Ammonite sur Canal+ : pourquoi il ne faut pas passer à côté de cette pépite avec Kate Winslet

Publié le 8 Juillet 2021

Ammonite", le deuxième long métrage de Francis Lee qui faisait partie de la Sélection Officielle de Cannes 2020, est finalement diffusé en exclusivité sur Canal+. Le film réunit Kate Winslet et Saoirse Ronan dans une romance touchante.

 

DE QUOI ÇA PARLE ?

1840. Mary Anning fut une paléontologue renommée mais vit aujourd’hui modestement avec sa mère sur la côte sud et sauvage de l’Angleterre. Mary glane des ammonites sur la plage et les vend à des touristes fortunés. L’un d’eux, en partance pour un voyage d’affaires, lui demande de prendre en pension son épouse convalescente, Charlotte. C’est le début d’une histoire d’amour passionnée qui défiera toutes les barrières sociales et changera leurs vies à jamais.

C’EST AVEC QUI ?

Kate Winslet prête ses traits à Mary Anning, une paléontologue de talent mais qui n’est pas reconnue par ses pairs du fait de son statut de femme. Face à elle, l’irlando-américaine Saoirse Ronan interprète Charlotte, une jeune femme issue de l’aristocratie londonienne, en proie à une dépression.

 

Autour des deux femmes, on retrouve des actrices de choix. Parmi elles, Fiona Shaw – que l’on connaît pour ses rôles dans Harry Potter ou plus récemment dans Killing Eve – joue une ancienne amie de Mary. Quant à Gemma Jones, elle détonne dans la peau de l’austère Molly Anning, la mère de Mary.

ÇA VAUT LE COUP D’ŒIL ?

Avec ses sublimes paysages de la ville côtière de Lyme Regis dans le Dorset, Ammonite aurait vraiment mérité d’être apprécié sur grand écran. Minimaliste dans ses dialogues, naturaliste dans sa représentation d’une nature revêche et dominante, ce long métrage travaille habilement son atmosphère rude tant avec la lumière qu’avec le son.

Il en va de même avec Kate Winslet. Sans fard, peu amène, elle joue une femme aussi difficile d’accès que les fossiles qu’elles cherchent inlassablement sur la côte de Lyme. La faille, c’est Charlotte elle-même. Et son chagrin

 

Le visage diaphane de Saoirse Ronan et l’apparente fragilité de son personnage apportent de la douceur à toute cette rudesse. Elle désarçonne Mary en comprenant son travail, sa passion pour les fossiles. Il n’y a pas jeu de séduction entre les deux femmes. Elles se trouvent en passant par un autre chemin.

La vraie fausse vie de Mary Anning

Mary Anning a réellement existé mais n’a eu droit à une reconnaissance légitime que sur le tard. Parce qu’elle ne s’est jamais mariée, Francis Lee s’est mis à fantasmer sa vie amoureuse. Il l’imagine alors lesbienne, tombant sous le charme d’une jeune aristocrate.

Faisant fi des frontières de classe et des interdits au XIXème siècle liés à l’homosexualité, il raconte une histoire d’amour comme tant d’autres ont éclos au cinéma. Ammonite est le témoin de la rencontre entre deux solitudes. Ensemble, elles flamboient.

 

A cause de son histoire d’amour, de son époque et de ses paysages côtiers, Ammonite fait immanquablement penser à Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma. Et croise aussi La Leçon de piano de Jane Campion.

Kate Winslet et Saoirse Ronan imprègnent à chaque instant cette histoire d’amour trop longtemps interdite de cinéma. Cependant, le film souffre d’une comparaison inévitable avec l'opus de Céline Sciamma. Si la flamme brûle, elle y est moins ardente.

Malgré cette petite faille, le talent de Winslet et Ronan agit comme un charme qui fait passer les émotions que le scénario ne s’autorise pas. Ce sont leurs regards et leur étreinte qui resteront.

Source allocine.fr 

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #canal+

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article