Matrix : la métaphore trans du film confirmée par Lilly Wachowski

Publié le 5 Août 2020

Dans une vidéo publiée par Netflix, Lilly Wachowski est revenue sur l’héritage de Matrix et a confirmé la métaphore trans de la franchise.

 

Vingt-et-un ans après son lancement au cinéma, la franchise Matrix continue de faire parler et d’être l’objet de multiples interprétations et théories de la part des fans. Parmi elles, le fait que la saga soit une allégorie trans et une métaphore de la question de la transition de genre. La réalisatrice Lilly Wachowski, à l’origine de Matrix avec sa soeur Lana, a confirmé cette hypothèse dans une interview vidéo pour Netflix. Elle y évoque la construction narrative de la franchise et le thème implicite de la transidentité pour lequel "le monde corporatif n’était pas prêt" et s’estime heureuse que les gens aient compris qu’il s’agissait de "l’intention initiale de la franchise".

 

J’adore le fait que ces films ont été importants pour les personnes transgenres et qu’elles soient venues à moi pour me dire ‘Ces films ont changé ma vie’. On parle de transformation, surtout dans le monde de la science-fiction, qui relève de l’imagination, de la construction d’un univers, et de l’idée d’un impossible devenant possible, et je pense que c’est ce qui a fait que ça leur parle tellement. Je suis reconnaissante d’avoir pu leur tendre la main et les aider durant leurs parcours.

Dans la vidéo, Lilly Wachowski est également revenue sur le personnage de Switch (Belinda McClory) qui était, à l’origine, écrit comme un personnage se présentant comme masculin dans le vrai monde et féminin dans l’univers de Matrix. La réalisatrice explique par ailleurs qu’il y a une certaine libération à écrire de la science-fiction qui permet de mélanger tous les genres cinématographiques comme elle l’a fait pour Matrix avec sa soeur Lana. Ces idées de multiplicité, de transformation et de transidentité leur ont certainement permis de les aider à elles-mêmes accepter leur transidentité et ont préfiguré leurs changements de genre qu'elles ont affiché publiquement 2012 pour Lana et en 2016 pour Lilly.

 

Lilly déclare ainsi dans la vidéo : "Je ne sais pas à quel point ma transidentité était présente dans mon inconscient lorsque nous écrivions le scénario […] mais Lana et moi existions dans un espace où les mots n’existaient pas, nous vivions dans un monde d’imagination. C’est pourquoi je me suis tournée vers la science-fiction et la fantaisie et pourquoi j’ai joué à Donjons et Dragons". La science-fiction a ainsi aidé Lilly et Lana à créer des mondes et à imaginer des univers qui n’étaient pas nécessairement visibles sur grand écran. C'est le cas de Matrix, dans lequel Neo (Keanu Reeves) devait faire un choix alors qu'il vivait "deux vies". Lilly et Lana aborderont par la suite la question trans plus frontalement dans leurs oeuvres suivantes telles que la série Sense8, disponible sur Netflix.

Reste à savoir si Matrix 4, prévu pour 2022, traitera plus en profondeur ce sujet. Seule Lana Wachowski est aux commandes de ce quatrième volet, dont le tournage avait été interrompu en raison de la crise sanitaire. Matrix 4 réunira des anciens comme Keanu Reeves, Carrie-Anne MossLambert Wilson et Jada Pinkett Smith mais aussi des nouveaux tels que Max Riemelt, Priyanka Chopra Jonas, Yahya Abdul-Mateen IINeil Patrick Harris et Brian J. Smith. De son côté, Lilly Wachoswki a participé au documentaire Identités Trans : au-delà de l’image, disponible sur Netflix.

Source Allociné 

Rédigé par Michael

Publié dans #Trans&transgenre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article