Eddy de Pretto amoureux : il confirme être en couple

Publié le 26 Mars 2021

Venu faire la promotion de son nouvel album "À tous les bâtards" le vendredi 26 mars 2021, Eddy de Pretto a été questionné sur les grands thèmes de son nouvel opus. L'artiste de 27 ans a tendrement confirmé être en couple.

Invité de l'émission Laissez-vous tenter de RTL, Eddy de Pretto a été décrit comme "plus solaire, assouvit, apaisé". D'après le chroniqueur musical Steven Bellery, l'artiste venu faire la promotion de son deuxième album À tous les bâtards aurait retrouvé l'amour. Voilà de quoi rendre l'énergie positive dont le coeur d'Eddy de Pretto avait tant besoin.

 

"Peut-être est-ce dû au fait que l'an dernier, vous êtes tombé amoureux ? Vous le dites dans la chanson Nu", poursuit le journaliste, lançant au passage quelques vers du titre. "T'as creusé au plus plus près du coeur que j'avais bétonné (...) Je suis à nu, à vu, sans même plus une armure qui m'aille, prêt à prendre toutes tes balles. À nu, à vu, regarde c'est déjà trop tard, t'as vu mon coeur qui baille", chante Eddy de Pretto dans son nouvel album.

Est-ce que l'amour ça apaise, Eddy ?", questionne Steven Bellery. "Ahaha, rit l'artiste, un peu embarrassé. Ah apparement ! Regardez la chanson. Elle est très douce." Eddy de Pretto confirme ainsi être bel et bien amoureux d'un homme qui fait battre son coeur. "Oui c'est une des belles choses de 2020. Parfois ça arrive... ça fait du bien", admet l'interprète de Quartier des lunes. Assez discret lorsqu'il s'agit d'évoquer ses histoires d'amour, Eddy de Pretto n'en dira pas plus sur son amour naissant.

En y regardant d'un peu plus près, Eddy de Pretto semble avoir déjà dévoilé des photos de son homme. Sur son compte Instagram, l'artiste avait déjà posé quelques fois au bras d'un bel inconnu au cours de l'année 2020. Serait-ce son nouveau compagnon ? Pour l'heure, rien ne permet de le confirmer.

 

Source purepeople.com 

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article