, la personne bisexuel a toujours très mauvaise réputation que ce soit au cinéma ou à la tv. On associe souvent ce type de sexualité à des personnages ayant un appétit sexuel débridé, à la dépravation, voir à des instincts meurtriers.

Basic instinct, le talentueux Mr Ripley, OZ (Chris Keller), true blood (Quenn Sophie Anne), House of cards (Frank Underwood)...

Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

Mort brutal des personnages lesbiens

62 personnages lesbiens ou bisexuelles ont été tués ces deux dernières années à la télévision et souvent de façon injustifié.

Orange is the new black, House of cards, Pretty little liars,the walking dead, Empire.

Ce fut dans la série the  100 que la mort de Lexa a déclenché la colère des fans appelant au boycott de l'émission.

Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

Toutes les lesbiennes veulent des enfants

Les couples d'hommes aussi !

Dans une grande majorité de séries les personnages lesbiens sont en mal d'enfants. Beaucoup d'histoires tournent autour de la façon de concevoir une famille lorsque l'on est homosexuel.

Les couples d'hommes sont devenu de bon père de famille. C'est une façon de nier leur sexualité car maintenant ils sont réduit à l'éducation de leurs progénitures. C'est bien connu papa et maman ne font jamais l'amour (ah, ah)

Queer as folk, L world, The Fosters, Grey's anatomy, plus belle la vie, the kids all right...

Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

L'homosexuel dépravé

D'Alfred Hitchcock dans l'inconnu du nord (Bruno), en passant par le sérial killer de Crusing ou encore dernièrement dans l'inconnu du lac.

On associe encore une personne homosexuel à une personne instable psychologiquement.

Bates Motel, Orange is the new black, Downton Abbey, Scandale...

Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

Des filles qui s'embrassent par jeu

Deux filles qui s'embrassent voilà une belle image. Hélas il s'agit souvent plus de jouer du fantasme de certains hommes à voir deux femmes ensembles.

Sexcrimes, cruel intentions, méprise multiple, nos pire voisins, friends, Ally Mcbeal...

Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

Le méchant efféminé

Si vous regardez un film Disney vous voyez le personnage du méchant c'est toujours le même.

Il est mince, charmant, intelligent et efféminé. Le méchant est cultivé, il aime la poésie, l'art et la musique. Il sera généralement éliminé par le héros, hétéro bien sûre !

Le roi lion  (Scar), Aladin (Jafar), Skylfall, Torchwood (John hart), Alien covenant (David)...

Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

Le viol en prison

Evidemment il s'agit d'un acte réel et répréhensible. Il est pourtant très utilisé dans les films et les séries pour des scènes chocs ou même comme ressort humoristique comme dans les gardiens de la galaxie (pourtant rien de très drôle)

Oz, prison break, sons of anarchy, orange is the new black, Shade of blue...

Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

Le choc de la révélation transgenre

Lorsqu'un personnage révèle qu'il est transgenre s'est toujours un véritable choc ou alors il s'agit d'un ressort comique à une situation. Cela ouvre souvent la voie à une attitude trans phobique ou homophobe.

The crying game, Victor/Victoria, Certain l'aime chaud,

Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

Le sexe gay comme outil

Le sexe est utilisé comme un moyen d'assouvir un besoin uniquement physique sans aucune émotion ou à des fins personnels. Comme par exemple Brian dans Queer as folk, ou encore Shane de L world qui multiplie les conquêtes au point de laissé passer son grand amour.

Récemment avec Kalinda dans the good wife qui utilise le sexe pour obtenir des informations tout comme Connor de Murder

Homosexualité et stéréotype au cinéma et dans les séries

Le coming out

Le coming out est perpétuel à la tv. Ce type de ressort très utilisé n'est pas prêt de disparaître et en quelque sorte tant mieux. Il s'agit d'une étape essentielle dans la vie de toute personne gay. Pourtant il existe tellement d'autres histoires à raconter et à explorer qui ne se limitent pas uniquement à la révélation de l'identité sexuelle d'une personne. De plus ce coming out n'est pas très inventif il s'agit toujours d'un grand poids pesant sur l'âme du personnage.

Supergirl, Glee, Faking it,Transparent...

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #dossier gay

Repost 0
Commenter cet article