Romy Schneider bisexuelle ? "Elle a eu des relations avec des femmes..."

Publié le 30 Août 2018

Trente-six ans après la mort de l'iconique actrice, une journaliste et écrivaine allemande, Alice Schwarzer, étale les étonnantes révélations que Romy Schneider lui a faites lors d'un entretien en 1976, soit six ans avant sa tragique disparition.

Décédée il y a trente-six ans, Romy Schneider reste encore un mystère pour beaucoup. Une actrice partie avec ses douleurs mais aussi ses secrets. Aujourd'hui, Alice Schwarzer, journaliste et écrivaine allemande, a décidé de briser le silence. Dans son livre Romy Schneider intime, publié aux éditions L'Archipel, elle raconte notamment ce large entretien qu'elle a eu avec l'iconique actrice, en 1976. Cette dernière, pour on ne sait quelle raison, y avait tenu des confidences déroutantes.

Romy Schneider, dont l'idylle avec Alain Delon fut l'une des plus célèbres du septième art, s'étale notamment sur sa sexualité. "Romy était bisexuelle, elle a eu des relations avec des femmes. Elle a même dit très explicitement qu'elle était vraiment amoureuse de Simone Signoret pendant un certain temps, je n'avais pas l'impression que c'était un amour platonique", révèle Alice Schwarzer au micro de RTL, pour La Curiosité est un vilain défaut.

Mais ce n'est pas tout ! Alice Schwarzer croit savoir que la mère de Romy Schneider entretenait une relation amoureuse avec... Adolf Hitler. Il faut dire que Magda Schneider est connue pour ses accointances avec le régime nazi. Lorsque l'Autriche est envahie, la famille déménage dans la propriété de Mariengrund à Schönau am Königssee dans les Alpes bavaroises, à 20 kilomètres à peine du Berghof, le chalet du dictateur. La toute jeune Romy joue notamment avec les enfants de Martin Bormann, le conseiller d'Hitler et N°3 du IIIe Reich. "Elle était fermement convaincue que sa mère avait des relations sexuelles avec Hitler", assure Schwarzer, qui estime également que la relation entre sa mère et le dictateur allait au-delà de la simple admiration.

Lors de l'interview, l'interprète de Sissi et star césarisée de L'important c'est d'aimer se rend compte qu'elle va trop loin et exige que l'interview soit coupée. La journaliste acquiesce à sa demande. "Si tu me trahis, Alice, ce sera très mauvais", lui aurait dit Romy. Malgré cela, Alice Schwarzer a aujourd'hui choisi la vérité : "J'ai gardé ça sous silence pendant des décennies pour respecter ses voeux. Mais pour comprendre son désespoir, sa douleur, son hyper-sensibilité, les gens ont besoin de savoir. Et je pense qu'il est bon de le dire maintenant."

Source purepeople

 

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #bisexualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article