En vérité (2013), ma critique

Publié le 6 Avril 2020

En vérité 

Caleb tombe follement amoureux de Jérémy, qu’il vient de rencontrer via un site internet gay.
L'harmonie entre les deux amants est évidente même si dès les premiers jours une étrange, sensation, entre confiance aveugle et mensonges, se dégage.
Tout va alors déraper.
Luttant contre les démons de son passé, Caleb tente vainement de dissimuler ses secrets mais il retombe petit à petit dans le coté le plus sombre de sa personnalité, celui où la réalité se floue et où il devient un autre…

En vérité est un thriller psychologique.

Le film commence comme une gentille bleuette romantique avec la naissance d'une belle histoire d'amour entre Caleb et Jeremy. Puis rapidement le monde de Caleb se fissure et il finit par basculer progressivement vers la folie.

Les thèmes abordés sont très forts même si la réalisation et le jeu d acteur auraient pu être bien meilleurs. On a tout d'abord la peur de l'abandon, Caleb ayant été livré à lui-même par une mère défaillante. L'homophobie au sein de la famille avec une scène d'une extrême violence verbale à vous glacer le sang. Et bien sûr le mensonge, le tout bien mélangé qui finira par donner un cocktail explosif.

En vérité est un film à la fois très sensuelle avec des scènes de sexes très hot et très violent au moment où Caleb perd pieds. On est entre amour et haine.

A retrouver sur Queerscreen : En vérité (en VOSTF)

 

Rédigé par Michael

Publié dans #dvd gay, #Queerscreen

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article