Éric Marty, comédien, auteur et metteur en scène basé à Verneuil-sur-Seine (Yvelines) finalise avec ses comédiens, sa 3e comédie à découvrir en mars à l'espace Maurice-Béjart

Publié le 1 Octobre 2021

Entretien avec Éric Marty, comédien, auteur et metteur en scène basé à Verneuil-sur-Seine. Avec ses comédiens, il peaufine sa troisième comédie que l’on pourra découvrir en mars prochain à l’espace Maurice-Béjart.


Comment est née l’histoire de votre nouvelle comédie Et si on se disait tout ?
Elle est née pendant le dernier confinement. J’avais du temps et j’adore écrire. Je voulais faire une comédie avec un peu plus d’émotions. Pendant environ un mois et demi, j’écrivais tous les matins. On l’a retravaillé et on le retravaille encore au fur et à mesure des répétitions. Le premier acte a été validé par les comédiens.


Comment s’inscrit-elle dans la continuité des deux premiers spectacles, Adopte un homme.com et Et ta mère, on en fait quoi ?
Ce sont tous des comédies avec un fond social. Cette fois, j’évoque l’homophobie avec trois personnages : un couple qui n’est pas marié et le jeune frère du compagnon, Gilles. Ce dernier est homosexuel. Il l’a caché à plein de gens sauf à sa belle-sœur qui travaille au sein de l’association Le Refuge. Il avait été mis à la porte par son père et son frère ne le sait pas. Gilles est un peu bizarre, hypocondriaque. Depuis la mort de leur père, son grand frère, quelque peu homophobe, l’a pris sous sa coupe. Et au fur et à mesure de la pièce, le grand frère s’aperçoit qu’on lui cache beaucoup de choses.
« C’est ignoble »


Le fait de traiter l’homosexualité et l’homophobie, c’est lié à un contexte particulier actuel ?
C’est toujours d’actualité. Le fait que des parents puissent mettre à la porte leur enfant parce qu’il est différent, quelle que soit la différence, ne plus avoir de relation avec lui, c’est ignoble. D’où l’importance d’association comme Le Refuge qui les sort de la rue, les héberge… Je les ai contactés au début de l’écriture pour leur dire que je parlais d’eux dans la pièce et voir s’il était possible de les rencontrer pour un partenariat ou faire une représentation pour eux. Pour l’instant, ils ne m’ont pas répondu. Après, je ne rentre pas dans le détail de l’association.
Ce sont tous des comédies avec un fond social. Cette fois, j’évoque l’homophobie avec trois personnages : un couple qui n’est pas marié et le jeune frère du compagnon, Gilles. Ce dernier est homosexuel. Il l’a caché à plein de gens sauf à sa belle-sœur qui travaille au sein de l’association Le Refuge. Il avait été mis à la porte par son père et son frère ne le sait pas. Gilles est un peu bizarre, hypocondriaque. Depuis la mort de leur père, son grand frère, quelque peu homophobe, l’a pris sous sa coupe. Et au fur et à mesure de la pièce, le grand frère s’aperçoit qu’on lui cache beaucoup de choses.

C’est vous qui jouez le rôle de Gilles, je crois.
Oui, pour des raisons pratiques même si ce n’est pas évident car j’ai repris la mise en scène. On joue la première en mars et on fera des avant-premières en janvier. Si j’avais un comédien disponible rapidement, je pourrai ne faire que la mise en scène. Ceci dit, j’adore jouer aussi.
Première à Verneuil le 27 mars


Où en êtes-vous dans la création des costumes, des décors ?
On a bien avancé avec les décors. On tourne toujours avec Et ta mère on en fait quoi ? On va jouer dans le Val-d’Oise le 8 octobre et aux Clayes-sous-Bois en décembre et les décors de la pièce servent, en les transformant à Et si on disait tout ? Au niveau des répétitions, on a commencé en mai. On est en résidence à l’espace Maurice-Béjart de Verneuil et on y présentera la pièce dans le cadre de la saison culturelle le 27 mars. La pièce va durer une heure quinze, environ avec des décors adaptables. C’est un format qui permet de s’adapter à tous les lieux dans le cadre de la tournée.


Pratique : Et si on se disait tout ?, de et avec Eric Marty, Sylvie Belzanne et Benjamin Boland, à découvrir le 27 mars à l’espace Maurice-Béjart de Verneuil-sur-Seine. Rens. : www.aventuresartistiques.com

Source actu78

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture, #homophobie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article