Publié le 16 Décembre 2015

House of Cards saison 4

C'est un coup de com' de génie que vient de réussir Netflix, pour promouvoir le lancement de la saison 4 de House of Cards. Hier soir, à la télé américaine, au beau milieu du débat entre Républicains, à l'occasion des primaires pour la Présidence des Etats-Unis, le réseau a diffusé sur CNN un tout premier teaser exceptionnel, annonçant la date de la saison 4 de House of Cards (voir ci-dessous).

Tel un vrai spot de campagne, on retrouve Frank Underwood, dans son bureau oval, avec cette voif off incroyablement satirique : "Aujourd'hui, plus gens vont aller travailler et plus de gens vont rentrer chez eux, parce qu'un homme a refusé de baisser les bras. Il place les gens avant la politique, et cet homme, c'est Frank Underwood !" Et Kevin Spaceyd'enfoncer le clou avec ce slogan à vous glacer le sang : "Je ne fais que commencer !"

Evidemment, après ça, les (vrais) candidats Républicains à la Maison Blanche ont tous paru un peu bidons... La saison 4 de House of Cards sera lancée le 4 mars prochain sur Netflix. On ne sait pas encore si elle sera diffusée en France sur Canal + ou sur la plateforme de streaming.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 16 Décembre 2015

Programmes tv du 18 au 25 décembre 2015 :

Ciné+club

Vendredi 18 à 20h45

La vierge des tueurs (drame)

Apres une absence de trente ans, l'ecrivain Fernando Vallejo revient a Medellin, ou il a grandi. Il y decouvre une ville en proie a la violence, soumise a la mafia de la cocaine. Dans un bordel de garcons, il rencontre Alexis, qui a seize ans. Originaire des quartiers pauvres, le jeune garcon tue sur commande. Vallejo va cependant vivre avec lui une relation forte, jusqu'a ce que la mort la brise: Alexis est assassine par un homme a moto. Seul, le romancier se met a errer dans les rues de Medellin. Il croise le regard du jeune Wilmar. Une nouvelle histoire d'amour commence..

 

Arte

Samedi 19 à 22h40

Trop jeune pour mourir : Judy Garland (doc)

Judy Garland signe son premier contrat à l’âge de 14 ans, avant de percer trois ans plus tard, en 1939, en incarnant Dorothy dans Le magicien d’Oz, film dans lequel elle interprète l’immortel "Over the rainbow" – tube qui a fait d’elle une icône de la communauté homosexuelle. Sa carrière sera dès lors très prolifique avec trente-deux longs métrages, cinq cents émissions, plus de mille concerts, cent singles et une douzaine d’albums. En 1954, elle marque un second film de son empreinte inoubliable : Une étoile est née de George Cukor. S'ensuivent quelques passages moins marquants au cinéma, compensés par des concerts devant des publics enthousiastes. Mais Judy Garland doit faire face à divers problèmes personnels : alcoolisme, pharmacodépendance, dépression chronique, mais aussi ennuis financiers et déboires amoureux qui se solderont par quatre divorces (notamment de Vincente Minnelli). Une surdose de médicaments, dont on ignore si elle est accidentelle ou volontaire, finira par l’emporter, le 22 juin 1969 à Londres, à l’âge de 47 ans. Annette Baumeister et Jobst Knigge retracent la carrière de la star américaine, qui continue d’inspirer de multiples artistes, dont le chanteur canadien Rufus Wainwright, qui lui a consacré un spectacle. Le fils de l’actrice, Joey Luft, témoigne également dans ce film.

 

Ciné+club

Mardi 22 à 22h30

Garçon d'honneur (comédie)

Taïwanais naturalisé américain, Wai-Tung vit aux Etats-Unis avec son petit ami Simon. Pour faire plaisir à ses parents qui ne comprennent pas son célibat, il organise un mariage de convenance, choisissant pour épouse Wei-Wei, une jeune peintre en quête d'une carte verte.

 

 

 

du coté des rediffs :

Le secret de Brokeback Moutain le 21 sur ciné+émotion

La cage aux folles le 24 sur chérie25

L'auberge espagnole, les poupées russes et casse-tête chinois le 25 sur ciné+émotion

Toute première fois le 25 sur c+décalé

Midnight express le 25 sur ciné+club

Les gaçons et Guillaume à table ! le 25 sur ciné+premier

Du coté des séries

Kingdom (saison 1 ) sur Ocs choc

Downton Abbey (saison 6) sur TMC

Cucumber (saison 1) sur ciné+club

Banana (saison 1) sur ciné+club

Dawson sur téva

Transparent (saison 2 ) sur OCS city

The good wife (saison 1) sur téva

Masters of sex sur OCS city

Brooklyn nine-nine sur c+séries

Game of thrones sur OCS Max

Plus belle la vie sur France3

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 13 Décembre 2015

Grace and Frankie saison 3 sur Netflix

Le réseau de streaming a commandé, très avance, la suite de la série, pour 2017.

Les bonnes nouvelles s'enchaînent pour l'équipe de Grace and Frankie. Après avoir appris la nomination de l'actrice Lily Tomlin aux Golden Globes 2016, la série Netflix vient d'être officiellement renouvelée pour une saison 3.

Un renouvellement très anticipé, puisque la saison 2, prévue pour 2016, n'a pas encore été diffusée et n'a même pas encore de date de mise en ligne. La saison 3 commandée sera donc à voir en 2017.

Créée par la co-créatrice de Friends, Marta Kauffman et par Howard J. Morris, Grace and Frankie raconte comment deux ennemies jurées finissent par se rapprocher, quand leur mari respectif les quittent, pour se mettre en couple. Au casting, on retrouve notamment Jane Fonda et Martin Sheen.

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 13 Décembre 2015

Carol et The Danish Girl nominés aux Golden Globes

Ce film de Todd Haynes, nommé dans la catégorie meilleur réalisateur, est talonné par "The Big Short: le Casse du siècle", "The revenant" et "Steve Jobs", avec chacun quatre nominations.

Chez les interprètes, Leonardo di Caprio est cité dans la catégorie meilleur acteur dramatique pour "The revenant", d'Alejandro Inarritu, aux côtés de Bryan Cranston ("Dalton Trumbo"), Michael Fassbender ("Steve jobs"), Will Smith ("Seul contre tous (Concussion)") et Eddie Redmayne ("The Danish Girl"), lauréat l'an dernier.

Les Golden Globes, décernés par les quelque 90 membres de l'Association des journalistes étrangers d'Hollywood (HFPA), font partie des prix les plus prestigieux du cinéma avec les Oscars.

Ils récompensent à la fois le cinéma et la télévision, et séparent les comédies des drames.

L'an dernier, "Boyhood" (meilleur film dramatique) et "The Grand Budapest Hotel" (meilleure comédie) avaient été récompensés.

Deux coproductions françaises, "Mustang" (tournée en turc) et "Le tout nouveau testament", ont été nommées pour le Golden Globe du meilleur film étranger cette année.

Ces films sont aussi en lice pour l'Oscar du meilleur film étranger, représentant respectivement la France et la Belgique.

L'annonce des nominations a été faite jeudi à Beverly Hills par le président de la HFPA Lorenzo Soria ainsi que par les acteurs Dennis Quaid, America Ferrera, Chloe Grace Moretz et Angela Bassett.

(Avec AFP)

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #lesbien, #transexualité

Repost0

Publié le 9 Décembre 2015

Des années 1950 à nos jours, retour sur l'évolution de la transidentité sur petit et grand écran.

 

publié par Marie Chalamet

 

Que ce soit la révélation de la nouvelle identité de Caitlyn Jenner, anciennement Bruce, en couverture de Vanity Fair, la starification de Laverne Cox, l'actrice d'Orange is the New Black ou encore le succès sur grand écran de The Danish Girl ou d'Une Nouvelle Amie de François Ozon sans oublier les récompenses de Transparent, aujourd'hui la transsexualité n'est plus tabou dans la pop culture.

Avant 1968 et la libération sexuelle qui s'en suit, difficile d'imaginer la communauté transgenre s'épanouir dans la société.
Pourtant en France Bambi et Coccinelle font figure d'exemples et précurseurs, célébrités de la nuit parisienne et d'une époque qui se veut libertaire. Mais si en France, la transsexualité reste confinée à un milieu encore fermé, Outre-Atlantique les personnages transgenres tiennent le haut de l'affiche : Certains l'aiment chaud est un succès critique et public et met en scène dès 1959, dans une Amérique so pudibonde,Tony Curtis et Jack Lemmon grimés en femme pendant qu'Andy Warhol immortalise sa muse transgenre Holly Woodlawn dans deux longs-métrages Trash puis Women in Revolt en 1971 et que The Rocky Horror Picture Show sur la gloire des causes gay et trans est projeté pour la première fois en 1975 et deviendra vite culte.

Transsexualité et pop culture : des clichés à la fin des tabous
Transsexualité et pop culture : des clichés à la fin des tabous

Mais si les milieux artistiques et underground ouvrent à bras ouverts leurs univers aux transgenres, la société reste encore frileuse : le Kansas interdira d'ailleurs de ses salles de cinéma Certains l'aiment chaud, jugeant "trop perturbant" que deux hommes se travestissent et la Ligue pour la Vertu de l’Église Catholique Américaine condamnera le film tout comme celui de Jim Sharman.

Transsexualité et pop culture : des clichés à la fin des tabous

Jusqu'aux années 90, la transsexualité et sa représentation dans la pop culture restent confinées à des refuges artistiques comme dans le milieu du rock (David Bowie, Lou Reed) et du punk et la représentation des transexuels sur grand écran se résume à des personnages excentriques (Le Père Noël est une ordure, Tootsie), vivant majoritairement en dehors de la société

Transsexualité et pop culture : des clichés à la fin des tabous

Il faudra attendre le début des nineties pour qu'après de brèves apparitions souvent caricaturales, les personnages transgenres s'imposent, à part entière, petit à petit sur grand écran : dans la peau d'un tueur en série trans dans Le Silence des Agneaux, dans la peau de la maîtresse de Bruce Willis dans l'erotico-thriller Color of Night, dans le rôle d'un père dans Tout sur ma mère ou encore dans un rôle à Oscar dans Boys Don't Cry (avec Hilary Swank).

Transsexualité et pop culture : des clichés à la fin des tabous

Et même si souvent les transsexuels sont encore représentés comme psychologiquement perturbés, Pedro Almodovar et Kimberly Peirce sont les premiers, avant la révolution des années 2000, à filmer les transsexuels sans le drama représentatif jusqu'alors associé aux personnages trans, travestis ou homos.

Les années 2000 libéreront enfin les paroles et les actes.
Si Chandler Bing dans Friends continue d'aborder la transidentité de son père de façon presque burlesque et diffamatoire, le petit écran commence lui à faire la part belle aux personnages transsexuels : Ava Moore dans Nip/Tuck, Moira/Max dans The L Word, Carmelita Rainer dans Dirty Sexy Money ou encore Alexis Meade dans Ugly Betty.

Transsexualité et pop culture : des clichés à la fin des tabous

Au cinéma aussi la transidentité devient un sujet pris avec sérieux : Chouchou aborde la violence transphobe et la réalité du Maroc qui après avoir été le premier pays à opérer les transexuels les rejettent de sa société, Transamerica revient sur la réalité médicale à laquelle sont confrontés les trans américains.

"C'est la suite logique des convergences militance, visibilité, banalisation et meilleure compréhension du fait transgenre", analyse Karine Espineira, auteure d’ouvrages sur la transidentité pour expliquer l'émergence des personnages transgenres dans les séries de manière fréquente et la représentation bien moins caricaturale de la transidentité sur grand écran.
Ce n’est "pas un phénomène de mode", confirme Stéphanie Nicot, transgenre et présidente de la fédération LGBT. "Dans quelques années, ce sera normal d’avoir ces personnages dans les séries, comme aujourd’hui pour les autres minorités, les gays, les Afro-Américains…", poursuit-elle.

Et le succès de Sense8, Transparent ou encore Laurence Anyways de Xavier Dolan,The Danish Girl et Hit & Miss avec Chloë Sevigny le confirment enfin aujourd'hui.

source premier

Transsexualité et pop culture : des clichés à la fin des tabous

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #transexualité

Repost0

Publié le 4 Décembre 2015

1. Carol

Superbe et captivant, Rooney Mara et Cate Blanchett rayonnent hors de l'écran.Il sera peut-être votre film préféré de l'année ?

2. Tig

Si vous n'avez pas vu Tig sur Netflix, Il est encore temps. Ce documentaire est basé sur la vie de la comédienne lesbienne Tig Notaro. Entouré de son fils qui la soutiendra lors de l'annonce du diagnostic de son cancer. Un docu pleins d'émotions. 

Les 12 meilleurs films lesbiens de 2015

3. Freeheld

Avec Julianne Moore et Ellen Page. Deux femmes en couple vont lutter pour l’égalité des Droits après que l'on ai diagnostiqué un cancer en phase terminal à l'une d'elle.

4. Grandma

Une vieille poète lesbienne apprend que sa petite fille de dix-huit ans est enceinte. Toutes deux entament alors un voyage, pour se réconcilier avec leur passé douloureux.

5. Dope

Malcolm, jeune geek fan de hip-hop des années 90 vit à Inglewood, un quartier chaud de Los Angeles. Avec ses deux amis Diggy et Jibs, ils jonglent entre musique, lycée et entretiens pour entrer à l'université. Une invitation à une soirée underground va entrainer Malcolm dans une aventure qui pourrait bien le faire passer du statut de « geek » à celui de mec cool, un « dope ».

Les 12 meilleurs films lesbiens de 2015

6. Boy Meets Girl

Ricky, une serveuse transexuelle de 21 ans qui rêve de devenir designer à New York, voit son monde bouleversé par l'arrivée d'une nouvelle collègue...

Les 12 meilleurs films lesbiens de 2015

7. All About E

Une jolie DJ est forcée de s'enfuir lorsqu'elle découvre de l'argent planqué.

8-Liz in september

 

Synopsis:

Chaque année, Liz (Velasquez), une fille de party et coureuse de jupons, fête son anniversaire avec ses amies sur une plage des Caraïbes. Cette année, tout est différent. Liz est malade et déteste la pitié… Elle décide donc de cacher sa condition et les détails de sa maladie en phase terminale. Elle désire garder le secret & profiter du temps avec ses amies.

Quand une jeune femme de l’extérieur arrive, les amies de Liz osent la séduire. Profondément blessée par la mort récente de son jeune fils, rien ne se passe comme prévu.

9. The Duke of Burgundy

Quelque part, en Europe, il n’y a pas si longtemps… Cynthia et Evelyn s’aiment. Jour après jour, le couple pratique le même rituel qui se termine par la punition d’Evelyn, mais Cynthia souhaiterait une relation plus conventionnelle. L’obsession d’Evelyn se transforme rapidement en une addiction qui mène leur relation à un point de rupture…

Les 12 meilleurs films lesbiens de 2015

10. The Summer of Sangaile

Sangaïlé, jeune fille de 17 ans, passe l’été avec ses parents dans leur villa au bord d’un lac de Lituanie. Comme chaque année, Sangaïlé se rend au show aérien. Cette fois, elle y fait la connaissance d’Austé, une fille de son âge, aussi extravertie que Sangaïlé est timide et mal dans sa peau.

Une amitié va s’épanouir dans la sensualité de l’été…

Les 12 meilleurs films lesbiens de 2015

11. Bare

Dianna joue une femme qui vie dans une petite ville tranquille à la recherche de changements, et Paz joue une vagabonde qui vie de trafic de drogue prête à lui en donner du changement.

12. The Girl King

Le film raconte l'histoire au 17ème siècle de la Reine de Suède Kristina et sa dame de compagnie qui deviendra bientôt beaucoup plus

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 3 Décembre 2015

Un très beau coming out en chanson de Jamal dans la série Empire.

A voir ou à revoir. Moi j'ai adoré la tête de son père !

Tous les Mardis sur W9

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 3 Décembre 2015

Girls saison 5

Après quasiment un an d’attente, Lena Dunham nous revient avec sa bande de joyeuses ados attardées dans une nouvelle saison qui fleure bon la nouveauté. Je vous dévoile la toute première bande-annonce de la saison 5 de Girls.

Si les quelques teasers dévoilés au cours du mois dernier nous avaient déjà mis l’eau à la bouche, cette courte bande-annonce atteste de la capacité certaine des créateurs, à faire évoluer leurs personnages. Portée par Lena Dunham, féministe avérée, la série d'HBO surfe sur une vague de modernité rafraîchissante et propose un panel de filles décomplexées, complètement affranchies des convenances américaines « so boring » !

Lena la terrible a en tout cas, et pour notre plus grand malheur, annoncé que Girls n’irait pas au-delà de la saison 6. Mais point d’abattement, les dix nouveaux épisodes de la série culte seront lancés le 21 février prochain. C’est déjà ça !

Source commeaucinéma

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 2 Décembre 2015

Sorties ciné gay janvier 2016
Janis

Un film d'Amy Berg

Nationalité : Etats-Unis

Duree : 1H43 mn

Distributeur : Happiness Distribution

Sortie en salles le 06 Janvier 2016

Année de production : 2015

Janis Joplin est l'une des artistes les plus impressionnantes, l'une des plus mythiques chanteuses de rock et de blues de tous les temps. Mais elle était bien plus que cela…

Au-delà de son personnage de rock star, de sa voix extraordinaire et de la légende, ce documentaire nous dépeint une femme sensible, vulnérable et puissante. C'est l'histoire d'une vie courte, mouvementée et passionnante qui bouleversa le monde de la musique. Pour toujours.

Sorties ciné gay janvier 2016
Carol

Un film de Todd Haynes, avec Cate Blanchett et Rooney Mara

Nationalité : Etats-Unis

Duree : 1h58 mn

Distributeur : UGC

Sortie en salles le 13 Janvier 2016

Année de production : 2014

Dans le New York des années 1950, Therese (Rooney Mara), jeune employée d'un grand magasin de Manhattan, fait la connaissance d'une cliente distinguée, Carol (Cate Blanchett), femme séduisante, prisonnière d'un mariage peu heureux.

À l'étincelle de la première rencontre succède rapidement un sentiment plus profond.
Les deux femmes se retrouvent bientôt prises au piège entre les conventions et leur attirance mutuelle.

Sorties ciné gay janvier 2016
Bang Gang

Un film d'Eva Husson, avec Daisy Broom, Fred Hotier, Lorenzo Lefèbvre..

Nationalité : France

Duree : 1H38 mn

Distributeur : Ad Vitam

Sortie en salles le 13 Janvier 2016

Année de production : 2014

Les faubourgs aisés d’une ville sur la côte atlantique.
George, jolie jeune fille de 16 ans, tombe amoureuse d’Alex.
Pour attirer son attention, elle lance un jeu collectif où sa bande d’amis va découvrir, tester et repousser les limites de leur sexualité.
Au milieu des scandales et de l’effondrement de leur système de valeurs, chacun gère cette période intense de manière radicalement différente.

Sorties ciné gay janvier 2016
Danish Girl

Un film de Tom Hooper avec Eddie Redmayne, Amber Heard, Alicia Vikanderet Matthias Schoenaerts

Titre original : THE DANISH GIRL

Duree : 2H mn

Distributeur : Universal Pictures International France

Sortie en salles le 20 Janvier 2016

Année de production : 2015

Au milieu des années 20, Einar Wegener, un peintre paysagiste estimé, vit avec sa femme Gerda, portraitiste mondaine, à Copenhague. Malgré une union forte et sincère, une véritable réalisation, personnelle et professionnelle, semble leur faire défaut à l'un comme à l'autre.

Tout change le jour où Gerda se voit pressée de terminer un portrait et demande à son mari de revêtir la robe de sa cliente absente et de poser à sa place. L'expérience est troublante, Einar prenant rapidement conscience qu'il se sent davantage lui-même en Lili qu'en homme. Il s'approprie petit à petit cette nouvelle identité féminine, Gerda se découvrant par là même une muse qui ravive sa créativité. Mais le couple est rapidement confronté à la désapprobation de la société.

Ils quittent le Danemark pour Paris où une nouvelle vie moins étriquée et plus permissive devient possible. La carrière de Gerda prend enfin de l'essor. Le couple évolue et se transforme, mais malgré les épreuves, le soutien de Gerda reste indéfectible, accompagnant Lili tout au long du parcours qui mènera à la première opération de réattribution sexuelle lui permettant d'être enfin elle-même, corps et âme. Grâce à l'autre, chacun d'eux trouve le courage de se vivre pleinement.

Sorties ciné gay janvier 2016
Legend

Un film de Brian Helgeland, avec Tom Hardy

Nationalité : Royaume-Uni

Duree : 2H11 mn

Distributeur : Studio Canal

Sortie en salles le 27 Janvier 2016

Année de production : 2015

Londres, les années 60. Les jumeaux Ronnie et Reggie Kray, célèbres gangsters du Royaume-Uni, règnent en maîtres sur la capitale anglaise. A la tête d'une mafia impitoyable, leur influence parait sans limites. Pourtant, lorsque la femme de Reggie incite son mari à s'éloigner du business, la chute des frères Kray semble inévitable. Legend retrace la véritable histoire de ces deux frères, remarquablement interprétés parTom Hardy et nous plonge dans la noirceur stylisée des quartiers de l'East End du Swinging London.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 1 Décembre 2015

la vidéo  de Sal Bardo " Ring papier Great Escape,"  qui raconte l'histoire d'une femme qui doit prendre la décision de quitter ou non son mari pour rejoindre son premier amour, une autre femme a été réorchestré sur la version d'Adèle "Hello !" ce qui donne une autre dimension à ce clip.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique

Repost0