Jean-Baptiste Marteau papa : rare et tendre photo avec son bébé

Publié le 18 Février 2020

Le journaliste de France 2 Jean-Baptiste Marteau est devenu papa il y a quelques mois. S'il préfère rester discret sur ce nouveau rôle, il n'a pu s'empêcher de partager une rare photo de son bébé.

Bien qu'il soit très discret concernant sa vie privée, Jean-Baptiste Marteau s'autorise à partager des bribes de bonheur avec ses abonnés, sur Instagram.

Après avoir passé des vacances au soleil avec son époux Bruno, le journaliste de France 2 de 36 ans – qui assure l'intérim de Laurent Delahousse à la présentation des journaux télévisés – est de retour en France et au travail. Et quand il n'est pas sur un plateau télé, Jean-Baptiste Marteau profite de sa jolie famille qui s'est récemment agrandie. Il y a quelques mois, son mari et lui ont accueilli un bébé. Une nouvelle que le présentateur avait annoncée discrètement en posant avec une poussette. "Une certaine idée de la France", avait-il écrit en légende de sa publication.

Et lundi 17 février 2020, Jean-Baptiste Marteau a posé avec la même poussette et son bébé bien emmitouflé pour ne pas souffrir du froid lors de leur petite promenade. "Call Me Dad" ("appelez-moi papa" en anglais) peut-on lire à côté de la tendre photo.

Très vite, ses abonnés ont tenu à le féliciter pour cet heureux événement. Pour l'heure, on ne connaît ni le sexe ni le prénom du bébé. Mais peut-être que la couleur bleue de la poussette et des vêtements du petit constitue un indice....

Quoi qu'il en soit, c'est un nouveau bonheur pour Bruno et Jean-Baptiste Marteau. Le couple s'est marié en juillet 2019. "Je viens juste de me marier avec Bruno, mon compagnon depuis huit ans. Il travaille dans le milieu de la télé, comme producteur de divertissements", avait-il confié à nos confrères de Télé Loisirs.

 

Source purepeople

 

Jean-Baptiste Marteau papa : rare et tendre photo avec son bébé

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homoparentalité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article