Ricky Martin, fiancé

Publié le 14 Décembre 2017

Le chanteur et comédien fait le parallèle entre l'amour qu'il porte à son chéri et le couple formé par le regretté Gianni Versace et Antonio d'Amico.

Alors qu'il s'apprête à revenir sur le petit écran dans la série American Crime Story : Versace, dans la peau de l'amant du défunt couturier italien, Ricky Martin a accordé une interview au journal suisse Le Matin. Il parle de son rôle ainsi que de son fiancé...

Ricky Martin est un homme très occupé. Fier papa des jumeaux Matteo et Valentino, aujourd'hui âgés de 9 ans, il prépare aussi activement son mariagepour l'an prochain avec son fiancé l'artiste Jwan Yosef et a passé plusieurs mois sur le tournage de sa série produite par Ryan Murphy. De quoi lui prendre tout son temps ? "L'une de mes forces a toujours été de bosser dur. J'ai une attitude digne d'un militaire face au travail. Mais avec les années, j'ai aussi appris à ménager mes horaires pour consacrer beaucoup plus de temps à mes enfants et à mon fiancé", dit-il. Le beau gosse de 45 ans, comblé sur tous les plans, peut aussi compter sur l'homme de sa vie pour l'aider au quotidien. De son amoureux, il dit le plus grand bien... "J'aime sa vision d'artiste et je l'ai contacté après avoir découvert son travail. Autant dire que je n'ai pas été déçu en rencontrant l'homme", confie-t-il.

La question du couple et de l'amour, surtout dans l'univers LGBT, est également un sujet qui a intéressé Ricky Martin dans le scénario de American Crime Story : Versace. "En découvrant qui était Antonio d'Amico, j'ai trouvé des similitudes avec lui. Je suis amoureux. Je crois en l'amour, la loyauté et les valeurs familiales. (...) Gianni pouvait laisser sa serviette par terre car Antonio était là pour tout ramasser. Il y avait un tel amour entre eux. Et je comprends cela", dit-il. En outre, la série est l'occasion d'évoquer l'homophobie, encore forte à l'époque (les années 1990). "Il y avait de l'homophobie, de la haine... Certains de ces problèmes sont toujours d'actualité. Notre minisérie est importante dans ce sens pour ne pas oublier et pour rappeler aux téléspectateurs que des crimes contre la communauté LGBT sont toujours perpétrés", ajoute l'artiste.

Thomas Montet pour purepeople

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article