Vincent Dedienne : "Etre gay m'a sauvé la vie !", franches confidences

Publié le 26 Février 2021

Alors que les cinémas sont toujours fermés, Vincent Dedienne prend les devants en faisant la promotion de son prochain film "L'étreinte". Il s'est ainsi livré dans les pages de "Psychologies Magazine". Faisant le lien entre son personnage et lui, il a notamment évoqué sa sexualité.

Quand les salles obscures pourront de nouveau ouvrir leurs portes, il risque d'y avoir des embouteillages de films à l'affiche. Le grand public pourra notamment retrouver Vincent Dedienne, qui donnera la réplique à Emmanuelle Béart dans L'étreinte. Il incarnera le personnage d'Aurélien, un homme gay qui partage une complicité de vie et une forme d'amour chaste avec Margaux, jouée par sa partenaire.

Dans les pages de Psychologies magazine, Vincent Dedienne a fait le lien sur ce qui le rattache intimement à son personnage. "Le fait qu'Aurélien soit gay permet cette ambiguïté, parce qu'elle enlève le poids de la séduction. J'ai toujours noué de grandes amitiés avec les filles et je suis très content que la question du désir n'ait jamais eu à se poser : ça allège tout, ça approfondit tout. J'aurais détesté avoir à me bagarrer avec ça dans mes rapports avec les femmes. Je vois des copains se battre contre eux-mêmes, contre une espèce d'instinct de mâle dominant (...) Et, moi, je ne sais pas quel hétéro j'aurais été. Mais être gay m'a sauvé la vie !", clame le comédien et humoriste âgé de 34 ans.

Une déclaration pas banale tant les personnes LGBT vivent souvent très mal la découverte de leur sexualité puis la peur de le dire et d'être rejeté. Sans compter les discriminations, les clichés... Vincent Dedienne reconnait que, dans son cas précis, le fait d'avoir très jeune fait du théâtre avait beaucoup aidé car, dans ce monde-là, "l'homosexualité n'a rien d'exotique." Mettant en avant une sexualité festive et libérée, avec la chance d'être issu de la génération d'après sida - "on est les pédés d'après l'hécatombe" -, Vincent Dedienne n'a jamais ressenti la moindre honte. Même d'un point de vue familial, celui qui a été adopté enfant n'a jamais connu le rejet de ses parents... qui ont appris son homosexualité lors de son premier spectacle !

Psychologies Magazine, édition du 24 février 2021.

Source purepeople

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article