Publié le 25 Septembre 2016

A venir « The Pass »

C’est peu dire qu’on a été séduit par Russell Tovey, interprète de Kevin dans la série gay « Looking ». Dans le film anglais « The Pass », le charmant comédien aux oreilles décollées se met dans la peau d’un joueur de foot qui la veille d’un match déterminant embrasse un de ses coéquipiers le temps d’une nuit dans une chambre d’hôtel. Un baiser pas anodin qui les hantera pour les 10 années à venir. Réflexion sur la difficulté de s’assumer quand on est gay et footballeur, « The Pass » s’annonce comme un drame indé touchant. A retrouver bientôt en festivals et qui sait peut-être même pour une sortie dans les salles françaises ?

Source popandfilms

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 25 Septembre 2016

Joyeux anniversaire Pedro Almodovar ! sur Arte

Arte fête les 67 ans du cinéaste espagnol avec une soirée spéciale, au moment où Julieta débarque dans les salons.

Pedro Almodovar fête aujourd’hui ses 67 bougies. Depuis la fin des années 1970, le réalisateur a mis en scène une vingtaine de longs métrages remarqués, et pour fêter son anniversaire, Arte proposera demain une soirée entière consacrée à son cinéma. Elle débutera par la diffusion de Volver, l’un de ses plus grands succès porté par Penelope Cruz, Carmen Maura, Lola Duenas etc., et sorti il y a déjà dix ans. Rendez-vous à 20h45 devant le petit écran.

Synopsis : Madrid et les quartiers effervescents de la classe ouvrière, où les immigrés des différentes provinces espagnoles partagent leurs rêves, leur vie et leur fortune avec une multitude d'ethnies étrangères.
Au sein de cette trame sociale, trois générations de femmes survivent au vent, au feu, et même à la mort, grâce à leur bonté, à leur audace et à une vitalité sans limites.

Puis la chaîne diffusera un documentaire d’une heure intitulé "Tout sur ses femmes". "Homosexuel affirmé, provocateur... En près de quarante ans de carrière, Pedro Almodóvar est paradoxalement devenu l'un des meilleurs interprètes des subtilités féminines, explique le site officiel d’Arte. '"Il nous comprend mieux que nous-mêmes', affirme Adriana Ugarte, l'une des deux héroïnes de Julieta, drame grâce auquel le chantre de la Movida - plus habitué aux comédies déjantées - a complété son impressionnant tableau de chasse : Carmen Maura, Victoria Abril, Marisa Paredes, Rossy de Palma, Bibiana Fernández, Penelope Cruz... 'Sa vision de l'amour est purement féminine', ajoute Emma Suárez, l'autre rôle-titre du film.""

Justement, le week-end anniversaire ne serait pas complet sans la sortie en DVD et blu-ray de Julieta, son dernier film, acclamé au festival de Cannes. Bande-annonce :

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 25 Septembre 2016

Poppy Delevingne et Erin O'Connor

Poppy Delevingne et Erin O'Connor

Poppy Delevingne, Daisy Lowe et d'autres stars se partagent l'affiche d'une campagne de sensibilisation sur le cancer du sang. Au programme : baisers fougueux et étreintes lascives...

Rapprochements embrasés pour la bonne cause, c'est toute la thématique de cette campagne de sensibilisation à destination des médias sociaux, à laquelle de nombreuses stars participent.

De sublimes clichés en noir et blanc révèlent des couples insolites flirtant avec l'objectif, à l'instar de la grande soeur de Cara Delevingne, Poppy Delevingne, et Erin O'Connor partageant un baiser fougueux, Daisy Lowe et Portia Freeman faisant de même. D'autres stars telles que Liv Tyler , Arizona Muse, Isabeli Fontana, Ana Beatriz Barros ou encore Emmanuelle Seigner et Tahar Rahim ont apporté leur soutien à cette belle initiative.

Un shooting réalisé avec brio par le photographe Greg Williams qui a notamment débuté cette campagne au Festival du film de Venise, poursuivant l'épopée caritative jusqu'à la Fashion Week de Londres ces jours-ci. "Le cancer est une maladie qui peut affecter tout le monde au cours d'une vie sous une forme ou une autre. Je suis ravi d'aider le mouvement #ShareTheLove, une grande cause soutenant la lutte contre le cancer du sang ", déclarait-il.

En utilisant leurs comptes aux millions d'abonnés, ces influenceurs de choix encouragent leur communauté respective à soutenir la lutte contre le cancer du sang. Une sensibilisation au détour des hashtags #ShareTheLove #DKMS, qui a pour vocation de recruter de nouveaux donneurs notamment pour les transplantations de moelles.

Katharina Harf, ambassadrice de l'association DKMS se réjouit de ce casting incroyable ayant réuni une myriade de mannequins, acteurs et influenceurs :"Ceci est l'une de nos premières campagnes mondiales à destination des réseaux sociaux et il est formidable de voir que des stars incroyables nous soutiennent. Nous espérons que la campagne aidera à éduquer davantageles gens sur le cancer du sang et, finalement, développer la base de données des sauveteurs potentiels."

Et quel plus beau symbole qu'un baiser pour évoquer l'amour, l'entraide et le partage...

Source purepeople

Daisy Lowe et Portia Freeman

Daisy Lowe et Portia Freeman

Laura Bailey et Arizona Muse

Laura Bailey et Arizona Muse

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 21 Septembre 2016

Voici quelques séries non diffusées en France qui incluent des personnages gay.

Les personnages gay dans des séries inconnues en France

Broad city (saison 3)

Ilana et Abbi, toutes deux new-yorkaises féministes juives auto-proclamées, bien que frivoles et insouciantes, n'ont jamais de chance en amour. Ilana, hédoniste, cherche à éviter de travailler le moins possible, et Abbi persévère dans une carrière dans l'illustration. La belle vie ? Tout est relatif...

Jamie est le coloc gay et le meilleur ami d'Ilana. Toujours prêt à les aider dans leurs délires. Il y a aussi Elliot, le frère gay d'Ilana.

Les personnages gay dans des séries inconnues en France

Black Sails (saison 4)

20 ans avant les événements de "L'île au trésor" de Robert Louis Stevenson, les aventures du légendaire capitaine Flint et de ses hommes.

On ne sait pas si James est gay ou bi-sexuel en tout cas avec tous ces beaux pirates, il ne manque pas d'avoir une histoire l'un d'entre eux.

Les personnages gay dans des séries inconnues en France

Superstore (saison 2)

Les drôles de mésaventures des employés d'un grand magasin. Des débutants aux yeux qui brillent aux vétérans ayant déjà tout vécu, en passant par les employés d'été paumés et les managers déterminés, ils affrontent "en famille" les soucis du quotidien inhérents à la gestion d'une grande surface.

Mateo est un employé gay très ambitieux de l'hypermarché Walmart

Les personnages gay dans des séries inconnues en France

Crazy ex-girlfriend (saison 2)

Avocate brillante promise à un bel avenir dans un cabinet new-yorkais, Rebecca Bunch travaille trop. Malheureuse, elle abandonne tout sur un coup de tête, dans une tentative désespérée de trouver l’amour et le bonheur dans la banlieue de West Covina, en Californie, où vit Josh, un amour de jeunesse. Excessive, déterminée et aussi un peu folle, la jeune femme entend prendre un nouveau départ...

Josh Withe est l'ami gay de Josh Chan. Il est en couple avec Darryl. Il est aussi drôle que beau.

Les personnages gay dans des séries inconnues en France

Young & Hungry (saison 4 )

Quand deux mondes s'entrechoquent... Nick, un jeune entrepreneur féru de technologie, engage Gabi, une blogueuse culinaire, pour en faire son chef personnel.

Elliot est amoureux de son patron mais ce n'est pas réciproque. Il est pourtant fiancé à Alan.

Les personnages gay dans des séries inconnues en France

The night shift (saison 3)

De retour d'Afghanistan, le fougueux TC Callahan, un soldat blessé sur le terrain, est désormais docteur à l'hôpital de San Antonio. Avec ses camarades de la garde de nuit, il fait face à un combat qu'il n'avait pas imaginé : sauver des vies tout en essayant de concilier avec un nouveau chef, Michael Ragosa, dont l'intérêt pécunier prime sur l'aide aux blessés...

Drew Alister est un infirmier de l'armé gay. Il a très peur de sortir du placard. Pourtant il n'hésitera pas à embrassser son petit ami Rick juste avant que ce dernier se fasse emputer d'une jambe.

Les personnages gay dans des séries inconnues en France

The magicians (saison 2 )

Bientôt diplômé, Quentin Coldwater a du mal à se projeter dans son avenir en laissant de côté la magie qui le passionne depuis sa tendre enfance. A sa grande surprise, le jeune homme est admis à Brakebills, une école secrète qui forme les futurs magiciens. Il y fait la connaissance d'Alice, Penny, Margo et Eliot , avec lesquels il entretient des relations tantôt complices et souvent conflictuelles. Ensemble, ils vont pourtant devoir faire face à de grands dangers, des forces maléfiques venus de contrées insoupçonnées. Pendant ce temps, Julia, la meilleure amie de Quentin, qui a échoué aux tests d'admission de Brakebills, suit son propre chemin. Un chemin obscur et dangereux qui pourait la mener à sa perte...

Eliot est un magicien arrogant et ouvertement gay. C'est aussi un musicien talentueux mais qui a un penchant pour l'alcool

Les personnages gay dans des séries inconnues en France

The originals (saison 3)

Le vampire originel Klaus fait son retour au Vieux Carré, un quartier français de la Nouvelle Orléans. Dans cette ville qu’il a aidé à construire quelques siècles plus tôt, il y retrouve son ancien protégé, le diabolique et charismatique Marcel. Dans l’espoir d’aider son jeune frère à trouver la rédemption, Elijah est contraint de s’allier avec des ennemis de Marcel...

Josh est un vampire gay qui vient du spin off "the vampire diary"

Les personnages gay dans des séries inconnues en France

Halt & catch fire (saison 3)

Au cœur des années 80, au Texas, un visionnaire, un ingénieur et un prodige spécialisés dans la micro-informatique confrontent leurs inventions et innovations aux géants de l'époque. Leurs relations sont alors mises à rude épreuve, entre convoitises, jalousies et crises d'égo...

Lev est un programmateur gay qui vient juste de sortir du placard encouragé par son boss

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 21 Septembre 2016

Un biopic sur Andy Warhol

Entre deux incarnations du Joker, l’acteur veut jouer le roi du pop art.

Deux ans et demi après avoir reçu l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Dallas Buyers Club, Jared Leto va à nouveau tourner dans un biopic, cette fois-ci dans le rôle principal, révèle The Hollywood Reporter. Il sera Andy Warhol dans un film racontant la vie mouvementée et surmédiatisée de l’artiste, qui connut un succès phénoménal dès les années 1960.

Cette figure du pop art a déjà été incarnée plusieurs fois au cinéma, mais n’avait pas encore eu de biopic à proprement parler. Crispin Glover l’a notamment joué dans The Doors, en 1991, David Bowie l’a interprété dans Basquiat, cinq ans plus tard, et plus récemment, Bill Hader lui prêtait ses traits dans Men In Black III.

Ce biopic sera principalement tiré de la biographie écrite par Victor Bockris en 1989, soit deux ans après la mort de Warhol. Jared en a acquis les droits il y a quelque temps avec Michael De Luca, le producteur de The Social Network, en espérant pouvoir l’interpréter un jour. Terence Winter, qui a notamment soutenu Le Loup de Wall Street, financera le projet avec eux.

Pour l’instant, cet Untitled Andy Warhol Biopic n’a pas de metteur en scène attitré, ni de dates de tournage. Jared Leto doit d’abord boucler les prises de vue de Blade Runner 2, qui ont lieu en ce moment sous la direction de Denis Villeneuve. Il devrait ensuite se glisser à nouveau dans les costumes flashy du Joker pour affronter Batman (Ben Affleck) dans son film en solo, mais comme celui-ci ne sera pas tourné avant plusieurs mois, Leto devrait avoir le temps de jouer Andy Warhol entre temps.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 20 Septembre 2016

Voici une compilation de tous les personnages gay jouant actuellement dans les nouvelles saisons des séries américaines.

Curtis "Arrow"

Curtis "Arrow"

Mitch "Modern family"

Mitch "Modern family"

Cam "Modern family"

Cam "Modern family"

Cyrus "Scandal"

Cyrus "Scandal"

Connor "How to get away with murder"

Connor "How to get away with murder"

Oliver "how to get away with murder"

Oliver "how to get away with murder"

Bryan "the 100"

Bryan "the 100"

Nathan " the 100"

Nathan " the 100"

Felix "Orphan black"

Felix "Orphan black"

Aaron "The walking dead"

Aaron "The walking dead"

Eric "the walking dead"

Eric "the walking dead"

Alec Ligtwood "shadowhunters"

Alec Ligtwood "shadowhunters"

Hernando "Sense8"

Hernando "Sense8"

Lito Rodriguez "Sense8"

Lito Rodriguez "Sense8"

Sol "Grace & Frankie"

Sol "Grace & Frankie"

Robert "Grace & Frankie"

Robert "Grace & Frankie"

Titus "Unbreakable Kimmy Schmidt"

Titus "Unbreakable Kimmy Schmidt"

Blake Moran "Madam secretary"

Blake Moran "Madam secretary"

Capitaine David Singh "Flash"

Capitaine David Singh "Flash"

Hartley Rathaway "Flash"

Hartley Rathaway "Flash"

Barton Scully "Master of sex"

Barton Scully "Master of sex"

Raymond Jacob "Ray" Holt "Brooklyn nine nine"

Raymond Jacob "Ray" Holt "Brooklyn nine nine"

Kevin Kozner "Brooklyn nine nine"

Kevin Kozner "Brooklyn nine nine"

Elijah "Girls"

Elijah "Girls"

Nate Kulina "Kingdom"

Nate Kulina "Kingdom"

Rusty Beck "Major crime"

Rusty Beck "Major crime"

Mason Hewitt "Teen wolf"

Mason Hewitt "Teen wolf"

Corey "Teen wolf"

Corey "Teen wolf"

Kenny " The Real O'Neals"

Kenny " The Real O'Neals"

Jude "Hit the floor"

Jude "Hit the floor"

Ian "Shameless"

Ian "Shameless"

Caleb "Shameless"

Caleb "Shameless"

Mickey "Shameless"

Mickey "Shameless"

Jamal "Empire"

Jamal "Empire"

Tristan "Degassi, next generation"

Tristan "Degassi, next generation"

Joey " Agents of the S.H.I.E.L.D"

Joey " Agents of the S.H.I.E.L.D"

Noah "The Fosters"

Noah "The Fosters"

Piscatella "Orange is the new black"

Piscatella "Orange is the new black"

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 20 Septembre 2016

Juste la fin du monde est une déflagration

Aride mais terriblement bouleversant, le sixième film du réalisateur canadien est une évidence.

Juste la fin du monde divisera aussi sûrement que la personnalité de son réalisateur. La rédaction de Première elle-même était sortie divisée de la projection cannoise, le film pouvant paraître "étouffant et ennuyeux" à certains. Compréhensible : jamais inquiet de se rendre aimable, le sixième long-métrage de Xavier Dolan met en scène la mort du dialogue familial en huis clos, avec une aridité presque hermétique, si l’on n’accepte pas de se laisser emporter par ce tremblement de terre savamment organisé.

L’émotion plus forte que jamais

Après douze ans d’absence, Louis, écrivain à succès, vient annoncer à ses proches son décès imminent. Mais les rancœurs venues du passé vont rendre ces retrouvailles impossibles. Une adaptation de la pièce de Jean-Luc Lagarce qui nous met à table durant une heure trente avec des gens qui ne savent plus se parler, s’invectivent, se coupent la parole en permanence. Des personnages sauvés du grotesque par les interprétations fabuleuses d’un casting cinq étoiles et un principe de mise en scène - le théâtre en gros plan - à l’opposé de l’exercice de style. On retrouve ici le fondement de l’œuvre de Dolan, qui consiste à faire d’une contrainte cinématographique l’objet même de son film, avant la déflagration.

Un aboutissement

Dans ces yeux capturés au plus près, l’émotion naît, d’une pureté déstabilisante. Cachée dans les silences et les regards échangés entre Louis (Gaspard Ulliel), mort en sursis fantomatique, et sa belle-sœur Catherine (l’exceptionnelle Marion Cotillard), seule à avoir instinctivement compris la sinistre raison de sa venue.

Juste la fin du monde, c’est l’évidence d’un réalisateur au paroxysme de son art, comme si tout ce qui a précédé n’avait servi qu’à en arriver là. La fin d’un cycle pour le cinéaste, et l’aboutissement de son obsession pour le foyer dysfonctionnel et l’amour-haine. Canalisé par le non-dit, enfin mis à nu, le cinéma de Xavier Dolan n’a jamais été aussi beau.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 20 Septembre 2016

SoKo et Lily-Rose Depp présentent La Danseuse

Rivales dans le film, elles étaient complices à la première.

Dans La Danseuse, qui sort le 28 septembre, c’est SoKo qui crève l’écran en petit rat de l’opéra prêt à tous les sacrifices pour devenir une étoile. Mais sur le tapis rouge, impossible de lutter contre le star power de Lily-Rose Depp.

Lundi soir, les deux rivales à l’écran ont assisté à la projection du drame de Stéphanie Di Giusto, présenté lors du dernier Festival de Cannes dans la catégorie Un Certain Regard. Rivales dans le film de danse, elles étaient complices face aux objectifs. Objectifs qui étaient braqués sur Lily-Rose Depp, 17 ans, qui a hérité du magnétisme de ses illustres parents Johnny Depp et Vanessa Paradis.

La graine de star à la silhouette fragile et aux grands yeux marrons a pris la pose aux côtés de SoKo, fidèle à son look de lolita gothique, ainsi que de Mélanie Thierry et Gaspard Ulliel, également à l’affiche de La Danseuse.

L'histoire de La Danseuse : Rien ne destine Loïe Fuller, originaire du grand ouest américain, à devenir une icône de la Belle Epoque et encore moins à danser à l’Opéra de Paris. Même si elle doit se briser le dos et se brûler les yeux avec ses éclairages, elle ne cessera de perfectionner sa danse. Mais sa rencontre avec Isadora Duncan, jeune prodige avide de gloire, va précipiter sa chute.

La bande-annonce de La Danseuse - sortie le 28 septembre 2016 :

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #lesbien

Repost0

Publié le 20 Septembre 2016

Le teaser de Tom of Finland

En 2017 sortira Tom of Finland, un biopic sur la vie de Touko Lakksonen, l’artiste finlandais derrière les dessins iconiques.

Tout le monde connaît le nom de Tom of Finland ou tout du moins ses dessins de « surhommes » : des modèles masculins détournés des clichés sur les ouvriers, les policiers, les bûcherons, les marins… Tous ceux qui étaient conduits d’une manière ou d’une autre à porter un uniforme. Cette iconographie du fétichisme a durablement imprégné la culture gay et nourrie bon nombre de ses stéréotypes. Aujourd’hui encore, on ressent l’immense apport de cette oeuvre avant-gardiste. Mais celui que l’on connaît moins, c’est l’artiste derrière ces hommes musclés et hyper-sexualisés : Touko Laaksonen. Le film cherche à faire découvrir sa vie intime pour mieux comprendre son oeuvre.

« Une vie de courage, d’amour et de liberté »

Né en 1920 à Kaarina, une petite ville au sud-ouest de la Finlande, Touko Laaksonen part vivre à Helsinki à l’âge de 19 ans pour y suivre des études d’art. C’est à cette époque qu’il dessine ses premières œuvres homo-érotiques inspirées de ses fantasmes de jeunesse. Puis la Seconde Guerre mondiale éclate et le jeune homme est enrôlé dans l’armée finlandaise. Il reviendra décoré dans son pays. Cependant, malgré la paix retrouvée, Touko Laaksonen doit faire face à la discrimination et aux persécutions galopantes dans le pays. A tel point, que comme de nombreux homosexuels de l’époque, il devra se marier et avoir des enfants. Il trouvera alors son salut dans l’art, grâce à ses dessins libres et désinhibés. Dessins homo-érotiques qui lui apporteront le succès de son vivant jusqu’à devenir iconiques après sa mort. Son influence transcendera les frontières artistiques (il fut un ami proche de Robert Mapplethorpe) pour venir nourrir la révolte qui gronde au loin. Les émeutes de Stonewall éclateront en 1969 à New-York.

« Une vie de courage, d’amour et de liberté » comme le rappelle à juste titre le premier teaser récemment dévoilé. On y découvre quelques rapides scènes du film qui piquent notre curiosité. Aux commandes de ce biopic, le réalisateur Dome Karukoski, l’un des grands noms du cinéma finlandais. Et cela se ressent dans ces premières images : la photographie est léchée, comme un dessin de Tom of Finland que l’on surnommait « le maître du crayon ».

Dome Karukoski résume parfaitement le contexte dans lequel a baigné l’artiste et qui, forcément, innerve son oeuvre :

C’est l’histoire d’un homme en avance sur son temps, qui lutte courageusement contre un monde qui s’oppose avec virulence contre son droit à être qui il est : un homme homosexuel avec des fantasmes homosexuels. Cette montre littéralement comment une personne peut créer du changement dans le monde, même avec quelque chose d’aussi simple qu’un crayon. C’est le portrait d’un artiste fait pour le grand écran. (…) Touko Laaksonen a vraiment vécu une vie incroyable qui mérite d’être partagée avec le reste du monde.

Sortie prévue courant 2017.

Source tétu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 18 Septembre 2016

Programmes tv du 18 au 30 septembre 2016 :

 

France 2

Dimanche 18 à 21h

Casse-tête chinois (comédie)

Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après L’Auberge Espagnole et dix ans après Les Poupées russes.

La vie de Xavier ne s’est pas forcément rangée et tout semble même devenir de plus en plus compliqué. Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown. Dans un joyeux bordel, Xavier u cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait ! Séparation. Famille recomposée. Homoparentalité. Immigration. Travail clandestin. Mondialisation. La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois ! Cette vie à l’instar de New York et de l’époque actuelle, à défaut d’être cohérente et calme vient en tout cas nourrir sa plume d’écrivain…

 

à 22h55

Un jour, un destin : Muriel Robin, en quête de sens (doc)

Laurent Delahousse propose ce soir un portrait de l'humoriste et comédienne Muriel Robin, actuellement à l'affiche du spectacle « Ils s'aiment depuis 20 ans », aux côtés de Pierre Palmade et Michèle Laroque (en duos alternés). En septembre 2013, l'artiste revenait au théâtre après huit ans d'absence. Pour en arriver là, il lui a fallu apprendre à chasser les idées noires et à vivre avec ses rêves contrariés. Car, en entrant au conservatoire d'art dramatique de Paris à l'âge de 22 ans, la jeune femme de Saint-Etienne se rêvait comédienne au cinéma. Or, ce sont les spectacles seule en scène qui ont fait d'elle une humoriste populaire. A l'issue du documentaire remontant le fil de sa vie, Muriel Robin se confie au cours d'un long entretien.

 

France 2

Lundi 19 à 22h45

Mr Robot (saison 1)

Elliot est un jeune programmeur anti-social qui souffre d'un trouble du comportement qui le pousse à croire qu'il ne peut rencontrer des gens qu'en les hackant. Il travaille pour une firme spécialisée dans la cyber-sécurité mais un homme connu sous le nom de Mr Robot l'approche un jour pour faire tomber une compagnie surpuissante qui fait partie de celles qu'il doit justement protéger...

 

France 5

à 20h45

Le bal des vampires (comédie)

Persuadé que les vampires existent, le professeur Abronsius consacre tout son temps à la traque de cette espèce effrayante. Accompagné par son fidèle assistant, le jeune Alfred, ce scientifique farfelu parcourt la Transylvanie et finit par arriver dans un petit village qui semble être un nid de vampires. Dans la taverne, des gousses d'ail ornent les murs. Les habitants n'osent répondre à ses questions et semblent terrifiés par une étrange présence. Bientôt, la fille de l'aubergiste, Sarah, est enlevée par un vampire. Abronsius et Alfred, transi d'amour devant la belle jeune fille, partent à sa recherche. Elle est retenue au château du comte von Krolock. Mais leur étonnement est à son comble lorsqu'ils sont reçus avec amabilité dans la luxueuse demeure. Là, les vampires préparent leur bal annuel. Les deux compères ne sont pas au bout de leurs surprises.

 

Ciné+émtion

Mardi 20 à 23h

Xavier Dolan : à l'impossible je suis tenu (doc)

Sous la caméra de Benoît Puichaud, les acteurs Monia Chokri, Anne Dorval, Vincent Cassel, Melvil Poupaud, mais également Odile Tremblay (critique de cinéma) ou André Turpin (chef opérateur) s'enthousiasment à propos du petit génie du cinéma canadien qui a conquis la planète cinéma par ses films, à la fois profondément incarnés et d'une grande fraîcheur. Mature pour les uns (Nathalie Baye), insolent pour les autres (Thierry Frémaux), tous s'accordent pour décrire un jeune homme passionné, créatif, perfectionniste et... pressé

 

Ciné+club

Mercredi 21 à 20h45

Looking (saison 1)

 

France 3

Vendredi 23 à 23h20

Thierry Le Luron, le miroir d'une époque (doc)

Génial caricaturiste, Thierry Le Luron a donné ses lettres de noblesse à l'imitation moderne en dressant le portrait de la France des années 70 et 80. Toujours impeccablement vêtu, il a taillé des costumes sur mesure aux têtes d'affiche de sa génération : Dalida, Serge Lama, Line Renaud, Renaud, Claude François, Denise Fabre, mais aussi aux personnalités politiques comme François Mitterrand, Jacques Chirac, Georges Marchais, Laurent Fabius... Au-delà de son talent d’imitateur unique, Thierry Le Luron a bousculé les mœurs et dépassé les limites d’une France encore soumise au dictat politique sur l’information et la censure de la télévision. Pour mieux comprendre et apprécier l’humour de Thierry Le Luron trente ans après sa disparition, le documentaire replace dans leur contexte ses sketchs et ses imitations en les mettant en perspective avec de nombreuses archives originales de l’époque et permet une relecture pertinente de sa critique acerbe de la société française. Comme un portrait en jeu de miroir, "Thierry le Luron, le miroir d’une époque" dessine la personnalité du maître de l’imitation comme on ne l’avait encore jamais vu

 

France 3

Lundi 26 à 20h55

Philomena (drame)

Irlande, 1952. Philomena Lee, encore adolescente, tombe enceinte. Rejetée par sa famille, elle est envoyée au couvent de Roscrea. En compensation des soins prodigués par les religieuses avant et pendant la naissance, elle travaille à la blanchisserie, et n’est autorisée à voir son fils, Anthony, qu’une heure par jour. À l’âge de trois ans, il lui est arraché pour être adopté par des Américains. Pendant des années, Philomena essaiera de le retrouver.
Quand, cinquante ans plus tard, elle rencontre Martin Sixmith, journaliste désabusé, elle lui raconte son histoire, et ce dernier la persuade de l’accompagner aux Etats-Unis à la recherche d’Anthony.

 

OCS city

Mardi 27 à 20h40

American Beauty (drame)

Une maison de rêve, un pavillon bourgeois discrètement cossu dissimule dans une banlieue résidentielle, c'est ici que résident Lester Burnhamm, sa femme Carolyn et leur fille Jane. L'agitation du monde et sa violence semblent bien loin ici. Mais derrière cette respectable façade se tisse une étrange et grinçante tragi-comédie familiale ou désirs inavoués, frustrations et violences refoulées conduiront inexorablement un homme vers la mort.

 

à 22h40

Loin du paradis (drame)

Dans l'Amérique provinciale des années cinquante, Cathy Whitaker est une femme au foyer exemplaire, une mère attentive, une épouse dévouée. Son sourire éclatant figure souvent dans les colonnes du journal local.
Cathy sourit toujours. Même quand son mariage s'effondre, même quand ses amies l'abandonnent. Quand l'amitié qui la lie à son jardinier provoquera un scandale, elle sera forcée, derrière son sourire, d'affronter la réalité.

 

6ter

Mercredi 28 à 20h55

Bobby, seul contre tous (drame)

Bobby, un jeune adolescent qui grandit dans une famille protestante très pratiquante, est en proie au doute. Un jour, il se confie à l'un de ses frères : il préfère les garçons aux jeunes filles de son âge. Bientôt, toute la famille est au courant : si les hommes de la maison semblent finalement accepter cette différence, sa mère ne peut s'y résigner, puisque cela va à l'encontre de ses principes religieux. Elle se met alors en tête de "guérir" son fils grâce à sa foi. Mais un terrible événement va changer sa vie et sa vision du monde...

 

Ciné+émotion

Vendredi 30 à 20h45

Pride (drame)

Eté 1984 - Alors que Margaret Thatcher est au pouvoir, le Syndicat National des Mineurs vote la grève. Lors de leur marche à Londres, un groupe d’activistes gay et lesbien décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d’activistes ne se décourage pas. Après avoir repéré un village minier au fin fond du pays de Galles, ils embarquent à bord d'un minibus pour aller remettre l'argent aux ouvriers en mains propres. Ainsi débute l’histoire extraordinaire de deux communautés que tout oppose qui s’unissent pour défendre la même cause.

du coté des rediffs :

Kaboom le 18 sur ciné+club

Brüno le 19 sur ciné+club

Tout sur ma mère le 20 sur ciné+émotion

Jamais 2 sans 3 la 23 sur France O

Saint Laurent le 23 sur Ciné+émotion

L'objet de mon affection le 24 sur ciné+émotion

Pédale dure le 29 sur ciné+émotion

 

Du coté des séries

La trêve sur France 2

Arrow (saison 4) sur Tf1

American crime (saison 2) sur c+séries

Transparent sur OCS max

Sex and the city sur téva

Ugly betty sur téva

The 100 (saison 1) sur Sfy

Versailles (saison 1 ) sur C+séries

Nashville sur série club

Jane the virgin (saison 2) sur 6ter

Kingdom (saison 1 ) sur Ocs choc

Scandal (saison 4) sur téva

Shameless (saison 6) sur c+

Brooklyn nine-nine (saison 3) sur c+séries

Une famille formidable sur Hd1

Six feet under (saison 4) sur ocs city

Pretty little liars (saison 6 ) sur OCS max

Plus belle la vie sur France 3

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0