Wentworth Miller ne reprendra pas « Prison Break » car il ne veut plus jouer de personnage hétéro

Publié le 10 Novembre 2020

Au milieu de rumeurs laissant entendre une énième cavale de Michael Scofield à la télévision, son interprète met les choses au clair : l'aventure Prison Break est terminée pour lui. Et la raison derrière ce choix est des plus compréhensibles.

N'en déplaise aux mordus de Prison Break, la série ne devrait pas renaître de ses cendres. Ou, en tout cas, pas avec Wentworth Miller en tête d'affiche. Alors que des bruits de couloir circulaient quant à une sixième saison du show carcéral, l'acteur a définitivement fermé la porte à un retour dans la série. "Je quitte Prison Break, annonce-t-il via Instagram. Officiellement. Non pas à cause des réseaux sociaux, bien que ça ait clarifié le problème. Je ne veux juste pas jouer des personnages hétéros. Leurs histoires ont été racontées encore et encore".

"Donc, plus de Michael, poursuit le comédien en évoquant son alter ego à l'écran. Si vous étiez fan de la série et que vous espériez des saisons supplémentaires, je comprends que ce soit décevant. Je suis désolé. Mais si vous êtes à cran parce que vous êtes tombés amoureux d'un homme hétéro fictif joué par un homme gay bien réel… Alors c'est votre problème". Un choix que de nombreux followers soutiennent.

Un parcours difficile

Mais pour saisir sa décision, il est important de se rappeler d'où vient Wentworth Miller. Plus jeune, durant son adolescence, l'acteur britano-américain tente de se suicider à de multiples reprises, ne parvenant pas à accepter sa propre homosexualité. Il fait son coming out en 2013 et explique qu'il avait peur que son orientation sexuelle ne mette en péril sa carrière. L'acteur a ensuite été victime de body-shaming sur les réseaux sociaux, le contraignant à parler de la dépression dont il souffre depuis de longues années.

En refusant d'endosser à nouveau ce rôle de hors-la-loi hétéro, Wentworth Miller privilégie son bien-être et ses convictions personnelles. Il prend aussi une position forte, laissant entendre, d'une certaine manière, que les personnages queers ont besoin de davantage de représentation et de profondeur. Il faut avouer qu'un Prison Break porté par un Michael Scofield gay, ça aurait quand même de la gueule.

Crédit photo : Fox

Source Têtu

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article