Jessica Biel : "Cruel Summer plaira à ceux qui aiment The Sinner"

Publié le 6 Août 2021

La série criminelle débarque aujourd'hui sur Amazon Prime Vidéo

Après le succès de The Sinner, dont la saison 4 est attendue prochainement, Jessica Biel et sa camarade productrice Michelle Purple ont réussi un nouveau joli coup avec Cruel Summer. Un teen drama criminel se déroulant sur trois étés, au cours des années 90, qui raconte le cauchemar de Kate et Jeanette, à travers trois points de vues différents. Après avoir cartonné aux USA sur la chaîne Freeform, la saison 1 de Cruel Summer débarque ce 6 août en France sur la plateforme Amazon Prime Vidéo

 

Les abonnés découvriront donc Kate Wallis (Olivia Holt), une fille populaire avec une vie presque parfaite qui disparaît un jour subitement. Jeanette Turner (Chiara Aurelia), lycéenne intello et pas bien intégrée, est alors accusée d’avoir un lien avec cette disparition... "Je crois que je m'identifie plus à Jeanette", nous confie Jessica Biel, interrogée par Première. "Quand j'étais jeune, j'étais du genre à faire partie du club de théâtre. Avec les autres enfants un peu geeks. Je n'étais pas tellement de ceux qui avaient plein d'amis. Et puis à cette époque, je travaillais déjà sur Sept à la Maison. Quand je suis arrivée à la fac, tout le monde me connaissait, mais personne ne me parlait, et je ne savais pas comment leur parler. J'ai beaucoup bougé et je me suis souvent sentie à l'écart. Je crois que j'ai loupé pas mal de vie sociale à cette époque, parce que je tournais..."

Désormais productrice à succès, elle cartonne depuis 2017 avec The Sinner, dont elle fut la première star durant la saison 1, se donnant elle-même les moyens de réussir : "Dans ce business, j'ai attendu pas mal d'années à côté du téléphone, que les auditions arrivent, qu'on vienne me chercher pour me donner une opportunité. Mais la télévision a changé de manière radicale. Il y a de plus en plus de contenus, sur les femmes beaucoup. Et en tant que femme, on peut se prendre en main et décider de raconter l'histoire qu'on souhaite raconter, avec les gens qu'on veut. C'est une expérience libératrice que d'avoir un pouvoir sur le script, le casting. Je trouve ça nettement plus gratifiant. Je suis responsable de ma propre carrière maintenant. Je suis trop vielle pour rester assise à attendre à côté du téléphone... Et puis si la série n'est pas bonne, je suis prête à assumer. A prendre l'échec sur moi. Ca ne me pose aucun problème. Je préfère ça que de n'avoir aucun contrôle du tout sur le projet."

Pas de soucis avec Cruel Summer, puisque la série a été très bien reçue aux Etats-Unis. Elle est même déjà renouvelée pour une saison 2. Il faut dire que Jessica Biel et Michelle Purple connaissent la recette : "Cruel Summer va certainement plaire à ceux qui aiment The Sinner.  Il y a des similitudes entre les deux séries. Elles sont toutes les deux des dramas psychologiques, avec un mystère au centre, de gros twists... Après on n'est pas sur la même tranche d'âge, pas sur la même époque non plus. Je crois qu'autour de nous, les gens préfèrent même Cruel Summer à The Sinner ! Peut-être aussi parce qu'elle a ce petit côté nostalgie assez fun, quand The Sinner est quelque chose de plus lourd, de plus dark. On a aussi appris, grâce à The Sinner, qu'il faut donner des réponses. On fait mariner, et puis à un moment, il faut résoudre un mystère, puis un autre, puis un autre... On ne peut pas laisser le public sans réponse et tout balancer à la fin !"

La saison 1 de Cruel Summer, en 10 épisodes, est à voir sur Amazon Prime Vidéo en France.

Source Première 

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #Amazon prime

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article