PALMARÈS DU PRIX DU ROMAN GAY 2019

Publié le 10 Novembre 2019

La proclamation du palmarès 2019 a eu lieu ce samedi 9 novembre 2019 au Centre LGBT Paris-Ile de France.

Prix organisé par Les Éditions Du Frigo, Le Centre LGBT Paris-ÎdF, La M.A.C. Liège, La librairie « Les Mots à la Bouche », Le Salon Du Livre Gay Paris et L’Association Verte Fontaine

 

 

PRIX DU ROMAN GAY :

"Comment tout a commencé" de Philippe Joanny aux EDITIONS GRASSET

 

Paris, rue d’Austerlitz, 1979. A l’Hôtel de Bourgogne, la vie s’écoule, rythmée par les allées et venues des clients, des voisins, des employées  : M.  Boulanger, occupant à vie de l’hôtel, Maria, femme de chambre épouse d’un braqueur, les filles qui tapinent au coin de la rue, Jacky, barman au célèbre cabaret de travestis Chez Michou…
Complexée par son poids, colérique, Annick tient comme elle peut son hôtel et son mari, Gérard, une brute alcoolique et raciste qui baise tout ce qui bouge. Sans oublier ses enfants, Rémi et puis l’aîné, qu’elle surnomme Jean de la Lune. Celui-là n’est pas le fils espéré, toujours ailleurs, pas dans les clous, ce garçon qui rêve de devenir majorette…
Un mercredi de septembre, à l’heure du déjeuner, la police embarque la patronne pour proxénétisme. Il voit sa mère monter dans le panier à salade. C’est le déclic. La fin de l’enfance. Son père, devenu groupie de Jean-Marie Le Pen, le fils le hait si fort qu’il souhaite et planifie sa mort.
Comment faire lorsqu’on découvre que l’on n’est pas dans la norme virile imposée et qu’au même moment l’homosexualité devient synonyme du «  cancer gay  », le sida  ? Comment affronter l’homophobie de l’époque ? Comment se construire quand on ne se demande pas ce que sera sa vie, mais à quoi ressemblera sa mort ?
La peinture émouvante et terrible d’une période charnière, dont les drames croisent ceux d’une adolescence pas comme les autres. Et une bouleversante voix d’enfant, sa mue poignante et, malgré tout, vitale.

MENTION SPÉCIALE DU JURY :

"La vie lente" d'Abdellah Taïa aux EDITIONS DU SEUIL

 

Dans la France d'après les attentats de 2015, Mounir, parisien homosexuel de 40 ans d'origine marocaine, vit dans une situation précaire. Il vient d'emménager dans un appartement rue de Turenne. Madame Marty, une vieille dame de 80 ans, survit difficilement au-dessus de chez lui dans un minuscule studio.

L'amitié entre ces deux exclus de la République s'intensifie jusqu'au jour où elle vire au cauchemar. Les affrontements et les déchirements s'enchaînent. Excédée, madame Marty appelle la police pour arrêter Mounir.

Antoine, le commissaire qui interroge le jeune homme, le soupçonne de liens avec les djihadistes.Mais Antoine existe-t-il vraiment? Où passe la frontière entre le vrai et l'imaginaire?

Un roman de rupture.

COUP DE CŒUR :

"J'aime le sexe mais je préfère la pizza" de Thomas Raphaël aux EDITIONS FLAMMARION

"Demain, on reprendrait le bateau, le train, puis Hélène un taxi et l'avion, on quitterait l'odeur de citron. Mais là, seul avec Hélène sur le port de Procida, j'ai eu l'impression que j'étais amoureux. Elle n'avait pas besoin d'un confident, j'ai réalisé, elle avait besoin de quelqu'un qui mangerait ce qu'elle commandait pour lui. Hélène était facile à aimer : il suffisait d'avoir faim. C'était simple et je me sentais important de l'avoir compris. Il y aurait pour Hélène d'autres hommes, qui auraient plus faim que moi, mais ce soir j'étais fier du privilège, dans le cliquetis des bateaux, couteau et fourchette à la main, de terminer avec elle le dernier quart de sa première pizza."

PRIX DU ROMAN POLICIER – Prix du roman gay 2019 :

"Le cercueil farci" de Dieter Moitzi aux EDITIONS CIPP

Après s’être séparé de son petit copain, Damien Drechsler a besoin de vacances. Le village grec de Levkos semble l’endroit idéal – endormi, ensoleillé, bucolique, avec des plages isolées et des bars où il pourra noyer son chagrin.Mais le premier soir, Damien rencontre Nikos, un jeune homme séduisant, qui le fait tout de suite palpiter. Puis, il faillit se faire renverser par un chauffard. Le lendemain, il apprend que quelques minutes après sa propre mésaventure, un vieil homme est mort dans un accident de la route qui a l’air très suspect.À partir de là, tout semble se détraquer. Un nudiste très bien doté essaie de le séduire ; un beau jeune homme déclenche un malentendu aux conséquences insoupçonnées ; et enfin, Damien commence à tomber amoureux de Nikos. Pire, une touriste décède dans la piscine alors qu’elle semblait en parfaite santé la veille. Encore un accident ? Ou peut-être… un meurtre ?Intrigué, Damien essaie de démêler les énigmes qu’il a découverts. Mais avec ce commissaire de police belliqueux qu’il doit affronter, avec la disparition soudaine d’une animatrice et avec Nikos qui le laisse tomber pile au moment où il commence à espérer à nouveau, il se retrouve avec plus de questions que de réponses… Se pourrait-il que la phrase « et ils vécurent heureux » n’existe que dans les contes de fée?

 

"Les invertis" de Annabel aux EDITIONS EX AEQUO

Depuis un mois, des corps déguisés et travestis auxquels on a greffé des morceaux prélevés sur des animaux sont abandonnés dans Pigalle.

PRIX DU ROMAN COURT – Prix du roman gay 2019 :

« Le Héros et les autres » de Antonin Crenn aux EDITIONS LUNATIQUE

 

 

 

« Planètes » de Mario Cyr aux EDITIONS ANNIKA PARANCE EDITEUR

 

 

 

PRIX DECOUVERTE – Prix du roman gay 2019 :

« Le ventre de mes yeux » d’Anthony McFly aux  EDITIONS AMAZON FULFILLMENT

 

 

 

 

 

"Sobek, confession d’un meurtrier" de Michto Rex aux EDITIONS ATRAMENTA

 

 

 

 

 

"Le salon marocain" de Djalil Djezzar aux EDITIONS TEXTES GAIS

 

 

 

PRIX DU PREMIER ROMAN – Prix du roman gay 2019 :

« Le syndrome de Mendelssohn » de Pascal Estève aux EDITIONS INDEPENDETLY PUBLISHED 

 

 

 

 

 

 

« Retrouver Gabrielle » de Jean-Benoît Dumonteix aux EDITIONS FAUVES

 

 

 

 

 

 

PRIX DU ROMAN HISTORIQUE – Prix du roman gay 2019 :

« La Vénus d’albâtre » de Pierre Forni aux EDITIONS TAUTEM

 

 

 

 

 

 

PRIX DU RECUEIL DE NOUVELLES – Prix du roman gay 2019 :  « Confidences d’un H. » de Bakry Diarra aux EDITIONS OZECLA

« Les cendres muettes » de Guy Torrens aux EDITIONS EDILIVRE

 

PRIX DE LA ROMANCE GAY– Prix du roman gay 2019 :

« D’autres horizons » de Tan Hagmann et Angie Le Gac aux EDITIONS D’ AUTRES HORIZONS

"En aller simple" de Cédric Hermann aux EDITIONS COEUR DE LUNE

 

PRIX DU RECUEIL DE NOUVELLES EROTIQUES – Prix du roman gay 2019 :

"Chaud devant" de Tom Blade aux EDITIONS H&O

"Entre hommes" de Frank du Japon aux EDITIONS VEUVE POIGNET

 

PRIX DE LA BIOGRAPHIE – Prix du roman gay 2019 :

« Montgomery Clift, L’enfer du décor » de Sébastien Monod aux EDITIONS LETTMOTIF 

PRIX DU RECIT AUTOBIOGRAPHIQUE– Prix du roman gay 2019 : "ZAM" de Martino Ebale aux EDITIONS M.E.O.

PRIX DU RECUEIL DE POESIE - Prix du roman gay 2019 :

"Délices et Infamie" de Michel Bellin aux EDITIONS CHAPITRE.COM

 

PRIX DE L’ESSAI - Prix du roman gay 2019 :

"Les dires des nuages qui pleurent ou l'histoire de Tayyib et Tahir" de Nev’î-zâdeAtâyî et Laurent Baudoin aux EDITIONS UNICITE

 

PRIX DE LA SAGA GAY – Prix du roman gay 2019 :

"Sangs-mêlés" de Jean-Philippe Fresnoy aux EDITIONS PUBLIBOOK

---

PRIX D’HONNEUR POUR L’ENSEMBLE DE SON ŒUVRE - Prix du roman gay 2019 : à Jean-Paul Tapie aux EDITIONS H&O et aux EDITIONS TEXTES GAIS

PRIX DE LA MAISON D’EDITION - Prix du roman gay 2019 : aux EDITIONS GAY KITSCH CAMP

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michto Rex 11/11/2019 15:07

Bonjour, vous avez mis la mauvaise couverture pour mon ouvrage "Sobek, confession d'un meurtrier".L'édition récompensée du Prix découverte est là :https://www.atramenta.net/books/sobek-confession-dun-meurtrier/785 . Merci. Michto Rex.

Michael 11/11/2019 17:04

Bonjour, merci pour cette remarque. Je viens de modifier l'article. Effectivement il est important de montrer la bonne couverture de votre livre. Encore bravo pour votre prix !