Grey’s Anatomy  : Jake Borelli revient sur son coming-out et l’importance des personnages LGBT

Publié le 29 Novembre 2018


 

Crédit photo : compte Twitter Jake Borelli.

L’acteur qui incarne le personnage du docteur Levi Schmitt dans la saison 15 a profité du coming-out de son personnage pour s’exprimer pour la première fois publiquement sur son homosexualité.

Il a fait son coming-out à 14 ans à sa famille et à ses amis. Mais, à Hollywood, l’acteur de 27 ans était encore dans le placard. L’acteur Jake Borelli incarne le docteur Levi Schmitt dans la quinzième saison de « Grey’s Anatomy« , actuellement en cours de diffusion aux Etats-Unis.

Le coming-out de son personnage lui a permis de faire le sien auprès d’une profession qui, sous un vernis progressiste, reste encore très conservatrice. Mais aussi auprès du grand public. Dans la foulée de la diffusion d’un baiser entre son personnage et celui du docteur Nico Kim (joué par Alex Landi), Jake Borelli a expliqué sur Instagram que« c’est exactement le type d’histoire dont j’aurais eu besoin en tant que jeune gay grandissant dans l’Ohio ».

Peur pour sa carrière

Dans une interview pour Attitude, l’acteur américain explique qu’il n’a pas fait son coming-out public plus tôt par craintes. « Cela affecte votre carrière, parfois d’une bonne, parfois d’une mauvaise façon, confie-t-il. C’est difficile de savoir quelle direction cela va prendre. »

« Désormais, je me préoccupe surtout d’être honnête et authentique, ajoute-t-il. Et j’espère sincèrement qu’Hollywood prend la même direction. »

Au-delà de son coming-out personnel, Jake Borelli insiste sur l’importance de représenter des personnages et des histoires LGBT. Un travail que fait selon lui très bien « Grey’s Anatomy ». « On voyait beaucoup de personnages gays dans des seconds rôles, observe-t-il. Tandis qu’avec des personnages comme Callie et Arizona, nous avons pu voir l’histoire entre deux personnages principaux de femmes. Et nous avons vu leur histoire évoluer. »


Le cas de « Grey’s Anatomy » est en effet particulièrement intéressant. Très inclusive, la série ne traite pas les questions LGBT selon le scénario classique (pour le dire vite, on intègre une romance entre deux gays blancs de la classe moyenne, et on voit si le public est prêt pour plus de personnages LGBT).

La série a déroulé une romance lesbienne pendant 13 saisons, intégré des histoires de patients transgenres très remarquées et suivi plusieurs personnages bisexuels. En 15 saisons, c’est la première fois qu’elle intègre une romance entre deux personnages principaux. Là encore, de manière différente. Cette romance naissante unit un personnage d’origine asiatique à un personnage blanc. Une diversité pas étonnante pour une série co-produite par les très engagées Shonda Rhymes et Ellen Pompeo.

Crédit photo : compte Twitter Jake Borelli.

Source têtu

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #séries gay, #Coming out

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article