The politician (saison 1), ma critique

Publié le 12 Novembre 2019

Après mon marathon "Years and Years", je viens de finir les 8 épisodes de la série The politician de Ryan Murphy (vive les jours fériés !)
La série commence comme une grosse comédie à la Glee. Un lycée avec des gosses des riches intellos cherchant à devenir président des élèves par n'importe quel moyen. 
Je commence le premier épisode en me disant que j'allais bien rigoler et là bim ! L'un des rôles principal gay se fait exploser la tête. Et là ça calme direct.  

Petit à petit en grattant la première couche un peu lisse et simpliste de cette histoire sur une course à la présidence, on aborde des sujets plus profonds :
- Le suicide, la dépression, le besoin pathologique de paraître parfait, le handicape... 

On retrouve l'univers de Ryan Murphy, un monde où se côtoie beaucoup de personnage queer : gay, lesbienne, transgenre, bisexuelle, et même trouple.
J'avoue que dans mon lycée de banlieue, je n'ai vu aucune de ces personnes et pourtant, j'aurai bien aimé :-)

C'est toujours un monde à la fois idéalisé avec toutes ces communautés qui cohabitent. Mais aussi un monde de cauchemars, car le chemin pour arrivée à la présidence sera jalonné de scènes jubilatoires entre horreur et humour.

Ben Platt est exceptionnel et David Corenswet trop craquant. 

J'ai vraiment bien aimé la saison 1 et sa fin nous donne envie de voir la saison 2 qui annonce de belles promesses à venir.

 

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Scott 13/11/2019 04:44

La série est très bien.
Le créateur de ce blog doit arrêter avec le nouveau français : le terme queer ne fait pas référence à des personnes mais à une idéologie et lesbian n'est pas le féminin de gay (qui est un terme anglophone et non français).

Diffusé le 04/11/2019, l'épisode 6 de la saison 13 des enquêtes de murdoch a pour point de départ le meurtre d'un homme homosexuel durant une fête homosexuelle. Malheureusement la fin est prévisible.

Michael 15/11/2019 22:55

J ai mené ma petite enquête sur le terme "queer" car je pense que j'utilise ce mot dans sa forme correct. Voici sa définition : « Queer est un terme d’origine anglo-saxonne, réapproprié par les communautés LGBT de manière à en faire un symbole d’autodétermination et de libération plutôt qu’une insulte. Il fait référence à toute idée, pratique, personne ou identité allant à l’encontre des normes structurant le modèle social hétéronormatif.»

Le mot queer est utilisé par des personnes qui :

n’adhèrent pas à la vision binaire des genres et des sexualités (homme ou femme, hétérosexuel ou homosexuel)
ou
s’identifient à une orientation sexuelle ou à une identité de genre qui n’est pas conforme aux normes sociales
ou
refusent d’être étiquetées selon leur orientation sexuelle ou leur identité de genre
Le terme queer englobe tous les genres et les orientations sexuelles. Il s’agit d’un terme plus fluide (comparativement à gai, bisexuel, lesbienne, hétérosexuel, homme et femme, qui sont des termes plus fixes) qui permet de reconnaître une différence, sans avoir à la définir de manière rigide."

Donc quand j'utilise ce mot "queer" dans mes articles c'est souvent pour parler des personnes dans toutes leurs diversités ;-)

Scott 14/11/2019 01:41

Le terme queer date (au moins) des années 1980 et correspond à un mouvement qui voulait que les personnes homosexuelles et hétérosexuelles fréquentent les mêmes lieux, par exemple les mêmes boites de nuit et non une pour les homosexuel et une autre pour les hétérosexuels. Le mot queer ne correspond pas à des personnes.
Le terme lesbienne date aussi des années 1980 et a été créé pour indiquer que les femmes homosexuelles étaient victime à la fois d'homophobie et de misogynie. Le terme lesbienne n'est donc pas le féminin d'homosexuel : c'est homosexuelle.

Michael 13/11/2019 07:17

Bonjour. Je n ai pas vraiment compris la leçon d usage des mots queer et gay ? Je me trompe peut-être mais pour moi le mot queer regroupe toutes les tendances existantes Lgbt+. Et les hommes sont gays et les femmes lesbiennes. Mais j ai peut être faux ? Expliquez moi. A mon époque on était homo c était plus simple finalement : -)