Pomme, l'homosexualité dans la chanson : "Je me suis mise à porter un chapeau"

Publié le 28 Novembre 2019

C'est à l'occasion de la sortie de son nouvel album, "Les Failles", que nous avons pu rencontrer Pomme. Anxiété, place des femmes lesbiennes dans le milieu, collaborations... L'artiste de 23 ans s'est livrée face à la caméra de "Purepeople".

Les Failles, c'est le nom du dernier album de Pomme. Des textes joliment écrits, des mélodies qui témoignent de la grande sensibilité de cette artiste talentueuse... Cet album qui parle pourtant de sujets difficiles a tout pour plaire. C'est pour évoquer cette sortie que nous avons rencontré Claire Pommet (de son vrai nom).

notre micro, celle qui a assuré les premières parties de Benjamin Biolay explique en quoi c'était un "soulagement" d'avoir écrit Les Failles. "C'est des chansons qui parlent de sujets qui me prenaient un peu la tête et qui sont des sujets dont on ne parle pas beaucoup et qui deviennent un peu énormes genre l'anxiété, la mort, qui deviennent des choses un peu angoissantes. Ça m'a soulagée d'écrire là-dessus. Ça m'a aussi soulagée de faire un album de mes rêves et qui me ressemble", confie Pomme.

 

 

Quand on est une artiste lesbienne, on n'a pas forcément envie d'être la chanteuse lesbienne de France

Depuis toujours, cette artiste de 23 ans se livre entièrement dans ses textes, notamment sur ses amours, qu'elle conjugue au féminin. En France comme ailleurs, on manque cruellement de chanteuses qui assument pleinement leur homosexualité, et c'est un réel problème. "Comme il y a peu de filles qui en parlent, je me suis mis à porter un chapeau mais ça n'a jamais été volontaire (...) Je pense que quand on est une artiste lesbienne, on n'a pas forcément envie d'être la chanteuse lesbienne de France. Il y a plein de chanteuses qui aimeraient pouvoir raconter leur vie, sans que rien ne change, mais elles n'ont pas forcément envie qu'on ne leur parle que de ça", explique Pomme.

Elle déplore justement le fait que cela devienne "un sujet" dans les médias. "J'ai juste hâte que ce n'en soit plus un. Qu'on puisse dire "moi j'aime les filles, moi j'aime les garçons" sans que ce soit un titre d'article", poursuit l'artiste. Pomme évoque ensuite ses nombreuses collaborations avec Safia Nolin, bouleversante artiste québécoise "pas forcément dans les codes". "Elle est assez incroyable et ferait vachement de bien en France (...) Pour moi c'est une des artistes de sa génération qui marque, et qui fait une différence, par sa musique, par son discours, par ses engagements", décrit Pomme.

Je pense qu'on est pas encore assez ouverts dans les médias pour médiatiser et mettre en avant des gens qui ne sont pas forcément dans les codes. Une meuf comme ça qui passerait à la télé, ce serait une espèce d'apocalypse. Ça ferait du bien, mais plus on attend, plus c'est dur. C'est un truc de propreté, dans les médias il faut que tout soit un peu lisse", déplore-t-elle.

Pomme entamera une tournée francophone, Les Failles Tour, en janvier 2020, avec trois dates parisiennes à la Cigale, les 27 janvier, 28 février et 9 avril prochain. Pomme est également nommée aux Olympia Awards, dans la catégorie "révélation de l'année".

Propos recueillis par Oriane Alcarini.

Source Purepeople 

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique gay, #lesbien

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article