Years and Years (saison 1) ma critique

Publié le 10 Novembre 2019

Je viens de finir la magnifique série « Years and years ».
Si vous ne l’avez pas encore vu, je vous la recommande vivement. L’histoire est incroyablement moderne et fait froid dans le dos. On plonge littéralement dans un avenir possible, à la fois effrayant, et captivant. 
La prouesse de la série est de parler du futur sans faire étalage de prouesses technologiques et autres effets spéciaux. Pourtant, on y croit et on se dit qu’effectivement voici vers quoi nous allons et ce n’est pas très réjouissant.

Les personnages sont attachants et on suit l’histoire de chaque membre de la famille Lyons avec beaucoup d’attention. Bien sûr, celle de Daniel est particulièrement forte, car l’on découvre jusqu’à quel point, on peut aller par amour. À travers son histoire, on parle de l’immigration, de l’oppression envers les homosexuels dans certains pays encore en vigueur aujourd’hui. Comment des droits chèrement acquis peuvent à tout moment disparaître pour laisser place à l’obscurantisme.


La série est un beau plaidoyer qui pèse à la fois le pour et le contre de l’avancée des nouvelles technologies.
Years and years nous amène à réfléchir sur notre époque et sur notre avenir et j’ai rarement vu une série faire ce genre d’effet.
À voir absolument et pas uniquement pour le très beau Russell Tovey qui avec Maxim Alexander Baldry forment un couple à vous briser le cœur. Mais aussi pour la puissance du message que la série délivre.

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Extra 11/11/2019 19:32

J'ai adoré cette série. Froid dans le dos en effet.

Michael 11/11/2019 19:33

Entièrement d accord