Prix du Roman gay 2020

Publié le 4 Novembre 2020

 Le PRIX DU ROMAN GAY 2020 a été attribué à…

« GOOD BOY » de ANTOINE CHARBONNEAU-DEMERS aux EDITIONS ARTHAUD

« Ici, de toute façon, je pourrais mourir tout de suite sur le trottoir, et personne ne viendrait se pencher sur mon corps. Personne. Ma famille est à huit heures de route ; les pigeons m'auront bouffé avant qu'elle ait le temps de débarquer. » Étudiant, arrivé de sa lointaine province, un jeune homme explore la grande ville et tente d'y découvrir son identité. Ce roman d'apprentissage cru, candide et poétique est celui des rêves d'une génération confrontée au sexe, au désir et à l'amour dans l'anonymat d'une grande métropole.

. Le Coup de cœur du prix du  roman gay 2020 a été attribué à

« Romance » de Arnaud Cathrine aux EDiTIONS ROBERT LAFFONT

C'est le mojito. C'est un léger accident. C'est parce qu'il n'a pas rencontré de fille.
C'est parce que je n'ai pas rencontré de garçon. C'était juste pour essayer. C'est pour avoir tout fait ensemble. C'est pour tous les amis pareil. C'est entre lui et moi. C'est la première et la dernière fois. C'est rien. Ça va passer.

. La Mention spéciale du jury a été attribué à

« CORDONS » de Gabriel Kevlec  aux Editions ex aequo.

Lors d’une fête d’anciens élèves du lycée Old Quay, Andrew Wells, enquêteur de la Criminelle à Londres, croise le docteur Milton Montgomery, un psychiatre récemment embauché par son chef. Dès le premier regard remontent à la surface des souvenirs au goût de peur, de sang… et une attirance irrépressible qui l’avait brisé. L’homme qu’il est devenu s’est enfermé dans un royaume de solitude et de coups d’un soir, courant après l’oubli et la jeunesse éternelle au fond des backrooms. Lorsqu’il apprend qu’ils vont devoir collaborer pour la résolution d’une série de crimes violents, Andrew craint que le cauchemar ne reprenne. Mais Milton a profondément changé lui aussi, il n’a plus rien du tourmenteur d’alors. Derrière les quêtes de pardon et de pouvoir, des sentiments vieux de quinze ans peuvent-ils reprendre vie ? Entre la colère ardente et la fournaise d’une attraction irrésistible des corps, les deux hommes se jettent l’un contre l’autre, au risque de se brûler les ailes. Explosion ou embrasement, après tout, ce n’est qu’une histoire de cordons à franchir…

. PRIX DU PREMIER ROMAN :

« CARPE NOCTEM » de Claudius Pan aux Editions Le Sélénite.

Endeuillé par la disparition de son premier amour, un jeune Français trouve refuge chez les Fées, une communauté d’artistes qui vit au fin fond d’une forêt du Tennessee.
À coups de rites sexuels, d’orgies païennes et de discours politiques, une foule de marginaux queers l’y aide à s’épanouir et à se révéler; le jeune garçon comprend qu'il doit accepter de devenir ce qu’il a toujours été, un être à part, inspiré par la magie et l’art total, un « Grand Vivant ».
Bientôt, guidé par Jacob, le Pirate vagabond, le jeune initié découvre, en marge des grandes villes de la Cité, d’autres Royaumes secrets...
 

 « CE QU’IL AURAIT FALLU DIRE » de Alexis Anne-Braun chez Fayard

Victor n’est pas le premier à avoir fait tout ce qu’il pouvait pour échapper à la province. Mais tandis qu’il achevait ses études à Paris, qu’il y avait désormais des amis et même rencontré l’amour, le voilà nommé enseignant au Lycée Polyvalent de Friville-Escarbotin. Ennui, mépris, mélancolie des zones commerciales et déprime des ronds-points, tout lui revient avec violence. Victor parviendra-t-il à faire de ce parcours à rebours de tant de romans une aventure ? Une aventure dans laquelle il ne serait pas un salaud ?

. Prix découverte du Prix du roman gay : à

« MES AMOURS SOUTERRAINES » de Olivier Sourisse aux EDITIONS ORIZONS.

Fin des classes. À l’issue d’une année scolaire, Léo et Siegeer ont vécu charnellement leur amour. Voici venu le temps des vacances et chacun suit sa famille. Avec la promesse audacieuse de gagner Paris à leur retour. Certes, il y a l’épreuve de leur séparation. Mais un défi lancé par Siegeer ― mettre en jeu leur fidélité ― jette Léo dans la consternation.


« CONTRE TOUTE ATTENTE » de Michaël Brice aux EDITIONS EDILIVRE

Salut ! Je m'appelle Fabien. Comme tout jeune immature, je croyais avoir tout pour moi : un travail passionnant, une famille aimante et Loïc, un copain merveilleux. Si vous pensez que je suis sur le point de vous raconter mon histoire, vous vous trompez. Je vais vous raconter Notre histoire. Paris, Manchester, Bruxelles, Munich, Nice... Comme vous tous, j'ai perdu un être cher lors des attentats : ma mère. Celle-ci, pour me protéger avant de mourir, a fait promettre à Loïc de toujours veiller sur moi. Elle ne savait pas à quel point elle me mettait en danger... Pour que nos enfants comprennent ce que notre génération a enduré, je vais me confier comme jamais : je vais vous décrire ma descente aux Enfers, ma traversée et enfin, le chemin vers la paix. Je vous l'avais dit. Ce récit, c'est vous, c'est moi. C'est Notre Épopée. " L'auteur nous invite à lire par-dessus son épaule ce que l'attentat de Nice lui a légué : une promesse qui le marquera au fer rouge. L'amour peut nourrir comme détruire. Mais ne dit-on pas que l'enfer est pavé de bonnes intentions ? Contre toute attente en est la preuve.

. PRIX D’honneur pour l’ensemble de son œuvre

MICHEL BELLIN .

. Prix du Dico : 

« UNE BIBLIOTHEQUE GAY IDEALE » chez l’Harmattan

. Prix du Roman érotique :

« LES AMANTS » de Lucien Burckel de Tell aux éditions cœur de lune.

Entre Paris et Madrid, l’éveil semé d’embûches d’un jeune homme délicat, à une époque un rien cynique qui n’épargne décidément jamais la passion. La jeunesse s’affirme et s’évade avec gourmandise, quand l’amour se heurte aux fidèles travers de l’Autre. Le portrait des amants s’étiole au rythme sensuel des errances d’un cœur insatiable ; alors au bout des jours d’espoir, à la fin des nuits de plaisir, les émotions trouveront-elles enfin un sens ?

. PRIX du Livre numérique :

« PIEGE » de Christa aux Edition TEXTES GAIS

— Parce que je veux que tu couches avec lui. Prends-moi au sérieux parce que je vais mourir, répondit-elle tranquillement. Et avant de mourir, je veux faire ce que je désire le plus. Et je désire ça. Je veux que tu fasses l'amour avec Philippe pour moi. Tu vas le faire, pour moi, parce que tu m'aimes et parce que tu ne peux rien me refuser...
Julia, mariée, violoniste, apprend qu'elle n'a plus que quelques semaines à vivre. Or depuis des années, elle aime en secret le chanteur avec lequel elle travaille. Mais ce chanteur n'aime que les hommes...
Elle demande à son mari de faire pour elle ce qu'elle n'a jamais pu faire.

. Prix du roman court 

 « LE BLOCKHAUS » de Stéphane Couppez aux EDITIONS LE BUISSON NOIR

. Prix du Recueil de nouvelles

« FRAGMENTS D’AMOUR » de S.M. GERHARD chez Homoromance Editions

Au travers de sept nouvelles de romance MM, ce recueil vous présente des fragments de vie qui montrent la complexité de l’amour et les multiples formes qu’il prend. Les circonstances, les connaissances, les surprises, un petit rien et tout change... mais il n’y a que deux constances dans l’éternelle quête de ce sentiment : le temps et l’aboutissement. On peut le trouver dans un bar, au détour d’une salle de réunion, grâce à un site de rencontre ou lors d’une soirée. Parfois, il se révèle par le biais de lettres ou de carnets oubliés. Un minuscule détail et la romance commence. Il n’y a pas qu’une recette pour atteindre le bonheur.

. Prix de la maison d’édition 

Le Collectif POU

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Renaud 06/11/2020 10:19

J'avais écrit combien j'ai adoré Mes amours souterraines d'Olivier Sourisse, je suis heureux de voir que je ne suis pas le seul.

Michael 06/11/2020 17:41

Oui c'est une belle récompense.