Publié le 11 Juin 2012

Laurence Anyways
Laurence Anyways     
Un film de Xavier Dolan avec Melvil Poupaud
(Canada)
Genre : Comedie Dramatique - Duree : 2H41 mn
Distributeur : MK2
Sortie en salles le 18 Juillet 2012
Année de production : 2011
Présenté en Sélection Officielle, Un Certain Regard au Festival de Cannes le 18 Mai 2012
Dans les années 90, Laurence annonce à Fred, sa petite amie, qu'il veut devenir une femme.
Envers et contre tous, et peut-être bien eux-mêmes, ils affrontent les préjugés de leur entourage, résistent à l'influence de leur famille, et bravent les phobies de la société qu'ils dérangent?
Pendant dix ans, ils tentent de survivre à cette transition, et s'embarquent dans une aventure épique dont leur perte semble être la rançon.
Keep the Lights On
Un film d'Ira Sachs avec Julianne Nicholson
(Etats-Unis)
Genre : Drame - Duree : 1H41 mn
Distributeur : KMBO
Sortie en salles le 25 Juillet 2012
Année de production : 2012
Erik est réalisateur de documentaire. Paul est avocat. Tous deux sont homosexuels, l’un assumant, l’autre pas. Ils se rencontrent un soir pour une aventure sans lendemain mais, très vite, décident de se revoir.
À mesure que se développe leur relation, chacun, de son côté, continue de combattre ses propres pulsions et addictions.
Magic Mike
(Etats-Unis)
Genre : Comedie
Distributeur : ARP Sélection
Sortie en salles le 15 Août 2012
Année de production : 2012
C'est pas un film gay mais moi je m'en lasse pas !
 
Inspiré par la véritable histoire de Channing Tatum, qui fut stripper quand il avait 19 ans.
Il joue ici le personnage de Mike, qui va apprendre le métier à un jeune "danseur".
Un été, en Floride. Strip, Sex, and Sun….

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 10 Juin 2012

Brendan essait de se rapprocher de Ste en lui promettant de changer. Ste semble retourner dans ses bras sous les yeux de Doug qui est dégouté !

 

 

 

 

Ste fait croire à Brendan qu'il retombe amoureux de ce dernier afin de récupérer ses part dans son affaire de coffe-shop. Doug est désespéré car il croit que tout est fini entre eux mais Ste finit par lui avouer la vérité : c'est lui qu'il aime !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 10 Juin 2012

Un Green Lantern gay sans Ryan Reynolds ?
Un Green Lantern gay sans Ryan Reynolds ?© DR

La Warner veut rebooter Green Lantern au cinéma, sans Ryan Reynolds : mais le personnage sera-t-il homosexuel ?

Le succès planétaire d'Avengers (troisième plus gros carton cinéma de l'Histoire) provoque des poussées de fièvre chez Warner / DC. Pour concurrencer Disney/Marvel et ses licences hyper juteuses réparties sur deux ans (on aura Iron Man 3, Thor 2, Captain America 2, Avengers 2 jusqu'à la fin 2014), tout reste à faire pour Warner/DC qui se trouvera fort démuni à la sortie de The Dark Knight Rises. Le troisième film Batman, prévu pour cartonner, sonnera la fin de la série à succès réalisée par Christopher Nolan. Alors, que faire ? La Warner est en train de préparer Justice League (Batman, Superman, Flash et Wonder Woman dans un même film), mais en attendant, Warner veut rebooter Green Lantern.

Pourtant, le film fait clairement partie des mauvais élèves. A sa sortie en juin 2011, le film -très fraîchement reçu par la critique- n'a récolté que 219 millions de dollars, alors qu'il en a coûté la coquette somme de plus de 200 millions... Bref, ce mélange de super-héros et de space opera est un flop. Aujourd'hui, d'après Variety, Warner souhaite réellement tout recommencer à zéro en écrivant un nouveau Green Lantern, avec un nouvel acteur (bye bye Ryan Reynolds) dans le rôle-titre. On efface tout, et on recommence. Une question reste en suspens : est-ce que Warner osera mettre en scène dans le reboot le personnage d'Alan Scott, le nouveau Green Lantern qui dans la BD vient de révéler au monde entier son homosexualité ? Si oui, ça serait une première pour un blockbuster d'avoir un héros ouvertement gay. On se demande juste pourquoi Warner insiste tant pour refaire un nouveau Green Lantern au lieu de tenter un nouveau personnage de leur super-écurie...

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 7 Juin 2012

Ne sachant plus trop où il en est de sa sexualité, Doug prend plusieurs jours loin de Ste pour faire le point. Mais ce dernier lui en veut énormément car tout seul il n'arrive pas à gérer la charge de travail dans leur nouveau coffe-shop.

Après voir fait son coming out auprès de ses amis, Doug fini par prendre son courage à deux mains et retrouve Ste pour lui dire qu'il l'aime.

Alors qu'ils s'embrassent Brendan les surprends à travers la vitre ! Il décide de se venger en obligeant Doug à avouer à Ste que l'argent pour l'achat du coffe-shop ne vient pas de sa famille mais bien de Brendan.

Fou de rage Ste quitte Doug car il se croyait enfin débarassé de Brendan avec qui il ne veut plus rien avoir à faire !

 

Vous pouvez aller directement à 9.40

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 6 Juin 2012

Mercredi 6 juin à 20h45 sur Direct 8

 

A chacun son histoire : "je l'aime mais je ne le supporte plus : quand mon couple st au bord de la crise de nerf" (doc)

 

Sabrina et Stéphanie sont amoureuses depuis quatre ans

Entre elles, ça a été le coup de foudre. Mais leur différence d’âge ne leur donne pas forcément les mêmes priorités. À 37 ans, Sabrina veut devenir maman. À 26 ans, Stéphanie est moins pressée. Comme pour beaucoup de couple, leur désir d’enfant est devenu une source de désaccord. Vont-elles réussir à surmonter cette épreuve ?
!

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 5 Juin 2012

 Joe Manganiello sort sa Hache

 

La nuit dernière aux  MTV Movie Awards la chaleur est montée d'un cran quand Hunky du film "magic Mike" (Joe Manganiello) est apparu sur scène dans un costume de pompier torse nu caressant sa, euh, sa hache.

Le moment a été le clou de la soirée et on aimerait bien être à la place de la grande gagnante du film 'hanger games "

 

 

Get More: MTV Shows

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 5 Juin 2012

Nuit du cinéma LGBT sous les étoiles à Lyon


Une programmation exceptionnelle à découvrir en toute convivialité le 23 Juin à l'amphithéâtre des trois Gaules de Lyon (lyon, gay, lesbien, trans, cinéma, bi)

  


Nouvelle édition pour une ''Nuit du cinéma LGBT sous les Étoiles histoire de se détendre agréablement une semaine après la Marche des Fiertés de Lyon.

A cette occasion l'amphithéâtre des trois Gaules accueillera une programmation exceptionnelle avec des films rares:

Tout d'abord
''Sex Revelations'', une comédie dramatique américaine avec notamment Sharon Stone et Ellen DeGeneres: Ce film encore méconnu fait passer des années 1960 puritaines où l'homosexualité n'était pas acceptée, par les années 1970 en pleine mutation et marquées par la libération sexuelle, aux années 1990 où les homosexuel(le)s se cachent de moins en moins. Son plus grand mérite est de présenter l'homosexualité féminine sous un jour positif et réaliste, sans dialogues graveleux ni fin dramatique, chose rare au cinéma.

La soirée fera ensuite place à deux courts-métrages ainsi que des clips de prévention, pour terminer en apothéose, avec ''Le premier qui l'a dit'', comédie italienne qui traite avec humour du coming-out parental.

Rendez-vous dès 18h 00 au Domaine Bar pour la BEFORE OFFICIELLE (9 rue du jardin des plantes - Lyon 1er)

Et ensuite dès 21 h 30 dans le Jardin des Plantes pour un pique-nique convivial tiré du sac!


VIDEO PLUS: Sex Revelations

 

 
 source citegay

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 5 Juin 2012


Court-métrages, concerts, théâtre, expo vous donnent rendez-vous du 6 au 9 Juin à Saint Etienne... A ne pas manquer


Rendez-vous incontournable à Saint-Étienne depuis 6 ans, le Festival Autrement Gay organisé par le collectif du même nom, s'attache via sa programmation éclectique et son existence même, à sensibiliser et informer le public le plus large possible sur la question malheureusement toujours actuelle de l'Homophobie.

Fidèle à son idée de ''rassembler tous les publics'' le collectif Autrement Gay s'inscrit dans une démarche à l'écart de tout communitarisme, en prenant notamment part à des événements aussi variés que la fête du Livre ou la journées des droits des femmes.

Du 6 au 9 Juin, il vous donne rendez-vous pour une nouvelle édition de son festival, consacrée cette année aux thèmes du ''genre'' et de ''l'identité sexuelle''.

Durant quatre jours la ville de St Etienne proposera ainsi de nombreuses manifestations artistiques et culturelles: autant dans le domaine du théâtre que de la musique, de l'art et du cinéma.

Rendez-vous le 6 Juin pour
''L'intimité au feminin'', une exposition de sculptures érotiques à base de fer et de bandes plâtrées, réalisées par l'artiste Fleur Valette-Pilenko à l'espace Boris Vian, 3 rue Jean-Claude Tissot - Saint Etienne

Le Jeudi 7 Juin "Le genre dans tous ses états", une soirée consacrée aux court-métrages proposera 4 mini-films: ''Math et Basket'' réalisé par Rodolphe Marconi pour l'INPES (7min), ''Yulia'' réalisé par Antoine Arditti (6min), ''Un autre monde'' réalisé par David Haddad (19min) et ''La crèche'' (6min) réalisé par la compagnie ''sans titre production''.
A 20h sera proposée ''la micro-conférence du docteur XXY'', une ''Vraie-fausse conférence théâtralisée et ses exercices pratiques'' par Anne Morel Docteur XXY, comédienne et metteur en scène.

Le Vendredi 8 Juin sera lui consacré à la musique, et proposera une soirée ''Free Spirit Party'' à 21h au Fil. Ramatupia, Ma public therapy, et Apolexie, 3 groupes queer vous envouteront à coup sûr avec leur univers singulier...

Le Samedi 9 Juin le Festival pourra s'achever en beauté avec la pièce de théâtre
''A l'homme qui m'a donné envie'', à 20h00 à la Salle de spectacle de l'université Jean Monnet de Saint-Eìtienne


EN SAVOIR PLUS: http://www.autrementgay.com
source citegay

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 4 Juin 2012

Spartacus, saison 3 : La dernière bataille pour l’esclave romain
 
L’information vient d’être dévoilée par les sites TV Line et The Hollywood Reporter: la saison 3 de Spartacus qui s’intitulera "La guerre des Damnés" sera la dernière. Un choc pour les fans…

Selon les sites américains TV Line et The Hollywood Reporter, la série Spartacus s’arrêtera donc après la diffusion de la saison 3, dont le premier teaser vient d’être mis sur la toile (et que vous pouvez retrouver ici). Le créateur de la série, Steven S. DeKnight souhaite, en effet, terminer la série sur une note positive et spectaculaire.

Un nom vient d’être également attribué à cette nouvelle et dernière saison : "La guerre des Damnés".

Spartacus livrera donc sa dernière bataille contre Marcus Crassus.

La troisième et dernière saison de la série Spartacus arrivera en janvier 2013 sur Starz.

 

En France, la série Spartacus est diffusée sur les chaînes W9 et Orange Cinéchoc

 

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 4 Juin 2012

Une scène problématique pose la question des rapports de Kerouac à l'homosexualité et invite à réexaminer l'icône de la beat generation.

A Cannes, on a beaucoup parlé du film de Walter Salles, Sur la route, adaptation sage mais visuellement sublime du roman culte de Jack Kerouac.

Pourtant, une scène choc est passée sous silence. Dans la dernière moitié du film, Hedlund nu sodomise vigoureusement Steve Buscemi. Une scène incroyable dans ce qu'elle montre, mais surtout dans ce qu'elle donne à voir des personnages. Car si Salles rate partiellement son travail d'adaptation, Sur La route est un beau film d'initiation (sexuelle, mystique et sentimentale) dans lequel les scènes de sexe fonctionnent comme les stations de la (progressive) prise de conscience du personnage principal. C'est donc dans ce contexte qu'intervient cette scène homo...

Un journaliste de Vulture s'était entretenu à Cannes avec l'équipe du film et avait notamment évoqué cette séquence controversée. Controversée parce que si toutes les scènes hétéro du film sont d'une liberté et d'une beauté solaire, cette scène homo montre la seule relation "tarifée" du film (c'est parce qu'il couche avec le personnage de Steve Buscemi que Dean, accompagné de Sal, peut reprendre la route) et marque le début de la perte d'affection de Sal pour son meilleur ami. Une scène courte, violente et où l'on voit le personnage de Sal arborer un air... dégoûté. Forcément, comme il s'agit de la seule scène gay du film, beaucoup de journalistes se sont posé des questions sur le sens à lui donner. Sam Riley (qui joue Sal) expliquait alors à Vulture qu'il y voyait surtout "beaucoup de jalousie. Je sais que dans la vraie vie, Kerouac et Cassady ont couché ensemble, mais à ma connaissance, peu fréquemment. Leur relation était de l'ordre de l'admiration et de la compétition, un amour fraternel en quelque sorte".

 

Cette scène pose au fond le problème du rapport de Kerouac à l'homosexualité - qui n'a jamais été très claire et fut même pour le moins ambiguë. Contrairement aux poètes gays de la Beat génération, comme William Burroughs et surtout Allen Ginsberg, cette pratique sexuelle n'a jamais constitué le fondement de sa révolte. Pire, si l'on croit Burroughs, Kerouac était au fond un vrai réactionnaire : "il a toujours été conservateur... Il y avait deux personnages en lui : un bouddhiste et un réactionnaire endurci".C'est la thèse que certains biographes ont relayé (dont Barry Miles, auteur d'un Jack Kerouac king of the beats) en insistant notamment sur le fossé existant entre le héros de fiction et l'homme de chair et d'os. Miles présentait le "roi des beats" comme un raciste qui rêvait d'être noir, et comme un antisémite dont le meilleur ami, Allen Ginsberg, était juif. Et pour ce biographe, Kerouac aurait surtout souffert de ne jamais assumer son homosexualité et de noyer ce refoulement dans l'alcool...

Ce qui ramène aux interrogations légitimes que suscite le film : Walter Salles a-t-il voulu dans cette courte séquence mettre en scène cette relation trouble de Kerouac avec sa sexualité, voire, son homophobie ? Ou doit-on, comme Riley semble le penser, n'y voir qu'une mise en image des relations entre Sal et Dean ?

GG

Barry Gifford : "Initialement, j’avais écrit le script de Sur la Route pour Coppola"

 

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0