Jason Isaacs sera Cary Grant dans un biopic en mini-série

Publié le 9 Août 2022

Un portrait en quatre épisodes de la star, figure du gentleman à l'écran, mais dont la vie privée fut remplie de drames.

 

Variety révèle que Jason Isaacs, alias Lucius Malefoy dans Harry Potter, va interpréter Cary Grant (1904-1986) dans un biopic intitulé Archie. Une mini-série en quatre volets, pour être précis, qui sera conçue par John Pope (le scénariste de Philomena) et Paul Andrew Williams (le réalisateur d'A Confession) pour être diffusée sur ITVX. La fille de la star disparue, Jennifer Grant, a donné son accord pour ce projet, dont elle est la co-productrice avec l'ex-femme de Grant, Dyan Cannon.

 

De son vrai nom Archibald Alexander Leach, Cary Grant est devenu l'un des comédiens les plus emblématiques de Hollywood grâce à une carrière bien remplie, notamment composée de collaborations à succès avec Alfred Hitchcock (Les Enchaînés, La Main au Collet, La Mort aux trousses...). Emblème du gentleman au cinéma, il avait pourtant en coulisses une vie privée compliquée, faite de nombreuses relations amoureuses avortées, mais aussi d'un mensonge qui aura impacté autant sa vie d'enfant que d'adulte : alors qu'il vivait encore en Angleterre, à l'âge de 11 ans, sa mère a disparu, sans que son père ne lui explique les raisons de son absence. Il découvrira bien plus tard qu'il l'a faite interner dans une institution psychiatrique. De cet "abandon" est née une méfiance importante envers les femmes, qui participa à rendre sa vie intime très compliquée. Devenu père sur le tard, il fut cependant très proche de sa fille unique.

 

Une triste histoire racontée dans le beau documentaire Cary Grant, de l'autre côté du miroir, à voir sur Arte et en replay sur Arte.TV. Elle sera également détaillée dans ce biopic, comme l'expliquent Jason Isaacs et John Pope dans le communiqué annonçant Archie. "Il n'y avait qu'un seul et unique Cary Grant et je ne serai jamais assez fou pour tenter de suivre ses pas, explique l'acteur. Archie Leach, par contre, ne pourrait pas être plus éloigné du personnage qu'il s'était construit pour se protéger. Le scénario brillant de Jeff explore ce combat constant pour tenter d'échapper aux démons qui le dévoraient : son besoin obsessionnel de tout contrôler, ses peurs, ses faiblesses, ses amours et ses pertes. C'est l'histoire d'un homme, et non pas d'une légende, dont j'ai hâte de me glisser dans les pas." "Comme pour la plupart de mes films, j'ai commencé par la fin et je suis revenu en arrière, précise de son côté le scénariste. J'ai découvert qu'au plus fort de sa célébrité, Cary Grant s'était éloigné du cinéma pour prendre soin de sa petite fille. Intrigué, j'ai commencé à chercher pourquoi il était devenu ce père célibataire. Que lui était-il arrivé ? Ma quête m'a mené à Bristol, sur les traces d'une jeune garçon appelé Archie Leach. Cary Grant est devenu l'une des figures les plus iconiques du XXe siècle, aimé aussi bien par les présidents que par les pauvres. Et la clé de tout se trouve dans son enfance."

 

Source Première 

Pas sûr que ce biopic,  adoubé par la fille de Cary Grant, mette en lumière son homosexualité supposé qu'il a lui-même toujours nié.

Rédigé par Michael

Publié dans #Série gay, #Biopic

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article