Santa (Hyphen Hyphen) : La jeune chanteuse vit "en couple, avec une femme"

Publié le 14 Octobre 2018

Encore peu connue du grand public, Santa, du groupe Hyphen Hyphen, a droit à son portrait dans les pages du journal "Libération", en kiosques le 12 octobre 2018. L'occasion d'en apprendre un peu plus sur la chanteuse de 25 ans.

En obtenant une Victoire de la musique 2016 (catégorie révélation scène), le groupe Hyphen Hyphen a braqué un peu plus encore les projecteurs sur lui. Mais force est de constater que la formation reste encore assez peu identifiée par le grand public. Sa chanteuse, Santa, se livre dans les pages de Libé.

La jeune femme, de son vrai nom Samantha Cotta, est originaire de Nice et c'est en 2011 que le groupe a vu le jour, composé à l'époque de deux filles et deux garçons. Un groupe devenu désormais un trio et qui sort un nouveau disque intitulé HH. "C'est une hypocrisie très française, chez les artistes du moins, de dire qu'on ne s'aime pas, tout en ne parlant que de soi. Nous, à l'inverse, on espère fédérer le plus possible, y compris en dehors de nos frontières", clame-t-elle. Une ambition clairement affichée par la jeune femme dont la maman était chanteuse dans un groupe américain et l'oncle, mort du sida, guitariste de blues. À l'inverse, son papa, était à mille lieues de la musique puisqu'il était architecte et peintre. Un père mort d'une crise cardiaque et d'une hépatite quand elle n'avait que 19 ans...

Santa, qui vit désormais dans le quartier de Belleville à Paris, est "en couple, avec une femme qui travaille aussi dans la musique" et lorsque la question de la maternité lui est posée, elle admet vouloir prendre le temps de la réflexion pour ne pas reproduire à l'identique les erreurs de ses parents. "J'ai le temps pour devenir moins con et y réfléchir... surtout quand je vois toutes les névroses qu'on peut refiler", dit-elle.

Thomas Montet pour purepeople

 

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien, #Musique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article