Justin Bieber : Salaires, sexisme, homophobie... Sa chorégraphe balance

Publié le 3 Juillet 2019

Dans un post Instagram publié le 2 juillet 2018, Emma Portner, qui a chorégraphié une partie de la tournée de Justin Bieber en 2016, s'est longuement épanchée sur le comportement problématique du jeune chanteur. Elle l'accuse de "dégrader les femmes" et de les payer "le minimum".

Justin Bieber s'est attiré les foudres de son ancienne chorégraphe, mardi 2 juillet 2019. Dans un long texte publié sur les réseaux sociaux, Emma Portner, 24 ans, qui a travaillé sur la dernière tournée de Justin Bieber, Purpose Tour, l'a accusé de "dégrader les femmes" et ne pas les payer à leur juste valeur. Ces révélations interviennent quelques jours après l'affaire mêlant Taylor Swiftau chanteur et au manager malhonnête Scooter Braun.

Dans une story Instagram, celle qui est l'épouse de l'actrice Ellen Page dit "regretter d'avoir travaillé" sous le nom de Justin Bieber. "Je t'ai donné mon univers, mon corps, ma créativité et mes efforts. À deux reprises. Pour un contenu qui a généré des millions", explique Emma Portner qui dit avoir été rémunérée "moins que le minimum pour toutes ces heures investies". La chorégraphe assure "ne pas avoir eu de quoi manger" à l'époque.

 

 

 

"La façon dont tu dégrades les femmes est une abomination. Tu continues de collaborer avec des personnes problématiques. Religieusement, tu vas dans une église qui ne soutient pas la communauté LGBT+. Ta société a employé une lesbienne pour ton clip, qui a aussi chorégraphié des scènes de ta tournée. Qu'est-ce que ça te fait ? Une lesbienne, qui t'a aidé, pour une somme ridicule, alors que tu vas dans une église qui combat mon existence ?", s'insurge Emma Portner.

HILLSONG CHURCH, UNE ÉGLISE HOMOPHOBE

La jeune femme évoque ici l'église évangélique Hillsong Church, prisée de nombreuses célébrités (Vanessa Hudgens, un temps Kylie et Kendall Jenner, joueurs de NBA...). Déjà en 2017, quelques mois après la fin de sa tournée Purpose Tour, il y réalisait une "quête spirituelle". Anti-IVG, homophobe... cette église a des idées très strictes et Justin Bieber n'a jamais caché qu'il lui était très attaché. "Je prie tout le temps. Deux ou trois fois par jour. Quand je me réveille, je remercie Dieu de m'avoir mis à cette place et, à la fin de la journée, je lis la Bible", expliquait-il au Guardian en 2010.

Cette église proposait jusqu'en 2011 des programmes de "conversion et de purification" pour devenir hétérosexuel. Ou encore, lorsqu'en 2015, le leader de sa chorale de New York avait fait son coming out, il avait été démis de ses fonctions. "Avoir un leader ouvertement homosexuel créerait une friction au sein de l'église. Ce n'est pas juste pour nos fidèles. Si un leader de l'église pense que l'homosexualité est ce que Dieu lui a donné – et je suis en total désaccord avec cela –, quel genre de conseils peut-il offrir à un jeune qui se cherche ?", avait déclaré le pasteur de la Hillson Church, Carl Lentz.

Justin Bieber n'a toujours pas répondu à ces accusations.

Source purepeople

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article