Birds Of Prey donne aux fans une représentation Queer bien faible.

Publié le 6 Février 2020

Le film Birds Of Prey offre-t-il une représentation LGBTQ à la hauteur ? Eh bien, pas vraiment.

Les fans de super-héros queer aspirent à une représentation LGBT authentique et substantielle dans les films à succès depuis des années, mais malgré les rumeurs selon lesquelles Birds of Prey serait le film qui allait finalement inverser la tendance, le résultat est assez décevant.

Birds of Prey est un film incroyablement agréable. Il est plein de femmes fortes, de scènes de combat épiques, de dialogues savoureux et propose des visuels incroyablement élégants. C'est sans aucun doute le plus amusant film de super-héros.

 

Maintenant, à propos de ces personnages LGBTQ. Au début du film, on nous présente la détective Renee Montoya (Rosie Perez) et son ex-petite amie Ellen Yee (Ali Wong). Deux personnages ouvertement lesbiens dans un blockbuster de super-héros majeur cela devraient ressembler à un grand moment, mais au-delà de la confirmation initiale de leur relation, il ne se passe rien d'autre. Il y a des tensions entre elles, bien sûr, mais pas plus que ça.

Il y a aussi un petit clin d'œil qui fait référence au fait qu'Harley sortait avec une femme dans le passé, mais encore une fois, rien de plus que ce petit moment. Nous nous attendions presque à la voir flirter avec Black Canary (Jurnee Smollett-Bell) ou The Huntress (Mary Elizabeth Winstead) après sa grande rupture avec The Joker, mais cela ne s'est jamais produit. Pour un personnage bisexuel établi cela ressemble à une opportunité manquée, d'autant plus que Margot avait exprimé son désir d'explorer la sexualité d'Harley à l'écran, allant même jusqu'à suggérer Poison Ivy comme un intérêt amoureux potentiel.

 

La plus grande déception du film, cependant, est son refus de valider la relation entre le duo méchant Roman Sionis alias Black Mask (Ewan McGregor) et Victor Zsasz (Chris Messina). Avant la sortie du film, il y avait beaucoup de rumeurs selon lesquelles Roman était décrit comme gay ou bisexuel, tandis qu'Ewan lui-même disait qu'ils étaient "probablement" un couple.

Malheureusement, cela ne s'est jamais concrétisé à l'écran. Roman est un rival fortement connoté  Queer, se prélassant dans son appartement en pyjama de soie à la façon d'un Liberace. Victor, quant à lui, incarne le partenaire passionné qui ferait tout pour lui. Les deux hommes sont inséparables, et la chimie est définitivement là - à tel point que l'on passe la majeure partie du film à attendre qu'ils s'embrassent. Mais la sexualité des personnages n'est jamais révélée.

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article