Publié le 28 Février 2014

Série gay "The normal heart"

Le téléfilm de Ryan Murphy (Nip Tuck, American Horror Story, Glee) The Normal Heart sera diffusé le 25 mai prochain sur HBO.

Avec au casting, Julia Roberts, Matt Bomer, Mark Ruffalo, Taylor Kitsch et Jim Parsons, entre autres, le téléfilm a été écrit par Larry Kramer, l'auteur de la pièce originale récompensée d'un Tony Awards, et mis en scène par Ryan Murphy, qui retrouvait quatre ans après Mange, Prie, Aime, Julia Roberts.

The Normal Heart, raconte l'histoire des premiers militants de la cause homosexuelle au début des années 1980, dans un New York où le SIDA est encore mal connu. Un événement qui sera vu à travers la vie de Ned Weeks (Mark Ruffalo), un écrivain gay qui prendra part à la lutte contre la maladie, avec son amant Felix Turner (Matt Bomer), et une médecin paraplégique (Julia Roberts) qui soigne les premières victimes du SIDA.

Casting béton donc, pour cette nouvelle réalisation de Ryan Murphy, rendez-vous le 25 mai.

source commeaucinéma

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #The normal heart

Repost 0

Publié le 28 Février 2014

"La Vie d'Adèle", "Les Garçons et Guillaume, à table !", "L'Inconnu du lac", "La Vénus à la fourrure"... 4 films qui totalisent 33 nominations aux César 2014, 4 films et autant d'odes à la liberté, à la subversion

En 2014, le cinéma français dépoussière les César... Les 4 films à avoir récolté le plus de nominations brandissent leur liberté, affichant fièrement leurs héros subversifs. Le grand favori - 10 trophées potentiels - est aussi le plus gonflé...

 

Dans "Les Garçons et Guillaume, à table !", Guillaume Gallienne se met lui-même en scène dans son propre rôle (classique !) mais aussi dans le rôle de sa mère (beaucoup moins classique !). Une double performance stupéfiante qui aurait pu valoir au comédien une double nomination, comme Meilleur Acteur et comme Meilleure Actrice. Chez Gallienne, la subversion est douce, jamais gênante ou glauque, parfois bouleversante, toujours élégante. Masculin et féminin, l'homme est ici ambiguïté.

Nommé à 8 reprises, La Vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche aborde le désir et la passion absolue entre deux femmes avec une liberté, une évidence et une sensualité hors du commun. Sa force subversive ? S'imposer comme une oeuvre choc qui justement ne choque pas, montrer le trouble et la lutte des sentiments sans militantisme, oser le sexe cru sans voyeurisme. Son acmé ? Une inoubliable scène d'amour homosexuelle, très longue et très explicite. On ne peut plus troublante et esthétique.

C'est de façon encore plus frontale mais tout aussi naturelle qu'Alain Guiraudie met en scène le désir homosexuel, cette fois entre deux hommes davantage en quête de plaisir physique que d'amour. Passion dangereuse dans un lieu destiné exclusivement à la drague, L' inconnu du lac (interdit aux moins de 16 ans et huit fois nommé aux César) expose les corps nus et le sexe cru lors de scènes non simulées doublées. Sans envie de provoquer mais tout de même avec ce soupçon de subversion qui pointe l’utopie d’un Eden innocent et les dangers de l’excès de liberté …

 

4 films et autant de façon de revisiter la confusion des sens et des genres, sans a priori et sans stigmatisme, ouvertement et librement.

 

Laetitia Ratane et Vincent Garnier

 

source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #César 2014

Repost 0

Publié le 27 Février 2014

Looking saison 2

La série Looking aura une saison 2

HBO a renouvelé la comédie dramatique gay de Jonathan Groff, Looking pour une deuxième saison.

TVLine annonce donc que la série Lookingaura droit à une saison 2. En outre, trois acteurs apparus dans la saison 1 en tant que guest stars : Lauren Weedman, Raúl Castillo et Russell Tovey - ont été promus réguliers pour la saison 2.

Rappelons que la série Looking (en France sur OCS) est une comédie ouvertement gay sur trois amis vivant à San Francisco : Patrick, Augustin et Dom

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Looking

Repost 0

Publié le 26 Février 2014

X-Men : la défense des droits des gays

Ian McKellen révèle le message caché des films X-Men : la défense des droits des gays

L'interprète de Magnéto dans la saga X-Men a révélé comment il a été convaincu par Bryan Singer de jouer un mutant : par engagement politique.

Quel est le message de la saga X-Men au cinéma ? Pas seulement de divertir le plus grand nombre de spectateurs et de battre les records de recettes, s'il faut en croire Ian McKellen. Dans une interview au site Buzzfeed, le grand acteur anglais de 74 ans, connu pour avoir joué Gandalf dans les deux trilogies du Seigneur des Anneaux et du Hobbit ainsi que Magnéto dans la saga X-Men, a révélé pourquoi il avait accepté en fin de compte de jouer dans le premier film X-Men en 1999. C'est le réalisateur Bryan Singer en personne qui l'a convaincu, avec un argumentaire imparable.

"Bryan m'a complètement vendu le rôle", se souvient McKellen, "en me disant que"les Mutants sont comme les gays. Ils sont rejetés par la société sans aucune bonne raison". Et, comme dans tout mouvement pour les droits civiques, ils doivent décider : soit de suivre la politique de Xavier -qui consiste à s'assimiler, s'affirmer et être fier de ce que l'on est, mais en s'entendant bien avec tout le monde- ou soit de suivre la voie alternative -qui est, si nécessaire, d'utiliser la violence pour affirmer vos propres droits. Et c'est vrai. J'ai été confronté à cette division au sein du mouvement des droits des homosexuels." McKellen, qui profite de l'interview pour donner un message d'espoir et d'encouragement aux jeunes gays, estime que beaucoup d'homosexuels lisent les comics X-Men "parce qu'ils se sentent un peu comme des mutants" et n'osent pas se déclarer comme tels. Sir Ian salue le courage d'Ellen Page (qui joue Kitty Pryde dans X-Men : L'Affrontement final et le prochain X-Men Days of Future Past), qui a fait son coming out le 14 février dernier.

En effet, McKellen est un activiste très engagé pour les droits des homosexuels en Grande-Bretagne et sur toute la planète : s'il raconte avoir toujours été homosexuel, il ne fit son coming out qu'en mai 1988, lorsqu'un amendement (la fameuse "Section 28") du gouvernement de Margaret Thatcher fut votée afin d'interdire la "promotion de l'homosexualité" par les autorités locales ou au sein des écoles (la "Section 28" ne fut supprimée effectivement qu'en novembre 2003). Son engagement politique date de ce moment. Toujours au site Buzzfeed, Sir Ian déclare qu'avoir fait son coming out et joué Gandalf ont été ses deux de ses plus grandes réussites : "j'ai souvent pensé qu'il devrait y avoir gravé sur ma pierre tombale "Ici repose Gandalf. Il a fait son coming out."

On retrouvera McKellen en Gandalf dans Le Hobbit : La Désolation de Smaug en Blu-ray et DVD le 16 avril prochain (le troisième et dernier volet sortira en décembre 2014), et en Magnéto dans X-Men Days of Future Past le 21 mai prochain. Bande-annonce :

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost 0

Publié le 25 Février 2014

César 2014 : déjà un prix pour L'Inconnu du lac !

La productrice de "L'Inconnu du lac", Sylvie Pialat, a reçu hier le prix Daniel Toscan du Plantier 2014, remis par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti et le président de l'Académie des César, Alain Terzian.

Le prix Daniel Toscan du Plantier 2014, récompensant le meilleur producteur français de l'année, a été décerné àSylvie Pialat (Les Films du Worso), pour L' inconnu du lac d'Alain Guiraudie. Il a été remis hier soir lors du traditionnel "Dîner des producteurs", par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti et le président de l'Académie des César, Alain Terzian.

Veuve de Maurice Pialat et co-scénariste des films du cinéaste, Sylvie Pialat, distinguée parmi une quarantaine de producteurs, compte à son actif une vingtaine de longs métrages, des fictions et documentaires pour la télévision et une quinzaine de courts métrages souvent exigeants ou audacieux.

"L'Inconnu du lac" fait partie des favoris pour les Césars 2014 avec 8 nominations, dont meilleur réalisateur, meilleur scénario original et meilleur espoir masculin pour Pierre Deladonchamps.

source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #César 2014

Repost 0

Publié le 25 Février 2014

César 2014 : La Vie d'Adèle

C’est quoi La Vie d’Adèle ? Et avec quels César pourrait repartir le film d’Abdellatif Kechiche le 28 février ? Analyse, décryptage, pronostics

Ça raconte quoi ? Une dizaine d’années de la vie d’Adèle, lycéenne en quête d’identité qui se trouve en découvrant l’amour avec Emma. Un coming of age moviedoublé d’une histoire d’amour brûlante.

C’est avec qui ? C’est le film d’Adèle Exarchopoulos, la révélation de l’année et, dans une moindre mesure, de Léa Seydoux. Le duo bouffe tellement l’écran que le reste du cast est presque fantomatique ; on y croise Salim Kechiouche, Jérémie Laheurte, Aurélien Recoing ou encore Benjamin Siksou.

Nominations ? 8. Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice pour Léa Seydoux, meilleur espoir féminin pour Adèle Exarchopoulos, meilleure adaptation, meilleur son, meilleure photographie, meilleur montage.

Pourquoi fallait le voir ? Au-delà du fait qu’il s’agit de la Palme d’or du dernier Festival de Cannes, au-delà, surtout, de toutes les polémiques, La Vie d’Adèle est rien moins qu’une des histoires d’amour les plus fortes jamais vues à l’écran. Abdellatif Kechiche transcende le parcours amoureux d’une fille ordinaire pour en faire l’alpha et l’omega de la love story et parvient accessoirement à rendre absolument secondaire le fait qu’il s’agisse d’une histoire d’amour lesbienne. Pour la claque émotionnelle donc, que le cinéaste faussement naturaliste transforme par la virtuosité de sa mise en scène en expérience physique. Pour Adèle Exarchopoulos, enfin, qui se donne entièrement à son rôle et insuffle une force et une sincérité inouïes à son personnage.

Ça repart avec quoi ? Farouchement anti-« système », Kechiche peut-il quand même être distingué par lui ? Ce fut le cas en 2005 (pour L’esquive) et en 2008 (pour La Graine et le mulet), où le cinéaste a réalisé le triplé meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario ou scénario adapté. Si l’Académie, composée de membres d’une profession dans laquelle il ne se reconnaît pas, n’est pas rancunière, Abdellatif Kechiche mérite les César du meilleur film ET du meilleur réalisateur. Un pied de nez serait de l’ignorer dans les catégories reines et de distinguer Léa Seydoux, enfant de la balle devenue symbole des tensions entre le cinéaste et le reste de la profession. Dans les deux cas, Adèle Exarchopoulos ne peut pas repartir sans le César du meilleur espoir féminin : elle méritait largement celui de la meilleure actrice. Pour l’adaptation en revanche, il aura du mal à concurrencer Guillaume Gallienne qui adapte dans Les Garçons et Guillaume à table son propre spectacle semi-autobiographique. Et côté photo, il devra se mesurer au très bel Inconnu du Lac ainsi qu’à Renoir, éclairé Mark Lee Ping Bin, directeur de la photo taïwanais multiprimé, notamment pour son travail sur In The Mood for Love. Verdict : seul le César d'Adèle est une certitude.

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #César 2014, #La vie d'Adèle

Repost 0

Publié le 23 Février 2014

Chris Brochu est le premier personnage Gay de la série « The Vampire Diaries « 

Quand il a été annoncé que la série « The Vampire Diaries » aurait son premier personnage gay, les Internautes sont entrés dans une certaine frénésie afin de s'avoir qui pourrait être le vampire sur qui fantasmer.

Selon E! En ligne , Chris Brochu a été choisi par la production pour incarner «le plaisir et le charme de Luc."

L'acteur est un nouveau venu qui est apparu dans NCIS: Los Angeles, Hannah Montana .

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #The vampire diaries

Repost 0

Publié le 23 Février 2014

Programmes tv du 23 au 7 mars 2014 :

 

HD1

Dimanche 23 à 20h50

Mulholland drive (drame)

A Hollywood, durant la nuit, Rita, une jeune femme, devient amnésique suite à un accident de voiture sur la route de Mulholland Drive. Elle fait la rencontre de Betty Elms, une actrice en devenir qui vient juste de débarquer à Los Angeles. Aidée par celle-ci, Rita tente de retrouver la mémoire ainsi que son identité.

 

Ciné+frisson

Lundi 24 à 20h45

Entretien avec un vampire (fantastique)

San Francisco dans les années 90. Un jeune journaliste, Malloy, s'entretient dans une chambre avec un homme élégant, à l'allure aristocratique et au visage blafard, Louis, qui lui fait de bien étranges confidences. Malloy, subjugué par la séduction de son interlocuteur lui demande, à l'aube, de le faire pénétrer dans son monde, celui des vampires.

 

France3

Samedi 1 à 22h45

Mon frère Yves (drame)

À travers le récit d’une fraternité presque amoureuse, ou d’un amour fraternel, orageux et passionnés, Julien VIAUD, officier de marine, se donne un frère de substitution : le matelot Yves KERMADEC. D’un côté, le naturel, le côté fruste et primaire d’Yves qui sait à peine lire et écrire, et de l’autre l’ambiguïté, l’extravagance, la supériorité hiérarchique, le prestige de la culture et de la connaissance, qui sont la marque de Julien. Les pires dangers qui menacent Yves sont moins les périls inhérents à la mer en général et à son métier de gabier en particulier, que les risques liés à la terre, et surtout à ces bouges à matelots qui l’attirent irrésistiblement, et où il s’enivre au point de devenir un autre homme, un être pétri de fureur et de violence. Sa chance, c’est d’avoir croisé la route de LOTI qui a juré à la mère d’Yves qu’il veillerait toujours sur lui comme sur un frère : il va non seulement éviter à son "frère" Yves de se perdre tout à fait, mais il l’aidera à se construire en tant qu’homme. Il va l’aimer… mais ce terme peut revêtir tant de sens différents, qu’il faudra à LOTI toute une vie pour faire la part des choses, entre “aimer“ et “aimer“… Mon frère Yves est avant tout un formidable récit d’initiation.

 

W9

à 14h45

Glee (saison 4)

Après avoir gagné les Nationales à Chicago, les New Directions deviennent populaires, mais cette popularité leur déplaît très vite, et ils redeviennent alors les "losers" qu'ils étaient auparavant. Comme beaucoup d'anciens élèves sont partis du lycée le Glee doit recruter de nouveaux membres. Quant à Rachel, elle fait ses premiers pas à la NYADA, et va se heurter à la difficulté des cours et à l'absence de Finn. Nous suivrons également les parcours de Kurt, Finn et Santana au cours de la saison.

 

Rtl9

Lundi 3 à 20h40

personne n'est parfait(e) (comédie)

Ancien soldat dans les troupes d'elite, Walt Koontz est un homme ultraconservateur et fier de l'être. Tout l'oppose à son voisin Rusty, un jeune artiste travesti au comportement excentrique et au franc-parler. Une nuit, Walt tente d'intervenir, pistolet au poing, dans une bagarre mais est terrasse par une attaque cérébrale. Paralysé, l'ex-marine devient presque incapable de parler et de marcher. Pour sa rééducation, on lui recommande des cours de chant. Rusty va lui servir de professeur..

 

france2

Mercredi 5 à 20h45

3 femmes en colères (doc)

Alice Trajan fait un constat pour le moins troublant dans l'esprit de cette féministe engagée de 78 ans: les jeunes filles d'aujourd'hui négligent les combats pour lesquels leurs homologues se sont battues autrefois pour devenir une génération dégénérescente. A l'occasion des 50 ans de son journal, elle décide de coucher sur papier les valeurs féminines qu'elles souhaiteraient ne pas voir disparaître.

 

rediff :

Le secret de Brokeback Mountain sur ciné +émotion

Ce que je sais d’elle d’un simple regard sur ciné+émotion

Blitz sur d8

Les amants passagers sur c+décalé

Passion sur c+cinéma

Do not disturb sur c+décalé

 

 

Du coté des séries :

Looking (saison 1) OCS city

Ugly betty (saison 1) sur chérie25

Une famille formidable sur HD1

True blood (saison 6) sur OCS city

Pretty little liars (saison 2) sur d17

Game of thrones (saison 2) sur C+

Glee sur M6et w9

Shameless us (saison 3) sur c+séries

Skins (saison 6) sur c+séries

Melrose place sur rtl9

Physique ou chimie sur nrj12

Greek sur june

Degrassie : nouvelle génération sur june

Desperate housewives (saison 4)sur 6ter

Plus belle la vie france 3 et france4

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost 0

Publié le 20 Février 2014

Malgré les assauts de l'institut Civitas, Arte a maintenu la diffusion du film "Tomboy", traitant avec sensibilité et pertinence du thème controversé de la théorie du genre, mais aussi et avant tout de l'enfance, de la difficulté d'être et de devenir, de grandir. 1,3 millions de téléspectateurs étaient au rendez-vous. Pour approfondir encore davantage le sujet, voici notre sélection de films et de séries à ne pas rater...

Genre : indéfini les films

BOYS DON'T CRY (1999)

De Kimberly Peirce. Avec Hilary Swank, Chloë Sevigny...

Teena Brandon, une jeune adolescente du Nebraska, assume mal sa condition de fille. Elle déménage à Falls City et devient Brandon, un garcon aux cheveux courts, très vite adopté par une bande de désoeuvrés. Teena-Brandon s'intègre au groupe mais reste toujours prisonnière de cette crise d'identité sexuelle qui l'a hantée sa vie entière. Elle tombe amoureuse de Lana, la petite amie de John. En découvrant la vérité sur Teena, ce dernier entre dans une rage meurtrière. D'après un fait divers authentique.

Si le film n'a pas amassé les foules en salles en France (160 000 entrées), il a en revanche durablement marqué les esprits, devenant à la fois une référence pour la communauté LGBT, mais aussi un objet filmique de premier ordre. Hilary Swank a obtenu l'Oscar de la Meilleure Actrice le 27 mars 2000 pour sa bouleversante prestation. Sa sortie a été accompagnée d'un procès intenté par la vraie Lana à la production pour invasion de la vie privée, tandis que le discours de remerciements de l'actrice lors de la cérémonie des Oscars a été vivement critiqué à cause de son utilisation répétée du pronom "Il" pour faire référence à Teena/Brandon, souvelant un débat autour de la théorie du genre, toujours d'actualité une quinzaine d'années plus tard.

LADY OSCAR (1978)

De Jacques Demy. Avec Catriona Mac Coll, Barry Stokes...

Une jeune femme est prise dans le tourbillon de l'histoire dans les annees qui precedent la Revolution francaise. Elevee par son pere comme un garcon, nommee officier dans la garde personnelle de la reine, elle est amenee par son amour pour un ami d'enfance a se ranger du cote du peuple.

Plus une curiosité qu'un chef d'oeuvre -un film japonais, adapté d'une bande-dessiné, réalisé par un français, avec un casting essentiellement britannique, en partie tourné au château de Versailles- Lady Oscar n'a pas non plus été un succès commercial. Voici une anecdote sur le film signée Agnès Varda :

Genre : indéfini les films

MA VIE EN ROSE (1996)

De Alain Berliner. Avec Michèle Laroque, Hélène Vincent...

Lorsque la famille Fabre déménage dans la maison de leur rêve, près de fantastiques voisins, ils se retrouvent plus que jamais confrontés à la seule chose qui cloche dans leur vie parfaite : leur plus jeune fils, Ludovic, un garçonnet persuadé d'être une fille. Tourné en dérision, son mal être est pourtant profond...

Récompensé par le Golden Globe du meilleur film étranger en 1998, Ma vie en rose, qui fait évidemment référence à la célèbre chanson d'Edith Piaf, est l'un des premiers à traiter aussi directement en France des transgenres et de leur place face à l'incompréhension et la méconnaissance de la société sur ce trouble identitaire. Au-delà de son importance sociétale, il s'agit d'un long-métrage à l'esthétique extrêmement soignée, volontairement kitsch.

Genre : indéfini les films

VICTOR, VICTORIA (1982)

De Blake Edwards. Avec Julie Andrews, Robert Preston...

Victoria, a la superbe voix d'opéra, ne trouve pas d'emploi. Jusqu'au jour ou elle se transforme en Victor, comte polonais.

Victor / Victoria est en fait le remake d'un film allemand réalisé en 1933 par Reinhold Schunzel, et intitulé Viktor und Viktoria. Véritable comédie musicale, la version américaine fonctionne avant tout sur le quiproquo et traite de manière légère, divertissante, du travestissement.

LAURENCE ANYWAYS (2012)

De Xavier Dolan. Avec Melvil Poupaud, Suzanne Clément...

Laurence Anyways, c'est l'histoire d'un amour impossible. Le jour de son trentième anniversaire, Laurence, qui est très amoureux de Fred, révèle à celle-ci, après d'abstruses circonlocutions, son désir de devenir une femme.

Sensible et d'une grande finesse, ce film mature malgré la jeunesse de son réalisateur parle d'amour avant de parler de travestissement, de la normalité et du paradoxe même de ce concept, et parle finalement à tous grâce à sa portée universelle.

Genre : indéfini les films

TRANSAMERICA (2004)

De Duncan Tucker. Avec Felicity Huffman, Kevin Zegers...

Bree, devenu transsexuel, travaille jour et nuit afin d'avoir assez d'argent pour payer une intervention chirurgicale qui fera définitivement de lui une femme. Un jour, elle reçoit un appel téléphonique d'un adolescent en fuite qui recherche son père. Elle comprend avec effarement qu'il est le résultat d'une liaison hétérosexuelle sans lendemain qui a eu lieu alors qu'elle était encore un homme...

Quelques mois avant que Felicity Huffman ne devienne l'une des Desperate Housewives, elle tournait ce petit film indépendant touchant, troublant, sensuel aussi, qui lui a permis d'être nommée aux Oscars. Elle y est tout simplement bluffante, notamment à travers le travail qu'elle a réalisé sur sa voix et ses transformations physiques radicales. Ce road-trip au coeur de l'Amérique profonde puritaine traite, au-delà de la transsexualité, des liens familiaux, notamment de la relation complexe d'un père et son fils.

Genre : indéfini les films

LES GARCONS ET GUILLAUME, A TABLE ! (2013)

De et avec Guillaume Gallienne.

Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : "Les garçons et Guillaume, à table !" et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : "Je t’embrasse ma chérie" ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.

On ne présente plus cette comédie populaire française, présentée à Cannes, possiblement récompensée prochainement aux César et qui a séduit plus de 2 millions de spectateurs. Originale, drôlissime et émouvante, elle raconte le parcours d'un jeune homme qui questionne sa sexualité alors que sa mère l'a toujours élevé comme s'il était une fille...

Genre : indéfini les films

RANMA 1/2 (1989-1992)

Ranma, un jeune homme de 16 ans spécialisé dans les arts martiaux depuis sa plus tendre enfance, est frappé d'une étrange malédiction depuis un accident lors d'un entraînement : il devient une fille lorsqu'il plonge dans l'eau froide, tandis que l'eau chaude le retransforme en garçon...

Un dessin-animé audacieux que ceux qui ont grandi dans les années 90 connaissent forcément grâce à sa diffusion dans le mythique Club Dorothée, mais sous une forme tronquée, et qui mérite d'être redécouvert étant adulte tant son propos est aussi riche qu'incongru.

Genre : indéfini les films

Le prince Saphir (1968)

La princesse Saphir vient de naître dans le royaume d'Argent, un royaume où seul un enfant mâle peut hériter de la Couronne. Le vil duc Duralumin complotant pour asseoir son fils sur le trône, le roi déclare que la reine a donné naissance à un garçon. Il élève Saphir en homme. Les seuls à être dans le secret sont le docteur, l'infirmière et quelques proches serviteurs. Saphir grandit, apprend le maniement des armes et devient un redoutable bretteur au chapeau à panache. La paix et la justice du royaume étant menacées par le duc Duralumin et ses sbires, Saphir se déguise, la nuit, en justicier masqué. Mais le duc Duraldine flaire la supercherie et va tout mettre en œuvre pour démasquer Saphir. Saphir est aidée dans ses aventures par Pan, un ancien ange maladroit et facétieux qui communique avec les animaux. La jeune fille rencontre également un prince, Frantz, dont elle s'éprend, mais à qui elle ne peut révéler ni son identité ni ses sentiments ..

source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #Théorie du genre, #transexualité

Repost 0

Publié le 18 Février 2014

"Tomboy" sur arte

"Tomboy" sur Arte : Civitas veut empêcher la diffusion du film !

Prévu pour une diffusion ce mercredi 19 février sur Arte, "Tomboy" fait l'objet d'une demande de déprogrammation de la part du groupe intégriste chrétien Civitas pour qui le message du film ne semble pas en accord avec la mission culturelle de la chaîne. Explications.

Programmé ce mercredi soir sur Arte, Tomboy fait actuellement l'objet d'une vive polémique. En effet, le groupe intégriste chrétien Civitas a publié sur son site un message appelant "les familles françaises à réagir et à empêcher la diffusion de ce film de propagande pour l’idéologie du genre".

Ce n'est pas la première fois que le long métrage de Céline Sciamma suscite de telles réactions puisque le projet proposé par le gouverment de montrer Tomboy à des classes d'écoles primaires avait finalement été annulé suite à des plaintes venant de parents d'élèves.

A l'heure actuelle, la chaîne n'a pas changé sa programmation.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #tomboy

Repost 0