Publié le 29 Novembre 2007


Nip/Tuck
    Saison 4

Sean et Julia s’apprêtent à être à nouveau parents, mais rien ne va jamais sans mal.
Christian se pose des questions sur sa vie, et se ramasse une baffe quand sa psy lui suggère une idée à laquelle il n’avait encore jamais pensé…
Leur business est racheté. Liz a enfin une copine. Une mystérieuse Madame traîne son ombre menaçante, d’anciens ennemis ressurgissent pendant que d’autres trouvent la foi ou l’amour…
Et pendant ce temps, un trafic de vol de reins sévit à Miami !
L’heure du renouveau aurait-elle sonné ?

Œil de La Lucarne:

Bien entendu, depuis sa création, voilà une série qui ose !
Car, au-delà d’une simple série sur de gentils chirurgiens esthétiques, en voici une qui soulève tous les tabous, parle de sexe, d’homosexualité, de transsexualité, d’amour, de morale - sans la faire - , de responsabilités…
Et repousse les limites, chaque saison, du possible télévisuel, avec toujours autant d’intelligence, de glamour et rarement de vulgarité.
Mais si cette 4ème saison est tellement à souligner, c’est parce qu’elle met le paquet !
Après une première saison timide qui donnait le ton et une deuxième saison qui marquait déjà par ses thèmes forts, la troisième saison nous avait laissé un peu déçus par une intrigue principale pas très inspirée.
Cette 4ème saison rehausse le niveau, en amenant des idées incroyables, mais pas si impossibles, abordant ses thèmes de prédilections via un nouvel angle, osant s’attaquer à des institutions puissantes, comme l’état ou l’église de scientologie – les auteurs n’auront pas dû se faire que des amis sur ce coup-là, et on ne risque pas d’avoir, pour la 5ème saison, des noms comme Travolta ou Cruise en guest ! – et à d’autres tabous comme les difformités génétiques.
Les opérations sont toujours d’un réalisme surprenant, un peu moins gore tout de même - par souci d’un public sensible peut-être -, le tout étant servi par un parterre de stars en guests : Larry Haghman, Jacqueline Bisset, Alanis Morissette, Rosie O’Donnell, Brooke Shields, Melissa Gilbert ou encore Catherine Deneuve, rien que ça !
C’est également LA saison du renouveau, provoquant un réel changement et de grosses questions pour la saison suivante, que l’on ne peut être qu’impatients de savourer !

Bien entendu, ce n’est pas une série ancrée dans le réel du quotidien comme pouvait l’être la regrettée Six Feet Under, aux personnages de laquelle on s’identifie aisément.
Et, bien qu’elle aborde des thématiques autant médicales que sexuelles, elle reste toujours timide quant aux parties génitales, mais voilà une série qui – avec beaucoup d’humour - pose la question, dans une société obsédée par les apparences, de l’acceptation de la différence, sous toutes ses formes, et se bat, à sa manière, contre toutes les formes de discriminations.
À voir donc, absolument !


Nip/Tuck, saison 5, du nouveau sous les scalpels !
    lundi 19 novembre 2007

Ne lisez pas la suite si vous n’avez pas encore vu la saison 4 !

Saison 4 qui avait abandonné nos personnages à L.A.
Emportant avec eux, pour cette nouvelle saison, leur fidèle anesthésiste Liz, ils sont maintenant prêts à prendre la ville des Anges !
Apparemment, les soupçons entendus lors de la saison passée quant à une possible relation de nos deux héros charmants ne devraient pas se réaliser, par contre, il semblerait que Julia, l’ex de Sean, vire définitivement sa cuti avec une blonde sulfureuse pour compagne !
Et quant à Rosie O’Donnell, il elle se serait tellement amusée de son rôle dans la 4è saison qu’elle deviendra un personnage plus que récurrent dans cette saison à venir qui a démarré aux States, ce 30 octobre, il y a quelques jours à peine, donc...
Une saison 5 qui nous promet bien du bonheur !

Voir en ligne : Le site officiel

source lalucarne.org

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties dvd

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2007

Quelques mois après sa diffusion sur la chaîne gay américaine Here! (dont nous vous avions parlé sur GayClic), « The Lair » sort enfin en DVD sous le titre français « L'Antre »... Conçue par les créateurs de « Dante's Cove », cette série devrait ravir les fans de Vampires ! ;-)

L'histoire : Dans une petite ville insulaire, des corps de jeunes hommes inconnus sont retrouvés morts avec d'horribles blessures au cou. Thom, un jeune journaliste, enquête sur ces meurtres mystérieux. Les indices le mènent à un club privé pour hommes appelé « The Lair », où les désirs les plus sombres se réalisent... Voir la bande annonce (soft) ci-dessous.







Mais si par curiosité vous tenez vraiment à voir cette bande annonce beaucoup moins soft . Cliquez ici pour la voir.

Pack Dante's Cove, Saisons 1 et 2 - L'Antre, Saison 1 

L'intégrale des deux séries cultes de la chaîne Here ! à un tarif exceptionnel.. L'île mystérieuse de Dante est le théâtre de phénomènes plus qu'étranges, entre vampirisme et sorcellerie décadents. Des éphèbes, des vilains, des décors superbes et des intrigues dignes du plus soap opera le plus flamboyant sont les ingrédients de ces deux séries incontournables. 6 DVD où se déploient sensualité torride, frissons d'horreur et folie furieuse pour un Noël plein de sensations extrêmes !

Adam et Steve

 

Adam & Steve

Après s'être dragués dans un club lors d'une désastreuse (mais mémorable) nuit au cours de 80's, Adam & Steve ne se reconnaissent pas quand, quinze ans plus tard, ils retombent l'un sur l'autre.
Ils se draguent de nouveau et ce flirt se change bien vite en relation amoureuse que chacun souhaite la plus longue possible !
Mais c'est sans compter le souvenir de cette fameuse nuit qui ressurgit au moment le moins opportun… La rupture s'annonce comme inévitable, à moins que…


Madame H - Les deux spectacles
Madame H - Les deux spectacles

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties dvd

Repost 0

Publié le 26 Novembre 2007

Les rencontres internationales du cinéma à Paris

du 27 novembre au 4 décembre


Etrange réalisateur, porté aux nues dans les milieux du «nouveau cinéma», star de la mouvance gay, artiste inclassable, en prise avec les courants de la mode. Son nouveau film, «I'm Not There» est une déclinaison infinie sur le personnage de Bob Dylan, une sorte de jeu de miroirs hallucinant et drôle, alors que le précédent, «Loin du Paradis» était une variation stylée sur les formes du mélo. Issu de la peinture, Todd Haynes a également entrepris des études de sémiotique dans les années 1980, avant de se tourner vers le cinéma; son premier court-métrage, «The Karen Carpenter Story» était entièrement joué par des mannequins de bois et des poupées, et est rapidement devenu une sorte d'objet-culte, d'autant plus que les droits ont fait l'objet d'un recours en justice. Son premier long-métrage, «Safe» (1995) était une brillante réflexion sur le phénomène du sida, tandis que «Velvet Godmine» (1998) s'intéressait au monde du glam rock. Auteur de ses propres scénarios, monteur et producteur de ses propres films, nominé aux Oscars, collectionneur de prix et de médailles dans les divers festivals, Haynes est un cinéaste en marge de tous les courants du cinéma américain. Styliste méticuleux, admirateur du cinéma de Fritz Lang, il a une devise, dit-il : «Aller là où personne n'a été.»

Le Reflet Médicis, 3/7, rue Champollion (5e).
L'Arlequin, 67, rue de Bennes (6e); 08-92-68-48-24 ou www.forumdesimages.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost 0

Publié le 25 Novembre 2007

Un queer dans Grey’s Anatomy
 
Le héros des séries Queer As Folk et Vanished Gale Harold a accepté de participer à la série Grey'S Anatomy le temps d’un épisode. Il y incarnera un patient raciste, hospitalisé au Seattle Grace et apparaîtra dans l’épisode 9 de la saison 4 intitulé « Crash Into Me » et qui sera diffusé jeudi 22 novembre à 21h sur la chaîne ABC aux Etats-Unis.

Harold, qui vient de jouer dans East Broadway, a commencé sa carrière d’acteur dans Queer As Folk. Resté le temps des cinq saisons, il est devenu culte en interprétant le fameux héros de la série, Brian Kenney. Gale Harold a dû quitter le monde du petit écran en 2006, évincé par la chaîne Fox suite au flop de Vanished où il détenait le rôle principal.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost 0

Publié le 25 Novembre 2007

Pas grand chose à par 2 reprises

Victor, victoria
 
Un film de Blake Edwards avec Julie Andrews, James Garner, Robert Preston

Duree : 2H13 mn

Distributeur : Action Cinéma - Editeur DVD : Warner Home Vidéo

Sortie à la Vente en DVD le 04 Septembre 2002
Sortie en salles le 26 Décembre 2007 (Reprise, Première sortie en 1982)

Paris, 1934. Après une nouvelle audition ratée, Victoria Grant fait la connaissance de Toddy, un homosexuel au grand cœur. Touché par sa misère, il lui offre l’hospitalité et élabore un plan des plus fous : puisque personne ne veut de Victoria en chanteuse, elle deviendra… chanteur !
Rebaptisée Victor, chanteur au passé de célèbre travesti polonais, Victoria va rencontrer le succès… Mais tout va se compliquer lorsque King Marchan, le roi des night-clubs de Chicago s’éprendra d’elle…


A Bigger Splash
 
Un film de Jack Hazan

Titre original : A BIGGER SPLASH (Grande-Bretagne)
Genre : Documentaire - Duree : 1H40 mn
Interdit aux moins de 16 ans


Sortie en salles le 16 Janvier 2008 (Reprise, Première sortie en 1974)

A travers un fascinant mélange de fiction et de documentaire, A BIGGER SPLASH nous emmène dans l’univers du peintre anglais David Hockney et révèle les liens qu’entretiennent la vie et la création. Film rare et emblématique du Swinging London des années 70, il ressort en copie neuve en France, avant sa sortie en dvd en juin 2008.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost 0

Publié le 21 Novembre 2007

Image Hosted by ImageShack.us

Depuis le 8 novembre, une nouvelle chaîne gay s'est installée sur le canal 189, juste après celui de PinkTv, sur la télé par ADSL de la Freebox. Il s'agit de Man-X, chaîne pan-européenne, diffusée depuis octobre 2007 en Belgique et aux Pays-Bas. Commercialisée au prix de 4,99 euros par mois, elle est moins chère que sa consoeur PinkTv. Au programme: films érotiques (avec notamment la diffusion des films couronnés lors du dernier festival des «Amsterdam European Gay Awards» en 2007) et films pornographiques (entre minuit et 5 heures). Copyright tetu.com 
Alors déjà que ça n’allait pas très fort pour Pink Tv, cette nouvelle concurrence risque de lui être fatale ! Euh, ça fait combien de chaîne pour adultes toute catégories confondues sur Free, huit, c’est ça ?

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost 0

Publié le 20 Novembre 2007

Dirt est, comme son nom l’indique, une série consacrée à la saleté. Au cours des treize épisodes de la première saison, elle en exhibe une quantité impressionnante. Au spectateur, de fabriquer son petit hit de la plus surprenante ou de la plus répugnante. Il est en tout cas difficile de s’arracher à la contemplation vaguement coupable de ce panier de crabes où tous les coups sont permis, voire encouragés, et sur lequel Dirt – titre du magazine people qui règne sans partage sur Hollywood – possède le meilleur point de vue.

Sa rédactrice en chef, Lucy Spiller, campée par une Courteney Cox au sommet de sa beauté vipérine, est une saleté de haut vol. Tyrannique avec un goût prononcé pour la torture mentale à l’égard sa rédaction, ignorant tout sentiment d’empathie envers les stars qu’elle ridiculise, elle est une sorte d’animal solitaire, un prédateur qui, au sommet de la chaîne alimentaire du show-business, élimine les plus faibles sans pitié. Toutefois, en comparaison avec ce qui l’entoure, Lucy Spiller est aussi une femme formidable, brillante et cultivée, dont l’ambition et la modernité laissent toujours planer un sentiment de crainte teinté d’admiration. Et puis, comme elle le laisse entendre dans l’ouverture admirable de cynisme du pilote, ce ramassis de drogués, ignorants et autres paumés cupides qu’elle observe depuis son joli fauteuil de cuir ne méritent pas mieux que le torrent de boue qu’elle leur réserve : «Ils savent bien que chaque mot écrit dans mon magazine est la pure vérité.»

En dépit de la galerie de portraits croustillante à travers laquelle il n’est pas compliqué de repérer des traits communs avec certaines vedettes (un Bruce Willis en pédé refoulé, un Sean Penn en jeune camé lâche, un Kobe Bryant en bête de sexe fantaisiste…), ce petit manège vicelard, et par ailleurs très cul, tournerait rapidement à vide si le créateur de la série, Matthew Carnahan, n’avait pas inventé un personnage épatant qu’on hésite à qualifier de secondaire tant il pèse sur le scénario.

Don Konkey (Ian Hart) est un petit gars malingre, sans âge et craspec, qui est le meilleur paparazzo sur le marché. Un métier sale, mais lui, au moins, il le fait salement. Toutes les ficelles des pros y passent, de la provocation pour faire sortir de ses gonds un acteur macho, jusqu’à la planque dans les bois. Et puis Don a une bonne excuse : il est schizophrène, version lourde, avec visions morbides et bouffées délirantes. Il essaie de se soigner, mais pour effacer les images nauséeuses de cet univers aux allures d’hallucination permanente, il n’existe aucun médicament assez efficace.

courtney et jennifer kiss

 


source libération

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost 0

Publié le 20 Novembre 2007

La France
guerre

Film français, sortie le 21/11/2007
Réalisé par Serge Bozon
Avec Sylvie Testud, Pascal Greggory, Guillaume Depardieu

Durée : 1H42
Lien officiel : www.lafrance-lefilm.com/

1917. Une jeune femme (Sylvie Testud) se travestit en garçon pour retrouver son mari disparu au front. Sur son chemin, elle croise un petit groupe de soldats qu’elle finit vite par intégrer… Ceci n’est pas le synopsis d’un clip de Laurent Boutonnat, mais celui d’un des objets les plus singuliers vus cette année. Moins « queer » que son sujet ne semblait l’annoncer, La France s’aventure sur des sentiers pop et émouvants, offrant à ses soldats quelques intermèdes musicaux chantés et joués sur des instruments de fortune. Oscillant sans cesse entre un souffle romanesque et une distanciation dandy, Serge Bozon s’affirme, après Mods, comme l’un des auteurs les plus décapants du jeune cinéma français.



source têtu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost 0

Publié le 15 Novembre 2007

 

Découvrez les premières images de la comédie amère "Sex and Breakfast", où Macaulay Culkin, qui en a fini avec ses problèmes de famille, a maintenant des problèmes de couple !

Les premières images de Sex and breakfast, une comédie dramatique réalisée par Miles Brandman, se dévoilent à travers une première bande-annonce. Macaulay Culkin, enfant-star par excellence, couronné roi du box office avant même l'âge de dix ans, est aujourd'hui un adulte tourmenté, fervent partisant du cinéma indépendant. Sex and breakfast raconte l'histoire de deux couples à la dérive ayant décidé de suivre conjointement une thérapie afin de remédier à leurs problèmes. Evidemment, la thérapie apportera autant de problèmes que de solutions... : la preuve en images !


 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost 0

Publié le 15 Novembre 2007

Huit films, pour moitié signés par des cinéastes chevronnés, Eric Rohmer, Claude Chabrol, Manoel de Oliveira et André Téchiné mais aussi par de plus jeunes, Christophe Honoré, Abdellatif Kechiche, Valeria Bruni-Tedeschi et Jacques Nolot, sont en lice pour le prix Louis-Delluc 2007.

Considéré comme le Goncourt du cinéma, le prix Delluc sera décerné le mercredi 12 décembre à 12H45 au restaurant Le Fouquet's sur les Champs-Elysées à Paris, ont précisé mardi les organisateurs dans un communiqué.

Les huit longs métrages en lice sont: "Actrices" de Valeria Bruni-Tedeschi, "Les Amours d'Astrée et de Céladon" d'Eric Rohmer, "Avant que j'oublie" de Jacques Nolot, "Belle toujours" de Manoel de Oliveira, "Les Chansons d'amour" de Christophe Honoré, "La Graine et le Mulet" d'Abdellatif Kechiche, "Les Témoins" d'André Téchiné et "La fille coupée en deux" de Claude Chabrol.

Cinq autres films sont en course pour le prix Louis-Delluc du premier film.

Il s'agit de: "Persépolis" de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud -déjà primé à Cannes et candidat de la France à l'Oscar du meilleur film étranger-, "Au-delà de la haine" d'Olivier Meyrou, "Et toi t'es sur qui?" de Lou Doillon, "Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma et "Tout est pardonné" de Mia Hansen-Love.

Créé en 1937 en hommage au cinéaste et écrivain Louis Delluc, ce prix est décerné par un jury de critiques présidé par Gilles Jacob, président du Festival international du film de Cannes. La sélection réunit des films français sortis en cours d'année.

En 2006, le Prix Louis-Delluc avait récompensé le film "Lady Chatterley" de Pascale Ferran tandis que le Prix Louis-Delluc du premier film était allé à "Le Pressentiment", de Jean-Pierre Darroussin.


source comme au cinéma

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost 0