Love, Simon : la critique

Publié le 3 Juin 2018

« Love, Simon », Voilà le film de 2018, que j’attendais de voir avec impatience, et c’est chose faite ! Je confirme, c’est un excellent film sur l’adolescence et sur l’acceptation de soi.


La bande-son vous donne envie de vous trémousser sur votre fauteuil et rythme l’histoire. La réalisation est impeccable, les dialogues savoureux et pleins d’humours.
On s’attache à Simon et à sa recherche de l’être aimé. Ce qui n’est pas une chose facile lorsque l’on est un jeune gay perdu au milieu d’une majorité d’ado hétéro.


Love, Simon est une fable des temps modernes sur la difficulté de s’assumer en tant que jeune gay à l’air des réseaux sociaux. Alors que le coming out est quelque chose de personnel, voir d’intime. On se révèle d’abord à soi puis aux personnes les plus proches. Comment arriver à s’afficher sans crainte dans un monde de hâter, à une époque où chaque potin devient viral. 
Autrefois, on se faisait casser la gueule dans les cours de récré ou nos prénoms s’affichaient sur les tables et les murs des établissements scolaires accolés d’insanités. À présent, nos Smartphones et autre tweeter peuvent devenir des armes de destructions massives à grande échelle sous couvert d’anonymat.


Le film qui traite de ce douloureux problème est avant tout très positif (peut-être trop beau pour être vrai). On est loi du film coup de poing 1 : 54 qui traite du même sujet, mais complètement différemment. 
Dans l’univers de Simon, ses parents sont super compréhensifs et l’acceptent immédiatement. Ses meilleurs amis, après avoir été un peu fâché reviennent vers lui et leur apporte tout leur soutien. Et une happy end…

 C’est vrai que ça fait du bien de voir un film sur l’adolescence d’un jeune homme pour qui tout va bien à la fin. Mais c’est difficile de s’identifier vraiment à Simon, car on est bien loin de la réalité. 
Mais le cinéma est là aussi pour nous faire rêver. Alors oui, « Love, Simon » est une réussite, car pendant 1 h 50, la magie fonctionne.

En salle de 27 juin 2018

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Coming out, #homophobie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Christophe 17/06/2018 17:41

Le film ressemble plus à un spot promotionnel qu'à un film qui fait réfléchir.

Peter 05/06/2018 04:00

Il y auras egalement alex strangerlove sur Netflix.,

Peter 04/06/2018 04:46

Salut,
J ai vu le film hier soir et je suis du meme avis que toi. C est un film qui montre les difficultés qu on les personnes gay a accepter leur sexualites, et le montre d un coté positifs. J avais peur que le film soit remplis de clicher... Mais heuresement non. Apres ca fait du bien de voir un film gay qui ce termine en happy end. C est tellement rare. C est deja bien qu Hollywood ose faire un film avec un personnage principal gay. On ne va pas trop leurr demandés lol.

Michael 04/06/2018 10:55

J ai oublié aussi plaire aimer et courir vite que je n ai pas encore vu. Un bon cru 2018 !

Michael 04/06/2018 10:51

Même si on espère toujours plus je pense que cette année on est gâté car on a pu voir 2 beaux films gay (love,Simon et call me bye your name). C'est encourageant.