Noureev, ma critique

Publié le 25 Décembre 2019

Noureev (2018)
Date de sortie 19 juin 2019 (2h 07min)
Genres BiopicDrame
Nationalités BritanniqueFrançaisSerbe
Jeune prodige du célèbre ballet du Kirov, Rudolf Noureev est à Paris en juin 1961 pour se produire sur la scène de l'Opéra. Fasciné par les folles nuits parisiennes et par la vie artistique et culturelle de la capitale, il se lie d'amitié avec Clara Saint, jeune femme introduite dans les milieux huppés. Mais les hommes du KGB chargés de le surveiller ne voient pas d'un bon œil ses fréquentations "occidentales" et le rappellent à l'ordre. Confronté à un terrible dilemme, Noureev devra faire un choix irrévocable, qui va bouleverser sa vie à jamais. Mais qui va le faire entrer dans l’Histoire.

Une belle déception ! 

Pourtant, l'idée de ce film basé sur la vie du danseur étoilé Rodolph Nureev, avait tout pour séduire :

- une grosse production américaine  

- un décor magnifique (la ville de Paris)

- et des moments de danse très bien chorégraphiés.

Malgré tout cela, la magie n'opère jamais. La narration est très difficile à suivre. Les flash-backs s'entremêlent entre son enfance, ses débuts de danseur en Russie et son séjour en France, mais il n'y a aucune logique et l'on s'y perd.

Je trouve que c'est très mal joué surtout les personnages français, c'est à pleurer tellement ils sont nuls ! Seul l'acteur Oleg Ivanko qui joue Noureev s'en tire à peu près bien.

Le film traîne en longueur et l'on s'ennuie énormément. L'homosexualité du danseur est vaguement abordée dans une seule scène. Alors que l'histoire est lisse et bien proprette tout d'un coup, on le voit au lit avec un autre homme. Ce dernier se lève et l'on a droit à une vue frontale de son anatomie. Très étrange après plus de 2 h de platitude.

Dommage; moi qui suis très client de ce genre d'histoire, c'est un vrai gâchis.

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties dvd, #dvd gay

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article