Publié le 12 Septembre 2015

"Juste la fin du monde" Xavier Dolan l'affiche

Le réalisateur a dévoilé un poster qui est en fait une peinture d'Olivier Morin.

Le petit génie Xavier Dolan nous met l'eau à la bouche avec la première affiche teaser de son prochain film, Juste la fin du monde, dans lequel Marion Cotillard,Léa Seydoux, Vincent Cassel, Gaspard Ulliel et Nathalie Baye se donneront la réplique. Le réalisateur a publié ce poster sur Twitter, expliquant qu'il est signé par le peintre Olivier Morin.

Un homme, l'air dédaigneux, semble se détourner de sa famille en plein déjeuner. "Ce serait un simple après-midi en famille. Si ce n'était pas le dernier", nous dit l'affiche. On sait que Juste la fin du monde sera l'adaptation de la pièce de théâtre de Jean-Luc Lagarce, où un fils retourne dans sa famille pour l’informer de sa mort prochaine. Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l’on se dit l’amour que l’on se porte à travers les éternelles querelles. De cette visite qu’il voulait définitive, le fils repartira sans avoir rien dit.

Sortie prévue en 2016.

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #Xavier Dolan

Repost0

Publié le 12 Septembre 2015

Mostra de Venise

Desde allà, une histoire vénézuélienne de sexe et de solitude

Histoire âpre de solitude et de sexe entre hommes se nouant à Caracas, "Desde allà", premier long-métrage du Vénézuélien Lorenzo Vigas, s'est inscrit par surprise jeudi parmi les favoris à la Mostra de Venise

Ce film au rythme lent, marqué par les silences et les contrastes entre un monde intime aride et un extérieur plein de vie, a été longuement applaudi en projection de presse. Les interprétations du Chilien Alfredo Castro, qui joue Armando, un homme de classe moyenne d'une cinquantaine d'années, et du Vénézuélien Luis Silva, magistral dans le rôle d'Elder, un adolescent violent et charismatique, ont été particulièrement remarquées.

Dans le chaos de Caracas, Armando, 50 ans, patron d’un laboratoire de prothèses dentaires, recherche des jeunes hommes aux arrêts des autobus et leur offre de l’argent pour qu’ils l’accompagnent chez lui. Parallèlement, Armando épie un vieil homme : il sait où il vit, quels lieux il fréquente ; quelque chose survenu dans le passé les unit. Un jour, Armando revient chez lui avec Elder, 18 ans, chef d’une bande de voyous. De cette rencontre va naître une relation qui changera leurs vies.

 

source e-llico 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 12 Septembre 2015

Romans érotiques gay : Serge Kandrashov

Le bois de Boulogne

Serge Kandrashov

A ce que l’auteur du livre croit obstinément. Il est persuadé que dans ce Paradis sexuel chaque homo peut trouver son bonheur physique : un Français d’une beauté classique, un musclé Black, un chaud Arabe, un omnivore Afghan, un violant Turc et deux Indiens à la fois, à l’âge pubère ou juvénile. La jouissance charnelle là-bas est inévitable, affirme-t-il.
Mais en ce qui concerne L’Amour, des vraies relations humaines, des paroles tendres dont on veut se souvenir pendant toute la vie, c’est tout au contraire, c’est malheureusement tout autre chose…

Romans érotiques gay : Serge Kandrashov

Mes vacances de printemps

Serge Kandrashov


Au cours des vacances de printemps 1987, alors qu'il a tout juste quinze ans, Serge Kandrashov a l'occasion de partir en voyage seul avec l'un de ses copains. Pour notre jeune heros, ce sera surtout le moment de faire ses premieres experiences amoureuses et d'affirmer son homosexualite. Mes vacances de printemps est une declaration d'amour dediee a la jeunesse de l'auteur, un hymne a ses parents, a sa patrie, a l'amitie et, surtout au jeune homme qui fut pour lui moins qu'un amant, mais bien plus qu'un ami. Enfin, c'est un recit exceptionnel sur la vie en URSS dans les dernieres annees d'existence de l'empire sovietique. Serge Kandrashov est ne en 1972 en Bielorussie. Apres avoir immigre en France en 2001, il obtient le statut de refugie, puis la nationalite francaise. Il vit aujourd'hui a Paris ou il se consacre a l'ecriture. En 2010, il a publie son premier roman Le Bois de Boulogne. A la fois comique et tragique, son deuxieme roman Mes vacances de printemps ne laissera personne indifferent.

Romans érotiques gay : Serge Kandrashov

Mon confident Michel affirmant que l'amour entre les gays n'existe pas...

Serge Kandrashov (Auteur)

L’auteur revendique que cette œuvre soit appelée du théorème de son nom : « le théorème de Kandrashov ». Ni plus ni moins ! Voici ses postulats principaux :
1.Deux homosexuels ne peuvent pas avoir de relations amoureuses de longue durée, mais seulement de courte durée, le temps du rapport sexuel.
2.Un gay « actif » n’est pas un homme authentique, mais l’homme par défaut dans certaines conditions, artificielles, qui existent dans la communauté gay. Mais si les conditions deviennent réelles, comme dans la vie, sa virilité alors devient du bluff.
3.On ne peut en aucun cas considérer l’infidélité entre les gays, comme celle entre une femme et un homme, parce que l’homme en commettant l’adultère ne planifie pas de changer de sexe.

Tout le théorème – avec les preuves – dans ce livre. Sous un titre inoffensif se cache un contenu explosif.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0

Publié le 10 Septembre 2015

Sorties ciné gay octobre 2015
Je suis à toi

Un film de David Lambert

Nationalité : France

Duree : 1H42 mn

Distributeur : Outplay

Sortie en salles le 07 Octobre 2015

Année de production : 2014

Lucas, un jeune argentin démuni, fait tout ce qu’il peut pour survivre à Buenos Aires. Sur internet, il rencontre Henry, un boulanger belge qui souffre de solitude et qui rêve de le sauver de la prostitution. Lucas traverse l’Atlantique et arrive dans un petit village de Belgique pour devenir l’apprenti de Henry, mais il se sent vite prisonnier… Audrey, la vendeuse de la boulangerie, a quant à elle tout pour lui plaire, mais elle se refuse à lui…

Sorties ciné gay octobre 2015
Little Gay Boy

Un film d'Antony Hickling

Nationalité : France

Duree : 1H12 mn

Distributeur : Open Reel

Sortie en salles le 28 Octobre 2015

Année de production : 2013

C’est l’histoire du périple de Jean-Christophe, de sa naissance à sa renaissance.

Né d’une mère prostituée – que nous suivons l’espace d’un instant – et d’un père absent, J-C., à l’âge adolescent, expérimente sa sexualité et pousse les limites de son identité jusqu’au jour où il rencontre, finalement, ce père fantasmé. Entre violence crue et rêveries fantasmagoriques, JC devra trouver sa voie et se libérer progressivement des démons du passé.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 10 Septembre 2015

Avec J. Edgar, Clint Eastwood s'attaquait en 2011 à un des personnages les plus importants de l'histoire américaine du XXe siècle : John Edgar Hoover, omnipotent premier directeur du FBI de 1924 à 1972 ayant servi huit présidents américains. Ayant accompagné la plupart des grandes affaires criminelles de ce demi-siècle, de la Prohibition à la traque de John Dillinger, de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy à l'espionnage des soviétiques pendant la Guerre froide, Hoover est un personnage-clé du siècle dernier, aussi respecté que controversé par ses méthodes parfois limite.

Dans ce J. Edgar, Eastwood met en images le scénario deDustin Lance Black (oscarisé pour Harvey Milk en 2009), qui s'intéresse aussi bien à l'action politique de l'homme qu'à sa vie privée et notamment à sa possible homosexualité et à son goût pour le travestissement. Pour l'occasion, c'estLeonardo DiCaprio qui prête ses traits à l'historique Hoover, formant un attelage qui attira forcément l'attention au moment de la sortie en salles du film.

Le résultat fut pourtant quelque peu en demi-teinte comme l'expliquait Première dans sa critique de l'époque, le film brillant là où on ne l'attendait pas forcément : "Eastwood, qui s’appuie sur un scénario de Dustin Lance Black, le jeune prodige auteur du script d’Harvey Milk, a fait de cette love story impossible le centre de gravité du film. Mais J. Edgar peine à se déployer dans sa dimension tragique. Sans doute parce qu’il brasse un peu trop d’éléments pour ne pas rester à la surface des choses. Et aussi parce que le récit est parasité par d’incessants allers-retours entre le passé et le début des années 70 (époque où il rédige ses Mémoires) […] J. Edgar, sous le couvert du film d’époque, dessine un captivant portrait de l’Amérique post-11 Septembre".

DiCaprio livra tout de même avec ce film l'incarnation la plus remarquée et célèbre de Hoover au cinéma, bien que le personnage ait déjà à plusieurs reprises investi le petit et le grand écran. Si très peu de films avaient jusqu'ici fait de lui son personnage central, Hoover a déjà à sa manière, accompagné l'histoire du cinéma comme il accompagna celle de son pays pendant près de cinquante ans. À l'occasion de la diffusion de J. Edgar ce soir, retour sur quelques Hoover qui ont pavé la route pour DiCaprio.

L'histoire de J. Edgar : En 1924, J. Edgar Hoover prend la direction du Bureau d'investigation américain. Sous son impulsion, le bureau lutte contre le grand banditisme des années de prohibition et modernise les techniques policières. C'est à cette époque qu'il rencontre Clyde Tolson, qui deviendra son bras droit et son alter ego. En 1935, Hoover crée le FBI avec l'ambition d'en faire une machine de guerre impitoyable contre la subversion. Pendant près de cinquante ans, jusqu'à sa mort, l'homme fort du FBI aura l'occasion de développer ses méthodes : contre les nazis, puis les communistes, mais également contre certains de ses compatriotes, n'hésitant pas à ficher, pour les faire chanter, ses opposants les plus tenaces. Or, sa propre vie privée n'est pas exempte de zones d'ombre...

ce soir : J. Edgar  sur France 3

Leonardo DiCaprio – J. Edgar

Dans la peau de Hoover, Leonardo DiCaprio trouvait un rôle ambigu à la mesure de ses talents d'acteurs, une figure historique qui lui permettait également d'interpréter un personnage dont l'histoire s'étend sur cinq décennies. Sa prestation impressionnante avait d'ailleurs été soulignée par Première qui la qualifiait de "performance transformiste dont on entendra parler aux Oscars". Malheureusement pour lui, la "malédiction" qui le poursuit depuis le début de sa carrière le poursuivra encore avec ce film : nommé au Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique, il est battu par un autre play-boy hollywoodien, George Clooney, récompensé pour The Descendants. Et lorsque Jean Dujardin triomphe aux Oscars avec The Artist, DiCaprio n'est même pas sur la liste des nominés. Un chapitre de plus dans l'histoire tourmentée de l'acteur avec la plus prestigieuse des cérémonies de récompenses.

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 9 Septembre 2015

Selon les informations de Cineuropa, le prolifique cinéaste a lancé fin août le tournage de son 16ème long métrage, dont l'intrigue se situera en Allemagne, peu de temps après la Première Guerre mondiale.

Selon Cineuropa, le synopsis sera le suivant : "Anna va tous les jours se recueillir sur la tombe de son fiancé Frantz, qui a été tué en France. Un jour, Adrien, un mystérieux jeune Français, vient aussi fleurir la tombe, et sa présence va susciter des réactions imprévisibles dans un environnement marqué par la défaite allemande..." Le scénario est signé François Ozon.

Autour de Pierre Niney, on retrouvera plusieurs comédiens allemands : Paula Beer, Marie Gruber, Ernst Stötzner, Johann von Bülow et Anton von Lucke.

Le tournage est prévu jusqu'au 17 octobre en Allemagne et en France, notamment dans le Limousin.

Frantz est produit par Mandarin Cinéma (Eric et Nicolas Altmeyer), en coproduction avec la société berlinoise X Filme Creative Pool).

Le précédent long métrage du cinéaste, Une nouvelle amie, est sorti sur les écrans le 5 novembre dernier.

Source allociné

Pierre Niney chez Ozon

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 9 Septembre 2015

"Ainsi soit-il" saison 3

Ainsi soient-ils : la saison 3 a enfin une date de diffusion sur Arte

Plus qu'un mois à attendre, avant de retrouver les séminaristes de la série Ainsi soient-ils.

Un an après la diffusion de la saison 2 sur Arte, la série Ainsi soient-ils reviendra très bientôt à l'antenne. La chaîne franco-allemande annonce en effet qu'elle diffusion la saison 3 à partir du 8 octobre prochain. A noter qu'il s'agira de la toute dernière saison de la série.

L'histoire reprendra quatre années après la vente des Capucins. Les jeunes séminaristes devront affronter le monde extérieur, qui ne va pas manquer d'ébranler leurs certitudes. Yann Le Megueur (Julien Bouanich) ne se doute pas du dilemme auquel il va être confronté en revenant sur ses terres bretonnes, dans la paroisse de Plugneau. Le jeune homme sera en outre toujours tiraillé par les sentiments et le désir qu’il éprouve pour Fabienne, son amie d’enfance, désormais près de lui. À Toulouse, José del Sarte (Samuel Jouy) devra faire face à un conseil paroissial qui veut tout régenter sous la houlette de Jeanne Valadon (Noémie Lvovsky). Dans sa nouvelle paroisse, la petite commune d’Ussy-Saint-Germain, en Île-de-France, Guillaume Morvan (Clément Manuel) aura du mal à trouver sa place...

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 7 Septembre 2015

007 Spectre : Sam Smith va chanter le générique

Sam Smith succède à Adèle pour chanter le prochain James Bond.

Le suspense est terminé. Le nom du chanteur du générique de 007 Spectre, le prochain film James Bond, été révélé. Ce sera Sam Smith, qui l'a annoncé sur son compte Twitter en postant une photo de sa main portant une bague frappée du signe de SPECTRE, la mystérieuse organisation contre laquelle Bond (Daniel Craig) va lutter dans 007 Spectre

A l'automne dernier, une rumeur ciblait déjà le chanteur de Stay With Me comme potentiel interprète de la chanson du générique du prochain James Bond. Une rumeur démentie par l'intéressé, mais dans le monde des ombres de Bond, il ne faut faire confiance à personne. On avait inclus Sam dans nos pronostics :

>> 007 Spectre : qui va chanter le générique du prochain James Bond ?

Un teaser de la chanson-titre sera publié demain mardi 8 septembre, en même temps que les pré-ventes des billets du film qui devra se mesurer au box-office phénoménal de Skyfall, le précédent Bond et plus gros hit de la franchise. Rappelons que la chanson du générique de Skyfall valut à Adèle l'Oscar de la Meilleure chanson originale en février 2013.

source première

Bande-annonce de 007 Spectre qui sortira le 11 novembre prochain :

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #Musique

Repost0

Publié le 7 Septembre 2015

Replay 7 à 8 l’interview de Thomas Gareth

De nombreux téléspectateurs ont réagi à l'interview de Gareth Thomas, premier joueur international de rugby à révéler son homosexualité, diffusée à l'occasion de la sortie de son livre autobiographique "Fier" dans lequel il évoque son parcours et ses difficultés à gérer son homosexualité.

En cause, une question de l'auteur du portrait diffusé dimanche soir, Thierry Demaizière, évoquant les "pulsions homosexuelles" du champion face aux autres joueurs.

"Le rugby est un sport de contact. Il y a les vestiaires... Il y a des douches... Comment vous vous débrouillez avec pulsions homosexuelles et ce rapport très intime que vous aviez avec vos joueurs ?", a demandé le journaliste de Sept à Huit.

La formulation a maniestement choqué de nombreux téléspectateurs qui ont réagi sur Twitter au point que Thierry Demaizière a jugé utile de s'expliquer sur le compte Facebook de l'émission d'information de TF1,

"Le vocabulaire utilisé est juste abject .. 'Avouer. Pulsion'", pouvait-on lire. Ou encore : "Un vocabulaire qui nous ramène au temps des électrochocs et des thérapies hormonales", "Pulsions homosexuelles". On est en 2015, et des journalistes utilisent encore le vocabulaire qui a condamné Turing".

"Si, dans mon interview de Gareth Thomas, j'ai employé l'expression 'pulsion homosexuelle', c'est que je faisais allusion à une période où le rugbyman n'assumait pas son homosexualité et la réfrénait. Il ne s'agissait pas à l'époque de désir assumé. Lui-même d'ailleurs utilise le terme de 'pulsion' dans l'une des réponses qu'il me fait", s'est défendu Thierry Demaizière.

"Par ailleurs, ni pour moi, ni pour le dictionnaire, le mot 'pulsion' n’a de connotation péjorative, mais puisque cette expression a pu choquer certaines sensibilités, j'aurais dû employer le mot 'désir', sûrement plus approprié", ajoute-t-il, repoussant toute connotation homophobe au langage employé.

sourece e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 6 Septembre 2015

Star Wars accueille son premier personnage  gay

L'univers Star Wars accueille son premier personnage principal gay

Un héros à découvrir dans le dernier roman de la saga baptisé Star Wars : Aftermath.

La diversité est à l'honneur dans l'univers Star Wars. Après John Boyega, le premier Stormtrooper afro-américain, à l'affiche de Star Wars - Episode 7 : Le Réveil de la force, la saga va accueillir dans ses rangs un personnage principal homosexuel. Une grande première que l'on doit à Chuck Wending, l'auteur du dernier roman Star Wars baptisé Star Wars : Aftermath.

Publié le 4 septembre aux Etats-Unis, ce livre met à l'honneur, selon Entertainment Weekly, Sinjir Rath Velus, un ancien officier de l'Empire devenu un vrai renégat après avoir abandonné son poste pour rejoindre les rangs des rebelles. Une décision prise en réaction aux atrocités commises par l'Empire pendant la bataille d'Endor, notamment au sein de la population homosexuelle.

L'intrigue du roman

Sinjir Rath Velus, qui dévoile sa sexualité au cours du roman, après avoir reçu des avances de la part d'une femme, ne sera pas le seul homosexuel du livre. Le roman inclut également un couple lesbien mais dans un rôle bien moins important, ce qui est plus courant dans les livres Star Wars. Ces derniers, et notamment Lords of the Sith publié en avril dernier, ont en effet déjà évoqué l'homosexualité mais seulement par le biais de personnages secondaires.

Star Wars : Aftermath s'intéresse notamment à l'organisation des rebelles pour gérer le nouvel ordre tandis que certaines planètes expulsent les représentants de l'Empire. Un nouveau groupe fait son apparition, Acolyte of the Beyond. Son objectif : trouver le sabre laser de Dark Vador et le détruire. Signé Chuck Wending, Star Wars : Aftermath fait le lien entre Star Wars - Episode 6 : Le Retour du Jedi et Star Wars - Episode 7 selon Brain Damaged.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #littérature gay

Repost0