Festival de Cannes 2021 : voici en exclusivité les films sélectionnés pour la Queer Palm

Publié le 26 Juin 2021

INFO TÊTU. Une semaine après l'annonce de la composition du jury de la Queer Palm 2021, voici la liste des films sélectionnés (17 longs et 9 courts) pour le prix du Festival de Cannes valorisant le cinéma LGBTQI+.

Ils sont 17. Dix-sept longs-métrages à concourir au Festival de Cannes 2021 pour la Queer Palm, prix spécial valorisant le cinéma LGBTQI+. Tous ces films sont sélectionnés parmi ceux projetés le long de la Croisette au cours de l'événement, du 6 au 17 juillet.

Verhoeven et Audiard

Parmi la sélection officielle de la compétition, six films ont été retenus pour remporter la Queer Palm. Benedetta, de Paul Verhoeven, qui installe Virginie Efira en nonne lesbienne tourmentée. La Fracture, de Catherine Corsini, avec le couple lesbien de nos rêves formé par Marina Foïs et Valeria Bruni Tedeschi. Mais également Les Olympiades, de Jacques Audiard (Palme d’or en 2015 avec Dheepan), adaptation de la bande dessinée Les Intrus (Adrian Tomine), avec au scénario Céline Sciamma et Léa Mysius. On retrouve d'ailleurs, dans ce film sur les amours plurielles de quatre personnages, l'actrice Noémie Merlant, co-star avec Adèle Haenel de Portrait de la jeune fille en feu. Titane, de Julia Ducournau avec Vincent Lindon, et Compartiment n°6, du Finlandais Juho Kuosmanen. Enfin Tout s'est bien passé, de François Ozon, adaptation du roman d’Emmanuèle Bernheim.

Homophobie, travail du sexe et VIH

Parmi la sélection "Un certain regard", la Queer retient trois candidats. Great Freedom, de Sebastian Meise, qui raconte l'histoire d'un Allemand gay à une époque où l'homosexualité est réprimée par le Code pénal allemand mais qui s'obstine à rechercher la liberté, et l'amour, jusqu'en prison. Moneyboys, tourné à Taïwan par le metteur en scène autrichien C.B. Yi, narre l’histoire d’un jeune homme qui quitte la campagne pour devenir travailleur sexuel afin de subvenir aux besoins de sa famille. Enfin Women Do Cry, par les Bulgares Mina Mileva et Vesela Kazakova, raconte comment l’équilibre d’une famille de femmes centrées autour d’un père martial se retrouve bouleversé à l’annonce de la séropositivité de Sonja.

Didier Éribon lu par Adèle Haenel

Dans la "Quinzaine des réalisateurs", trois films se retrouvent sur la liste de la Queer Palm. La colline où rugissent les lionnes, ou l'histoire de trois jeunes femme dans un village du Kosovo, par Luàna Bajrami. Neptune Frost, de Saul Willimas et Anisia Uzeyma. Enfin, Retour à Reims (fragments), documentaire de Jean-Gabriel Périot à partir du fameux livre de Didier Éribon, dont le texte est interprété par Adèle Haenel.

La "Semaine de la critique" donne également trois longs-métrages à la sélection pour le prix LGBTQI+. Les amours d'Anaïs, de Charline Bourgeois-Tacquet, Bruno Reidal de Vincent Le Port, et Petite nature, de Samuel Theis avec Antoine Reinartz.

Enfin l’ACID (Association du cinéma indépendant pour sa diffusion), qui possède sa propre programmation au Festival de Cannes, donne deux titres en lice pour la Queer Palm : Ghost Song, de Nicolas Peduzzi, et Venus sur la rive de Lin Wang.

Neuf courts-métrages

La Queer Palm comprend également une catégorie courts-métrages, dans laquelle concourent neuf films en 2021.

En compétition officielle, on retrouve Haut les Coeurs, du Français Adrian Moyse Dullin. Dans la "Quinzaine des réalisateurs" a été retenu Simone est partie, de la Française Mathilde Chavanne. Pour la "Semaine de la critique", deux courts sélectionnés : Hors de l'eau, de Jela Hasler (Suisse) et Brutalia, jours de labeur par Manolis Mavris (Grèce/Belgique).

Enfin, la sélection du jury Cinefondation donne cinq courts-métrages en lice pour la Queer. Billy Boy, de Sacha Amaral (Argentine), Cicada, de Yoon Dae-woen (Corée du Sud), King Max d'Adèle Vincenti-Crasson (France), La caída del vencejo par Gonzalo Quincoces (Espagne) et Frida, d'Aleksandra Odić (Allemagne).

Un jury présidé par Nicolas Maury

Inaugurée en 2010, la Queer Palm a pour objectif de visibiliser et récompenser un film comportant des thématiques LGBTQI+ ou féministes, en lice durant le Festival de Cannes. Cette année, son jury présidé par Nicolas Maury (Garçon chiffon) est composé de quatre autres personnalités du milieu : la chanteuse et comédienne Aloïse Sauvage (120 battements par minute), l'actrice et productrice Roxane Mesquida (notamment croisée dans les œuvres de Gregg Araki Kaboom et la série Now Apocalypse), la réalisatrice Josza Anjembe (Baltringue) et enfin, le graphiste Vahram Muratyan

Source Têtu

Rédigé par Michael

Publié dans #Cannes 2021, #sorties cinéma, #cinéma gay, #Queer palm 2021

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article