Michou totalement changé : l'homme en bleu a perdu beaucoup de poids

Publié le 5 Juin 2019

Dans son QG de Montmartre, Michou reçoit très régulièrement ses amis et aime faire la fête avec eux. Des moments que ses invités se plaisent à immortaliser. Pierre-Jean Chalençon l'a fait et les photos de Michou qu'il partage le montrent aminci.

À 87 ans, Michou fait toujours la fête et sait toujours aussi bien s'entourer ! Dimanche 2 juin 2019, l'homme en bleu qui aime tant les belles soirées a reçu des amis chez lui dans son appartement situé sur la Butte Montmartre, aux pieds du Sacré Coeur à Paris. Un moment de détente que le collectionneur Pierre-Jean Chalençon a partagé sur sa page Instagram. Des photos sur lesquelles le célèbre fêtard apparaît aminci.

Le Michou de l'été 2019 qui arrive ne ressemble plus au Michou que l'on pouvait voir s'éclater dans son cabaret en février dernier, comme on peut le constater en comparant les images des deux événements. L'octogénaire semble avoir perdu beaucoup de poids, une transformation dont on ignore la cause. Mais ce qui est certain, c'est que le joyeux fêtard n'en a pas perdu sa légendaire joie de vivre. 

C'est donc bien sûr tout en bleu, lunettes comprises, le sourire aux lèvres et un verre à la main que Michou a reçu chez lui l'expert en art de l'émission Affaire conclue (France 2). "Avec mon maître... un ami de toujours... et bien plus que cela... je t'aime mon Michou", a écrit Pierre-Jean Chalençon en légende d'une photo de leur duo. Au passage, on apprend que Le Cabaret Michou sort un "super album" intitulé Michou le best of.

Cette réunion a en tout cas beaucoup fait réagir sur Isntagram. Tout d'abord parce que les followers de Pierre-Jean Chalençon sont heureux de voir les deux compères réunis. Puis, parce que la perte de poids de Michou interpelle les observateurs. Le sourire du roi de la fête prouve en tout cas qu'il est loin d'être malheureux !

Source purepeople

 

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article